Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Je trouve qu'on a trop vite tendance à considérer que ce sera forcément mieux, plus utile, plus avantageux (ou que sais-je) d'être à la Sorbonne/à Paris que dans une grande université de province. Je doute que ce soit vrai dans l'absolu, et pour tout le monde.

Je suis du même avis. Il faut vraiment peser le pour et le contre. Paris attire, et cela depuis longtemps, les jeunes provinciaux, même ceux des grandes villes. Mais de nos jours, d'un point de vue pratique, je trouve que la vie matérielle n'y est pas forcément facile. Les problèmes de logement notamment ne sont pas à négliger.