1 (Modifié par abcde 17/07/2019 à 21:12)

Prise de notes pendant la lecture en khâgne

Bonjour à tous,

Je rentre en Khâgne à la rentrée et j'aurais quelques questions à vous poser, que vous soyez hypokhâgneux, khâgneux ou anciens élèves de prépa, à propos de vos méthodes de travail. A vrai dire, j'étudie dans une "petite prépa sans prétention" et l'année passée, nous n'avons pas bien été initiés à la prise de notes, à faire des fiches de lecture... J'ai obtenu de bons résultats en dissertation mais je sais que mes copies manquent encore de richesse et de pertinence, notamment en matière d'exemples. Je ne creuse et n'approfondis pas suffisamment mes exemples. Je n'ai pas une culture littéraire immense et je n'ai pas lu des tonnes et des tonnes de livres donc il est vrai que je peine parfois à trouver les exemples pertinents qui viendraient appuyer mon propos. Quoi qu'il en soit, j'ai commencé à lire les oeuvres au programme pour le concours de l'ENS 2020 et j'ai aussi entamé des lectures personnelles mais j'avoue avoir du mal à prendre des notes pendant mes lectures. J'aimerais donc savoir ce que les professeurs entendent vraiment par "prise de note" / fiche de lecture.
Comment procédez ou procédiez vous ? Je me doute que chaque personne a sa propre façon de lire les oeuvres et de prendre des notes, mais j'aimerais savoir comment vous vous y prenez et comment faire pour ne pas que cela prenne un temps fou et que cela vienne gâcher le plaisir de la lecture. Qu'est ce qu'une prise de note utile selon vous ? En ce qui concerne les oeuvres de philo, je sais que la prise de note consiste à repérer les moments importants dans la construction de la réflexion de l’auteur ainsi que ses difficultés, mais pour les oeuvres en lettres, je ne sais pas vraiment comment m'y prendre. J'ai tendance à prendre pas mal en notes ce qui est dit dans les préfaces mais pour le texte en lui même j'ai du mal... Je relève surtout des citations qui me plaisent et que je juge importantes mais pour le reste, je ne sais pas quoi prendre en note et dois donc passer à côté de choses importantes...

Voilà voilà, j'espère que mon message est compréhensible   et je vous souhaite de bonnes vacances studieuses haha.

2

Prise de notes pendant la lecture en khâgne

Bonjour !
C'est complexe... la méthode que la plupart des littéraires "aguerris" ont adopté pour trouver comment faire des fiches, c'est
1- écrire sur sa fiche tout ce qu'on trouve vaguement intéressant
2 - se rendre compte que ça ne sert à rien
3 essayer une nouvelle méthode
4 se rendre compte que ça ne marche pas non plus
5 reprendre à 3 ad nauseam...

Personnellement, quand je suis parvenue à être à peu près satisfaite de mes fiches, c'était pas avant l'agrégation ! (mais il est vrai que je n'ai jamais été une rapide pour la conception de fiches)
Il y a donc autant de manières de faire une fiche que d'étudiants.

La question qu'il faut se poser, c'est : A quoi vont te servir tes fiches ?
Fais la liste des choses dont tu as besoin au moment de rédiger un travail :
- une démonstration philosophique
- le commentaire d'une scène / métaphore / symbolique particulière en littérature, qui pourra t'aider à illustrer une dissertation.
- la définition précise et synthétique d'un mouvement littéraire
- ... ...

Je crois qu'il est assez important d'être au clair avec ce que tu espère retenir de la lecture de ce livre / chapitre / article avant même de commencer la lecture.

Exemple source secondaire
Imaginons que tu veuilles lire François Piquet, Le Romantisme anglais : émergence d'une poétique, PUF, Paris, 1997. (je prends au hasard).
Avant la lecture, tu peux dire : "je veux lire ce livre car j'aimerais savoir
1/ comment on définit le romantisme anglais
2/ quels sont les principaux poètes romantiques
3/ quelles oeuvres poétiques en particulier il faut connaître
4/ s'il y a dans ce livre des "micro-analyses" qui pourraient me servir."
Il me semble utile d'écrire ces questions avant de lire le livre. La lecture de l'introduction devrait déjà permettre de savoir si le livre va répondre à une ou plusieurs de tes questions.

Exemple source primaire
Imaginons maintenant que tu veuilles lire un roman, disons David Copperfield, de Dickens. Encore une fois, il faut se poser la question de ce que tu attends de cette lecture. Comme pour le précédent, il faut écrire ce que tu attends de la lecture, après avoir fait une petite recherche, bien sûr :
"Je veux lire ce livre car c'est un monument de la littérature britannique et que c'est une référence fréquemment utilisée. J'espère de cette lecture
1/ retenir quelques passages-clés auxquels les gens font référence
2/ identifier la trajectoire du personnage principal et analyser la dimension autobiographique de l'oeuvre, pouvoir parler du mode de narration en ayant des citations précises
3/ identifier quelques éléments symboliques récurrents
4/ ..."

et au moment de la lecture de ton livre, tu seras ainsi plus attentive aux choses qu'il faut repérer.

3

Prise de notes pendant la lecture en khâgne

Salut! Je passe également en khâgne donc je te propose de te faire part de mes conseils qui sont en fait en grande partie l’application directe des conseils de mes professeurs.

Pour les œuvres en littérature française, je lis d’abord l’oeuvre pour la découvrir, donc sans notes et à la rigueur crayon à la main pour noter les citations qui me plaisent ou qui me semblent résumer un propos ou le propos de l’oeuvre, notamment quand elles se situent à la fin de la nouvelle/texte. Je trouve que le thème du revit bref que l’on a cette année est vraiment propice à la prise de note, il faut vraiment prendre avantage de cela. Personnellement je ne lis pas l’oeuvre passivement entièrement pour ensuite la relire activement, mais je lis une nouvelle passivement puis la relis activement en la fichant, c’est mon premier point. Je trouve ça mieux mais je pense que c’est une question de personne et de goût, personnellement je préfère ficher directement la nouvelle que je viens de lire avant de passer à autre chose parce que c’est plus frais pour moi, mais c’est comme tu veux.

Bref, le nerf de la guerre: les fiches. Je vais prendre La maison Tellier comme exemple mais à appliquer pour les 3 autres œuvres. Je fais deux parties dans ma fiche: le résumé et l’analyse, après avoir noté le titre de l’oeuvre, celui de la nouvelle, sa place dans l’oeuvre. Ensuite je résume en ne mettant que les grands événements. Puis je passe à l’analyse. Là, je note les trois axes (La représentation littéraire, l’oeuvre littéraire et le récit bref) puis j’analyse la nouvelle en fonction de ces axes: par exemple, en quoi la brièveté du récit permet à l’auteur d’accomplir son but? (Cette problematisation est une directive de ma prof). Le plus important, je pense, c’est de réfléchir à l’oeuvre en ayant toujours en tête un axe pour te familiariser avec elles dans l’optique de la dissertation du concours.

Voilà, j’espere que ça t’a aidé! 

PS: même si je serai en spé philosophie je n’ai pas encore trop compris comment ficher les œuvres, donc je ne peux pas t’aider sur ça car je cherche moi-même de l’aide... et nous avons également une bibliographie d’histoire mais j’ai encore du mal à la travailler correctement donc je m’abstiens de donner des conseils pour l’instant.

4

Prise de notes pendant la lecture en khâgne

Pour ma part, je prenais des notes en prépa (non littéraire) afin de mémoriser doublement ce que j'entendais : la mémoire visuelle et la mémoire auditive se complètent ; il existe même une synergie entre elles.
Cela me permettait même de mémoriser une partie des cours au fur et à mesure que je notais.
Tout ceci à condition de développer et maintenir une grande attention pendant le cours magistral, bien entendu.

5 (Modifié par Palinure 19/07/2019 à 11:54)

Prise de notes pendant la lecture en khâgne

Que pensez vous des prises de notes (après coup c’est selon), inspirées des méthodes heuristiques comme les cartes mentales ou les mind mapping. Pour ma part lors de mon M2 je les ai utilisées non seulement dans le cadre des lectures mais aussi pour la composition des commentaires composés. L'avantage est outre un gain de temps, de disposer d’une vue tout à la fois d’ensemble et détaillée.

6 (Modifié par abcde 19/07/2019 à 19:15)

Prise de notes pendant la lecture en khâgne

@TheRedRoom

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre! C’est un peu plus clair pour moi maintenant

Je ne parviens pas à vous répondre à chacun alors je vous réponds ici :

Nebulosa : Merci pour cette réponse. En effet, je pense qu'il est plus efficace de lire une nouvelle puis de la ficher plutôt que de lire l'oeuvre intégralement et tout ficher ensuite. J'ai procédé nouvelle par nouvelle pour la Maison Tellier, mais j'ai l'impression que mes analyses ne sont pas assez poussées. Et tu as raison quand tu dis qu'il faut lire en ayant en tête les axes, ma prof nous a dit la même chose. En ce qui concerne la philo, je ne sais pas vraiment non plus comment ficher les oeuvres, surtout quand elles sont très longues et que l'on ne peut pas tout analyser et retenir.

Palinure : Oui pourquoi pas, je pense que la méthode de la carte mentale peut aussi être efficace !

Freddy.lombard : Tu parles de la prise de note pendant les cours magistraux alors que parle de la prise de note pendant les lectures individuelles haha. Mais quand tu dis que la prise de note est déjà un premier moyen de retenir le cours, je suis tout à fait d'accord avec toi !

7

Prise de notes pendant la lecture en khâgne

@Palinure

J’ai effectué cette forme de prise de notes pendant plusieurs mois mais ce n’est finalement pas du tout efficace pour moi. Je pense que ça dépend vraiment des matières et de ta mémoire, ça peut être une bonne idée en cas de mémoire visuelle poussée mais comme ce n’est pas mon cas j’ai vite laissé tomber. La méthode de prise de notes dépend vraiment du fonctionnement de chacun!