1

Pour une autobiographie, passé simple ou passé composé ?

Bonjour,

Que pensez-vous d'une autobiographie du XXIè siècle qui est rédigée au passé simple et destinée surtout aux jeunes et aux adolescents ?
Vaut-il mieux l'écrire au passé composé ? sachant que l'auteur essaye de n'écrire qu'en utilisant le langage soutenu (et le passé simple a l'avantage dans ce point-là).

Une deuxième question s'il vous plaît : comme ce n'est que du registre soutenu, à votre avis, le texte serait-il meilleur concernant le vocabulaire (puisqu'il y aura beaucoup de mots littéraires) ? Est-il préférable de rester sur le langage courant, et donc compréhensible pour tous ?

N.B. : j'aime bien écrire en langage soutenu et cela m'aide aussi à découvrir plus de choses, que ce soit en orthographe, en lexique ou en grammaire, car je cherche tout le temps pour vérifier, et j'apprends toujours de nouvelles informations en m'approfondissant.



Voici un passage qui peut montrer la différence - mais qui est complexe, car c'est seulement l'idée à développer par la suite - (j'en ai choisi un où apparaît le subjonctif) :


- Soutenu (et passé simple) :

"Je passai plusieurs années loin de ma demeure. […] J’habitai chez mes aïeuls dans notre ville que nous quittâmes ensuite pour une autre, avant que nous nous installassions en _____."


- Courant (et passé composé) :

"J'ai passé plusieurs années loin de ma maison. […] J'ai habité chez mes grands-parents dans notre ville que nous avons ensuite quittée pour une autre, avant que nous nous installions en _____."

Lequel vous semble pire (sans doute, les deux sont mauvais) ?

Merci d'avance.

2 (Modifié par paulang 14/08/2019 à 17:13)

Pour une autobiographie, passé simple ou passé composé ?

§Verbe.770 / a - Temps et modes des verbes

mode  Le verbe de la subordonnée est à l'un des modes suivants : INDICATIF si l'action est réelle, SUBJONCTIF si l'action est incertaine ou CONDITIONNEL si l'action est soumise à condition.

aidenet
Installe à Sion vraiment pas terrible ! 

3 (Modifié par lamaneur 14/08/2019 à 18:23)

Pour une autobiographie, passé simple ou passé composé ?

Le registre que tu vas employer dépend de ton narrateur... Celui qui dit "je", il faut que tu le définisses : qui est il/elle ? Quel âge ?  De quelle époque ? Quel profession ? Quel milieu ? Quel niveau d'éducation ?
De cela dépendra le registre que tu vas lui faire utiliser. Si c'est un archiduc, il ne parlera pas de la même manière que si c'est un charretier....
Ainsi, le passé composé va être un marqueur assez fort de registre familier. Le passé simple, registre neutre. Si tu y ajoutes des imparfaits du subjonctif et autres tournures de ce type, tu auras un registre soutenu, voire très soutenu.

De ce que tu me décris, je préfère nettement le passé simple. Mais tu es seul juge, après avoir défini l'identité et la manière de parler de ton narrateur.