41 (Modifié par Laoshi 30/07/2019 à 17:50)

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Cette liste destinée à de futurs secondes (?) d’autant plus surprenante qu’elle comporte beaucoup de titres au programme de seconde, de première
(Dom Juan, Ruy Blas, Phèdre, Rousseau, Marivaux), ou de terminale (Œdipe roi)
Cela dit, si les élèves arrivent en seconde en ayant lu tous ces classiques, on pourra bavasser dessus comme à la fac ou étudier des œuvres moins conventionnelles !

42

Conseils de lecture pour un futur lycéen

La deuxième partie du document parle de l'entrée en première.

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Oui. J’ai bien noté.
-Les premiers livres des Confessions étaient un temps au programme de première. Œdipe roi, au programme de terminale.
Quant aux liaisons dangereuses, à Mallarmé , et Lautréamont,
...chacun est libre de ses conseils.
Je suis étonnée de ne trouver ni Montaigne ni Agrippa d’Aubigné ni Louise Labé pour le XVIe dans la liste, ni George Sand, ni Jean Giraudoux, pour le théâtre du XXe, et aucune œuvre du Moyen-Âge. (C’étaient peut-être des lectures conseillées pour le collège  )
Quoi qu’il en soit, le choix est vaste.

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Les œuvres classiques sont souvent publiées par plusieurs éditeurs. Certains d'entre eux accompagnent le texte d'un dossier, d'une lecture d'œuvre d'art, de commentaires...
Y aurait-il une recommandation particulière concernant les éditions ?

45

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Pour ce qui concerne les œuvres françaises, tout dépend de l'appareil critique - je suppose - pour les lycéens et étudiants. Je laisse les professeurs en parler.

Mais pour les œuvres étrangères, au-delà de l'appareil critique, les traductions sont tellement différentes qu'il arrive que l'on ne reconnaisse pas l'œuvre à la lecture d'un paragraphe, voire d'une page entière !

Alors comment choisir ?
On peut demander titre par titre à des spécialistes : plusieurs fils ici évoquent ce sujet.
Au-delà de ces réponses, j'ai une petite astuce : je regarde la dernière traduction en Pléiade (lorsqu'il y a plusieurs éditions) si elle existe, ou alors chez Bouquins par exemple (d'autres collections de référence existent, comme Honoré Champion, mais je ne les connais pas assez pour en parler), et alors j'essaie de retrouver cette traduction pour acheter le livre - souvent de poche - que j'offre ou que je lis.
(En général je lis les œuvres en Pléiade quand elles sont disponibles, mais j'offre souvent des livres « classiques » ou en poche.)

46 (Modifié par quaero 31/07/2019 à 21:02)

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Merci beaucoup, Freddy Lombard, pour vos précieux conseils concernant le choix des traductions pour les œuvres étrangères.

Puis-je encore abuser de votre temps sur cette question du choix des éditions ?

Je souhaiterais savoir si concernant les œuvres antiques il y aurait des recommandations particulières. Par exemple, je constate qu'aux éditions de La Pléiade, Sophocle est traduit par Jean Grosjean (écrivain, poète et traducteur que j'aime beaucoup). Les traductions sont également disponibles dans la collection Folio, et sont accompagnées d'un appareil critique. En revanche, aux éditions Les Belles Lettres, qui sont une référence concernant les textes antiques, Sophocle a été traduit par Paul Mazon. Les traductions sont également disponibles dans la collection Classiques en poche de l'éditeur, avec le texte original en parallèle, mais ne sont pas accompagnées d'un appareil critique.

Laquelle des deux éditions serait le meilleur choix ?

47

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Bien qu'ayant lu nombre de volumes de l'Antiquité en Pléiade, je ne suis hélas pas spécialiste.

Il faudrait poser cette question par exemple sur le blog de brumes consacré à La Pléiade : il y a quelques intervenants universitaires (parfois un peu pointilleux) qui seraient capables de trancher, à supposer que l'on puisse trancher.

En ce qui concerne les textes de l'Antiquité parus en Pléiade, les traductions trouvent en général grâce à leurs yeux. Pour l'appareil critique, j'ai lu des débats passionnés qui restent à trancher. Il est certain que Les Belles Lettres est une collection de référence pour l'Antiquité.

Pour un amateur réellement féru, je suppose qu'il faudrait lire les deux versions lorsqu'elles existent, quitte ensuite à les comparer avec le texte original : certains l'ont fait et le font encore (si, si...).

Sinon, il y a ici sur ce forum des membres bien plus éminents et surtout connaisseurs de ce sujet ; j'espère qu'ils passeront par là. A minima Yvain me paraît bien connaître l'Antiquité, probablement Jehan, mais j'en oublie surement - qu'ils veuillent bien me pardonner.

Peut-être l'occasion de créer un fil dans la rubrique consacrée aux langues anciennes ?

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Merci encore, Freddy Lombard, pour vos recommandations et pour avoir pris le temps de me répondre.

49

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Mais il n'y a pas que deux traducteurs !
Voir par exemple https://www.etudes-litteraires.com/foru … omere.html

50 (Modifié par quaero 03/08/2019 à 13:13)

Conseils de lecture pour un futur lycéen

Oui, il y a beaucoup de traductions disponibles pour l'œuvre d'Homère, et il est intéressant de savoir quelles sont celles qui se distinguent par leur qualité, et s'il y a une référence dans le lot, une traduction considérée comme canonique en quelque sorte.
Ou bien, à l'inverse, s'il y a des traductions à éviter.

Par exemple, je trouve que l'Iliade traduite par Mario Meunier est pénible à lire. Les compléments circonstanciels sont souvent ordonnancés de manière peu naturelle et cela rend la lecture difficile. Personnellement je ne la conseillerai pas.