1 (Modifié par oosicilianaoo 05/07/2019 à 21:12)

Passer le bac L à 26 ans

Bonjour!

J'ai 26 ans, je suis maman d'une petite fille de 1 an et je travaille actuellement comme accompagnante éducative et sociale à domicile à temps partiel (1 demi-journée chaque jour, matin ou après-midi depuis la naissance de ma fille, avant j'étais à temps plein).

En 2017, j'ai eu l'envie folle de reprendre mes études en essayant d'obtenir un des trois bacs généraux (L, ES, S).

Dans la mesure où je ne suis pas très à l'aise avec les maths et que ma personnalité est plus "artistique" (langues, chant, guitare, écriture...), je pensais faire une première L après la seconde.

J'avais donc reprit depuis la seconde avec le CNED et j'avais fait l'année entière sans aucun problème. J'avais déjà un niveau seconde au lycée mais je n'étais pas allée plus loin, donc j'ai voulu reprendre depuis mon niveau, ayant tout oublié depuis le temps.

J'avais le temps car je n'avais pas d'emploi ni d'enfant à ce moment-là.

Cependant, je n'ai pas voulu continuer vu que c'est près de 1000 euros une année, donc cela m'aurait fait 3000 euros les 3 années et j'ai besoin de mon argent. Je n'étais donc plus motivée. Il y a aussi le fait que je m'étais inscrite au cours de l'année et que je devais rattraper mon retard, je passais donc mes jours et mes soirées sur mes cours et mes devoirs (même les weeks), je me suis complètement épuisée et je n'avais plus de vie. Cela ne m'a pas re-motivée pour la suite. Je m'étais vidée et je n'étais pas bien organisée.

A la fin de ma seconde au Cned, j'ai eu ma fille et j'ai trouvé un CDI (je suis d'ailleurs en train d'obtenir le diplôme de l'emploi que j'occupe grâce à la V.A.E, car je prends tout ce qui s'offre à moi pour toujours et encore évoluer, j'aime les défis).

J'ai eu vraiment de très bonnes notes pendant mon année de seconde, sauf en maths car je n'avais envoyé qu'un seul devoir, n'aimant pas ça... Je n'avais pas non plus préparé l'EPS, ne sachant pas comment faire pour m'entraîner seule. J'avais prit Japonais et Italien comme autres langues. 

Aujourd'hui, après avoir constaté que la cousine du père de ma fille a obtenu son bac ST2S/sanitaire et social, l'envie de reprendre mes 2 années restantes se montre à nouveau. Je n'ai jamais voulu abandonner le projet définitivement.

Ayant un minimum les capacités intellectuelles et étant très sérieuse et motivée lorsque j'entreprends quelque chose, je trouve extrèmement dommage de ne pas aller au bout de ce projet. En y réfléchissant je pensais reprendre la première L une fois que ma fille entrerait à l'école pour avoir du répis, mais j'ai peur d'oublier une trop grande partie du programme de seconde car ça fait déjà 2 ans que je n'ai pas re-étudier et cela ferait 4 ans en tout, en attendant sa scolarisation. J'aurais quasi la trentaine si je reprends (même si au fond ce n'est pas problématique l'âge). J'ai peur de bousiller mon projet à force mais il y a beaucoup de choses qui me le font repousser.

Dans l'idéal, jaurais eu l'envie de tenter pour ce mois de septembre la première L et je me laisse un temps de reflexion (car ma fille et mon emploi sont trop prenants, j'ai peur de craquer). Le problème, c'est que je n'ai pas envie de re-payer une année 1000 euros si je me relance car je n'ai tout simplement pas les moyens.

La seule chose que j'ai en ma possession, c'est un dossier en PDF des cours qu'une élève du CNED qui préparait un bac L m'avait passé (avec option maths si je me souviens bien et japonais car elle voulait entrer dans une école qui demandait le bac). Elle m'avait passé gratuitement l'intégralité de la première L et terminale L. Elle voulait me donner les devoirs corrigés aussi mais on avait pas redonné suite à notre discussion par mail.

Normalement, dans ces cours il devrait y avoir une grande partie (ou peut être l'entièreté) du programme qui me reste à étudier. Je ne sais pas si avec les options qu'elle avait prit cela change quelque chose au programme que j'aurais du avoir.

Par contre, les cours ne sont donc plus trop récents (2017/2018 je dirais), et je me demande, si jamais je me mets à les étudier, si cela ne va pas me pénaliser (si il manque quelque chose ou que certaines choses auraient évolué depuis). Si jamais je les étudie, je ne vais pas non plus pouvoir savoir si mes devoirs sont bien fait vu que je n'aurais pas les professeurs en ligne pour les corriger... Sauf si il y a les réponses sur le net. Je ne serais pas non plus encadrée comme je l'étais avec le Cned et ses professeurs, car ça apporte grandement quelque chose, surtout quand on est sorti du système scolaire depuis un moment.

Puis pour l'EPS, depuis mon accouchement j'ai des problèmes au dos et rien que de monter un escalier m'essouffle comme si j'avais couru pendant 30 minutes, j'ai souvent des vertiges. Je ne pense donc pas réussir à préparer l'épreuve d'EPS, sauf peut-être le badminton avec un peu de chance mais encore je n'ai pas le temps ni la pêche pour préparer ça, donc ça serait "au talent" que j'irais passer les épreuves. Il faudrait peut-être une dispense avec mes soucis de santé.

Je ne me souviens plus trop non plus de comment se déroule une année de première L et quelles sont les épreuves anticipées et à quel moment, comment les candidats libres doivent s'inscrirent aux épreuves etc.

Bref, pourquoi vouloir préparer un bac L? Tout simplement car je ne compte pas faire mon métier actuel toute ma vie, je me suis toujours cherchée et je pense avoir des atouts qui me permettraient d'évoluer encore plus et surtout dans un domaine qui me plairait largement. A l'époque, j'avais été harcelé à l'école et j'avais fait une phobie scolaire, cela m'avait gâché ma scolarité. Pour moi, ce serait déjà une façon de me rendre fière de moi et ensuite de m'ouvrir des portes. Ce serait aussi un défi personnel puis ça me ferait de la culture générale en plus. Je n'ai pas envie de me retrouver a 70 ans en me disant que je préparais le bac puis que j'avais tout abandonné...

Que pensez-vous de tout ça?

Merci d'avoir prit la peine de lire mon roman

Passer le bac L à 26 ans

Reprendre ses études est un beau projet et je vous en félicite! J'espère que vous trouverez un moyen d'obtenir votre bac. Néanmoins je tire la sonnette d'alarme sur un élément que vous semblez ignorer: à partir de septembre, les filières L, S, ES etc... n'existent plus. Le bac se fait par menu, et les programmes des matières changent. Je ne sais pas trop comment cela va impacter votre projet, et je ne peux pas vous guider plus que cela, mais je souhaite le souligner avant toute chose pour ne pas que vous persévériez dans l'idée du bac L qui n'est désormais plus faisable (en rentrant en première en tout cas, bien sûr les terminales qui passent le bac en 2020 conserveront leur filière).

3 (Modifié par oosicilianaoo 05/07/2019 à 22:27)

Passer le bac L à 26 ans

Bonjour et merci pour votre réponse!

Ah oui d'accord! Tout à l'heure quand j'étais au boulot la dame dont je m'occupais avait laissé la télé allumée et j'ai cru entendre parler de ça mais je n'ai pas fait attention plus que ça! Je vais aller regarder sur internet ce qu'ils disent, ça remet en cause mon projet c'est sur

Je viens de regarder mais je ne comprends pas trop ou ils veulent en venir. En gros, il n'y aura plus de filière L, ES et S mais simplement un seul bac pour tout le monde? C'est très flou donc je regarde plusieurs sites.

4 (Modifié par Jehan 05/07/2019 à 22:44)

Passer le bac L à 26 ans

Renseignez-vous précisément, mon frère entre en première, et au moins les premières années, j'ai peur que ce ne soit un peu le bazar, les profs sont assez mécontents et la notation risque d'être un peu obscure au début. Peut-être qu'il faudrait un peu patienter pour comprendre les nouvelles attentes et les nouveaux principes de ce bac avant de se lancer? Ça pourrait être un bon argument pour prendre votre temps avec votre fille et attendre sa scolarisation. Après vous n'avez que mon avis qui est un peu amateur étant donné que je ne suis pas prof et plus lycéenne, j'espère que d'autres vous éclaireront plus précisément!

Je viens de voir votre modification: il n'y aura plus de filières, mais des matières de spécialité (3 en première, puis seulement 2 choisies parmi ces 3 en terminale) et un tronc commun. Des échos que j'ai pu avoir des professeurs de mon entourage, le niveau exigé dans les matières de spécialité sera plus technique que le niveau actuel demandé au bac (en tout cas en histoire et en maths)

5

Passer le bac L à 26 ans

Je prends en compte votre avis tout de même et c'est très gentil à vous de prendre le temps de me répondre.

Je viens de voir sur un site et d'après ce que j'ai comprit et relevé (si je ne me trompe pas) apparemment ce serait la seule voix générale qui existera, donc les élèves devront passer UN bac général avec un socle de culture commune (francais, philosophie, histoire geo, enseignement moral et civique, langue vivante 1 et 2, education physique et sportive, humanités scientifiques et numeriques) et ils pourront choisir une/voir des disciplines de spécialité (arts, ecologie agronomie et territoires, histoire geo geopolitique et sciences politiques, humanités litterature et philosophie, langues et litteratures etrangeres, maths, numerique et sciences informatiques).

Bon en gros, si je comprends bien, il y aura les matières générales pour tout le monde et en fonction des goûts et des souhaits d'orientations de chacun, les élèves pourront choisir leur spécialité. Dans mon cas, si ça m'éviterait tout de même de prendre les maths ça m'irait, et au profit d'une autre matière comme les arts ou les langues etrangeres...

Dans le fond, bon d'un sens ça ne m'a pas l'air trop négatif leur changement mais par contre on ne s'y retrouve pas bien quoi. Il faut peut-être prendre le temps de s'y habituer... Puis effectivement il faudrait peut-être laisser mûrir leur projet un peu avant que je me lance et avoir plus d'informations (et je pourrais économiser si j'veux reprendre avec le Cned qui par ailleurs pourrait me guider un peu mieux que si je serais seule car avec la nouvelle réforme ils auront refait les cours et y'aura plus qu'à suivre leur recommandations).

En attendant je peux essayer de réviser un peu les cours que m'avait envoyé la fille du Cned puisque je pense que certaines choses seront bonnes à prendre, certains sujets ne changeront pas trop peut-être et en attendant je ne rouillerais pas trop comme ça.

Le truc, c'est que ça prend effet en 2021 apparemment. Pour l'année 2020 je peux peut-être essayer de passer au moins l'année de première L? A moins que ça va changer la donne aussi pour 2020? Enfin je ne sais pas trop car du coup leur nouvelle réforme est perturbante et je n'y comprends plus rien.

Passer le bac L à 26 ans

Le truc, c'est que ça prend effet en 2021 apparemment. Pour l'année 2020 je peux peut-être essayer de passer au moins l'année de première L?

C'est bien le problème: la réforme prend effet sur le Bac 2021 car les élèves de première de l'année 2018/2019 on fait un première classique; comme le bac se passe en 2 ans, on ne peut pas leur faire passer l'ancien bac en 2019 en première, et le nouveau en 2020 en terminale. Par contre, à partir de l'année 2019/2020, il n'y aura plus aucune première modelée sur l'ancien bac, mais seulement des premières modelées sur le nouveau bac. Les premières de l'année 2019/2020 obtiendront ainsi leur bac l'année de leur terminale (2020/2021), donc le nouveau bac sera attribué à partir de 2021. Mais l'année prochaine, il n'y aura plus que des terminales modelées sur l'ancien bac, et des premières modelées sur le nouveau bac.

7 (Modifié par oosicilianaoo 06/07/2019 à 00:22)

Passer le bac L à 26 ans

D'accord, oui je comprends de mieux en mieux. Après avoir lu plusieurs sites, je vois mieux en quoi va consister ce changement. Ils parlent aussi d'épreuves de terminale dès la première mais je n'ai pas bien compris à propos de ce sujet-là. Je n'ai pas bien comprit la façon dont ils vont organiser les épreuves anticipées et les épreuves de la terminale.

Je me demande si leur réforme ne sera effective que pour les bacs L, ES et S ou si cela va affecter également les autres filières avec des changements (les bacs ST2S etc).

En tout cas, il est clair que dans ces conditions je ne peux pas reprendre pour le moment, dans la mesure où je ne vais même pas savoir comment préparer une filière qui n'existera plus vu que je visais le bac L, donc je serais dans le flou et pour le moment il n'y a pas assez d'informations importantes disponibles mit à part des explications nouvelles sur la réforme sur internet...

Puis je vais peut-être être obligée de repasser par le CNED du coup vu qu'ils auront tous les nouveaux programmes et que cela va me perturber de ne plus savoir où j'en suis. Bon, d'ici là je peux essayer de me faire une petite somme de côté même si j'ai besoin de mon argent, petit à petit. (Sauf si j'arrive à trouver une autre méthode gratuite pour me préparer).

D'un sens ça me laisse du temps pour bien profiter des premières années de ma petite fille et attendre quelle aille à l'école (je ne l'a fais garder que par mes parents, pas de crêche ou de nounou donc c'est pour ça que j'attendais l'école). En attendant et bien, je vais essayer de lire déjà le programme de première L que m'avait passé la fille du CNED, au moins un petit peu, quelques cours pour rester dans le bain. Si je suis motivée je lirais aussi la terminale L. Ça devrait aller vite puisque je n'ai aucun devoir à envoyer et pas de pression, je peux choisir quoi lire, j'suis libre.

Cela élargira ma culture générale également, peu importe ce qui se passera d'ici là. J'aime trop apprendre. De toutes façons j'ai les cours alors autant en profiter et les lire de temps à autre, je les ai eu gratuitement en plus.

D'un sens ça me laisse un temps de répis car physiquement je suis pas mal fatiguée avec ma fille et mon travail. A 1 an elle est limite hyperactive et demande toute mon attention, c'est épuisant parfois.

8

Passer le bac L à 26 ans

Rien à répondre de plus sur la réforme du bac... Le plus sage est peut-être effectivement d'attendre de voir comment ça de goupille.
Faire des études avec un enfant, je l'ai fait, ça n'est pas de tout repos. Il faut éviter l'epuisement, ce qui n'est pas simple même lorsqu'on s'occupe d'un petit à plein temps. Si on rajoute le travail et les études... Surtout prenez soin de vous, c'est là l'essentiel !

9 (Modifié par Felicitas 06/07/2019 à 01:11)

Passer le bac L à 26 ans

Bonjour,
J'intègre la discussion en espérant apporter des éléments qui pourront vous aider.
Outre le Bac, il existe aussi le DAEU (Diplôme d'Accès aux Études Universitaires) qui en est un équivalent. Ce parcours est pensé avant tout pour les adultes qui auraient manqué le train du baccalauréat et qui souhaiteraient quand même poursuivre leurs études à un niveau supérieur. Pour vous il existe même un parcours "Lettres et sciences humaines" qui ne comprend pas de maths! Ce diplôme se prépare au sein d'une université et il y aurait la possibilité (à vérifier) de choisir entre un régime court (en un an) ou un régime long (en 4 ans max) pour passer ses examens selon les préférences et surtout les disponibilités de chacun. On peut en somme étaler sur plusieurs années les matières que l'on passe et non plus en une semaine comme c'est le cas au Bac. 
Une de mes camarades de Licence, fin de trentaine, mère de deux filles, n'avait pas pu passer son Bac et a décidé de reprendre son cursus : elle est passée par cette voie pour accéder aux études supérieures.

Peut-être que cette voie serait plus avantageuse pour vous.
J'espère vous avoir aidé un tant soit peu. Ce lien vous guidera davantage : https://www.daeu.fr

10 (Modifié par oosicilianaoo 06/07/2019 à 13:47)

Passer le bac L à 26 ans

Bonjour,

oui avec un enfant je pense que cela ne doit pas être évident du tout... Quand j'ai fait ma seconde, je n'avais ni travail (en recherche d'emploi) ni enfant et je passais mon temps à étudier mon année.

Mon travail et ma fille me fatiguent déjà énormément... Je travaille à temps partiel, soit le matin, soit l'après-midi, mais j'ai quand même ma fille une fois rentrée et elle est très turbulente, j'ai l'impression d'être surmenée à être de partout. Pour le moment je l'élève seule de plus, mes parents m'aident un peu, mon père me la garde.

Puis à mon boulot (je suis auxliaire de vie sociale), c'est hyper fatiguant de rouler sans arrêt, de partir d'une ville à l'autre (je vie à la campagne et parfois on m'envoit loin puis faut repartir dans le sens inverse etc) et de se taper des heures de ménages, partir faire les courses des personnes etc. Quand je rentre à la maison je suis morte des fois et je ne tiens pas bien certains jours à cause de ma santé depuis mon accouchement (fatigue physique).

Cependant, quelque part, j'aimerais énormément concrétiser ce projet, car ça me fait un petit quelque chose de me dire que j'avais eu le cran de me lancer pour finalement ne pas finir et je suis sûre d'avoir les capacités qu'il faut. Tout est repoussé pour faute d'argent, de fatigue ou d'organisation.

Physiquement je suis fatiguée mais intellectuellement je suis capable de beaucoup de choses, l'un empêche l'autre. Quand les étés arrivent et que je vois que les lycéens préparent leur bacs, je ne peux m'empêcher de me dire que je devrais en faire partie vu que je préparais le mien et j'ai de la déception.

Si ma fille entre à l'école, je pourrais avoir un peu plus de repis pour étudier des matières pendant son absence et peut-être un peu en soirée aussi une fois qu'elle serait endormit (je l'a couche vers 20h/20h30). Si jamais on m'enlève le sport avec une dispense puisque de toute façon je ne tiendrais pas longtemps et aurais une mauvaise note (mal de dos, essoufflement, vertiges), ça me ferait un truc en moins aussi à travailler. Sinon tans pis, je me taperais un 3/20 le jour de l'épreuve.

Je pense pouvoir réussir à m'organiser un minimum mais en fait comme vous le soulignez j'ai énormément peur de l'épuisement physique et émotionnel, surtout si je ne m'organise pas correctement pour l'éviter. Pourtant, j'aimerais vraiment avoir mon bac. Peut-être que d'ici 2021, des choses auront changé. Cela voudrait dire que je le passerais à 30 ans. D'ici là j'aurais peut-être abandonné l'idée vu que beaucoup de choses me freinent et me fatiguent.

Je n'aime pas tellement mon métier actuel au niveau de la fatigue qu'il me procure. Je n'ai pas envie de faire ça pendant 30 ans et de m'épuiser. Boulot très enrichissant au niveau relationnel, mais il vous vide de l'intérieur. En rentrant je suis lessivée.  Mes collègues également.

Pour le DAEU je connais, je vous remercie pour ces informations très utiles.