Intégrer l'ISIT après une khâgne

Bonjour à tous,

Je me tourne vers vous dans l'espoir que vous puissiez répondre à mes interrogations.

A la rentrée prochaine, je passe en Khâgne et je me pose des questions quant à l'après prépa.

J'ai pour "projet" d'intégrer l'ISIT via la BEL car j'ai toujours été intéressée par les métiers de la traduction et par les langues en général mais j'ai peur de ne pas avoir le niveau pour intégrer cette école en L3. J'aimerais donc savoir si certains d'entre vous connaissent cette école, y étudient ou y ont été étudiants ? Quel est le niveau attendu en langues (Anglais en première langue et Espagnol en deuxième langue pour ma part) pour intégrer la L3 ? J'ai vu qu'on pouvait aussi être admis en L2 si le jury pense que notre niveau n'est pas encore suffisant mais j'aimerais vraiment intégrer la L3 plutôt que la L2. Concrètement, faut t'il être bilingue pour prétendre intégrer cette école ? J'estime avoir un bon niveau d'anglais à l'écrit, tant en expression qu'en compréhension mais je débrouille un peu moins bien à l'oral. Quant à l'Espagnol, j'ai un bon niveau mais je le maitrise moins bien que l'anglais. Quoiqu'il en soit, je suis loin d'être bilingue et cela me fait peur. Ma professeure d'anglais affirme que j'ai de plutôt bonnes capacités en matière de traduction et que j'écris bien. De plus, l'une de mes autres professeures m'a dit qu'intégrer l'ISIT était tout à fait abordable mais j'avoue être un peu perdue, j'aime l'exercice de traduction mais j'avoue que j'ai un peu peur d'être dépassée une fois que j'aurai intégré l'école et ce même si j'ai réussi le concours.

Je fais donc appel à vous afin que vous puissiez m'aider et m'apporter quelques réponses.

Aussi, je sais que l'ISIT n'est pas seulement une école de traduction mais aussi une école de communication et de management donc j'aimerais savoir ce qu'on faisait réellement à l'ISIT.

Dans tous les cas, c'est une école qui m'attire et dans laquelle je me verrai plutôt bien mais j'ai peur de ne pas avoir le niveau et de regretter.

Merci à vous et j'espère que mon message a été clair

2

Intégrer l'ISIT après une khâgne

Sur ce qui s'y fait, je laisse d'autres répondre, qui sauront bien mieux que moi.

Concernant le niveau, rassure-toi, si ton enseignant te dit que tu peux prétendre à cette école tu peux lui faire confiance. J'ai régulièrement des khâgneux qui intègrent l'école, et dont le niveau est certes bon, mais dont on ne peut pas dire qu'ils soient bilingues. Ils sont cependant sérieux et travailleurs !
L'ESIT est une autre école, publique et gratuite celle-ci, à laquelle tu peux prétendre mais qui recrute à un niveau, me semble-t-il, beaucoup plus élevé.

Mes élèves qui sont allés à l'ISIT m'en ont dit grand bien.

Intégrer l'ISIT après une khâgne

Merci pour cette réponse qui me rassure !

J'ai également entendu parler de l'ESIT mais il me semble effectivement qu'elle recrute à un niveau bien plus élevé.

4 (Modifié par fidji45 01/07/2019 à 16:44)

Intégrer l'ISIT après une khâgne

Bonjour

Ne vous tracassez pas trop sur votre niveau oral / votre rapidité etc.; Pour le moment vous intégrez un cycle d'études et vous avez encore un peu de temps pour vous décidez.Et puis tout saut dans l'inconnu génère des tensions et des craintes, rien de plus normal!

Oui L'ESIT est une école très exigeante et compétitive . Je parle ici de ce que je connais :l'interprétariat . Une année passée dans le pays de sa langue B est exigé (votre langue A est votre langue maternelle , la B votre première LV et la C la deuxième)


Les études en traduction me sont apparues plus détendues (mais je n'ai pu mener les deux années de front donc j'ai choisi mes première amours : l'interprétariat)


L'ISIT est sans nul doute plus accueillante et si vous pouvez vous offrir cette école vous y trouverez également plus de choix . Pour exemple L'ISIT a été la première à proposer un cursus en langues des signes.


Vous devez déjà le savoir mais il est parfois difficile de vivre uniquement de la traduction et il faut au début se forger une clientèle . Je ne peux que vous conseiller d'élargir vos horizons le plus possible , de gagner en maturité et en connaissances avant même d'intégrer une école quelconque .Partir découvrir les différents pays de vos langues de travail car il est important de comprendre les valeurs qui animent ces pays (et leurs contradictions)


ET je vous encourage très vivement à vivre vos rêves !! 

Intégrer l'ISIT après une khâgne

Bonjour,

Je vous remercie pour cette réponse.

Je sais qu'il est difficile de ne vivre que de la traduction et que les séjours à l'étranger sont indispensables. Vous dites qu'il est souhaitable d'élargir ses horizons avant même d'intégrer une école quelconque mais j'avoue que cela me semble difficile lorsque l'on est en prépa et que l'on a pas forcément le temps de faire autre chose à côté et que l'on rentre en école directement après la prépa. J'ai cependant déjà effectué des séjours dans mes langues de travail. En tout cas, je sais que l'ESIT est une école très exigeante et difficilement accessible et c'est ce pourquoi j'ai décidé de me tourner vers l'ISIT, malgré le coût des études.
Je vais suivre vos conseils, éviter de trop me tracasser sur mon niveau oral et me laisser du temps pour me décider.

Bien à vous.

Intégrer l'ISIT après une khâgne

Oui!

C'est une très bonne résolution!

Lorsque je pensais aux voyages éventuels dans les pays de vos langues étrangères , je ne pensais pas aux années de prépa mais plutôt juste après .

Maîtriser une langue c'est aussi maîtiser la culture qui s'y rattache et cela vous affinera vos traductions, votre travail en sera grandement facilité  , vous saurez capter ce "je ne sais quoi" propre au pays car vous aurez une connaissance immédiate et actualisée de ce qui s'y passe .

Vous dites que dés la fin de la prépa , on intègre l'école : comme je vous l'ai dit à l'Esit il est indispensable de faire une année complète dans le pays de sa langue B (a minima) . Vous pouvez en effet intégrer directement l'Isit après la prépa (ne pouvez-vous pas vous accordez un an où vous serez en âge de travaillez en faisant toutes sortes de "jobs" -je voulais vous mettre un lien "les dix façons de voyager à l'étranger en travaillant " -je pense que vous pourrez trouver directement des renseignements auprès du CIDJ ou CRIJ de votre région).

Je sais bien que cette culture de l'apprentissage vivant par le voyage pour parfaire ces langues et apprendre à se connaître, à renforcer sa débrouillardise n'est pas ce qui se pratique le plus couramment en France .Quand on pratique les langues il me semble qu'il est important de voyager ; cela vous donnera beaucoup d'assurance . Votre niveau progressera très rapidement à l'écrit comme à l'oral;

Ainsi si vous décidez un jour de changer de métier , vous aurez des cordes supplémentaires à votre arc .

Voilà quel était le fond de ma pensée :ceci dit pour le moment "one step at a time" : La prépa ! Allez -y sans crainte 

Intégrer l'ISIT après une khâgne

Effectivement je pense que les séjours à l’étranger sont indispensables lorsque l’on veut connaître la culture des pays de nos langues de travail et surtout pour améliorer considérablement notre niveau oral ! J’avoue qu’être immergée seule dans un pays durant des mois me fait peur, mais je me dis que ça ne me sera que bénéfique et que je gagnerai en débrouillardise comme vous dites.
Je vous remercie encore pour le temps que vous m’avez accordé et pour ces précieux conseils 

Intégrer l'ISIT après une khâgne

C'est très gentil à toi

Je ne voulais pas t'inquiéter avec cela : c'est juste un conseil qui peut te servir 

Tu sais on est tous pareils : l'inconnu fait d'abord peur et puis après tout "roule" ce sera la même chose  pour toi !

Passe de bonnes vacances, lis , détends -toi , bronze 

Tu entres en prépa : super !

Une chose à la fois !

Intégrer l'ISIT après une khâgne

À vrai dire je suis déjà en prépa haha, je rentre en deuxième année  mais vous avez raison, une seule chose à la fois !

10

Intégrer l'ISIT après une khâgne

ah ah

Oui je n'avais pas tout "saisi" me semble t-il !