1 (Modifié par seesaw 15/07/2019 à 19:06)

Adcaptamus > achetons

Bonjour,


Voilà, ma question est toute simple :
comment le [a] prétonique interne et entravé par le [p] a pu devenir [e] (e central) comme l'affirme F. de la Chaussée dans Initiation à la morphologie historique de l'ancien français, §104, 1B, alors même que les règles phonétiques voudraient que le [a] dans cette position et entravé se conserve?
Car normalement, le [p] implosif, devenu [f] devant consonne sourde au 7e, l'entrave existait encore à ce moment où le [a] > [e] devient [e] central.

Je ne vois nulle part d'explication et je ne la vois pas non plus dans le livre de P. Fouché.

2 (Modifié par Viellfranceis 15/07/2019 à 19:51)

Adcaptamus > achetons

Peut-être que le  p implosif devient f puis s'amuït au VII ème siècle.
*atcheptens>*atcheftens>*atchettens>*atchetens

Adcaptamus > achetons

Ne vous fatiguez pas ! La forme n'est pas phonétique. Elle résulte d'un alignement assez tardif sur les verbes en -eter, et c'est d'ailleurs pourquoi on a achète et non **achette.
Mais en AF, on a bel et bien achater (cf. achat).

Pensez toujours à tenir compte des formes médiévales attestées.

Je vous répondrai à propos de facitis.

Adcaptamus > achetons

ok
merci