S'inscrire en lettres modernes dix ans après une khâgne

Bonjour à tous,

Je vous explique ma situation. Après deux années d'hypokhâgne, khâgne, je me suis dirigée vers les Beaux-arts où j'ai obtenu mon diplôme en 2017 (diplôme équivalent à un Master en art). Etant donné que je ne trouve pas de travail dans mon domaine, que j'en ai marre des petits boulot et que j'ai gardé une passion pour la littérature, j'ai envie de m'inscrire en L3 lettres modernes à distance (presque 10 ans après ma khâgne) afin de préparer le capes de lettres modernes.
Alors voici mes interrogations :
N'est-ce pas utopique d'espérer enter en L3 10 ans après ma L2 ? Est-ce possible ?
J'ai également lu qu'après deux ans d'interruption d'études il faut suivre une formation continue, beaucoup plus chère que la formation initiale.

Je vous remercie d'avance pour votre aide.
Bonne journée

S'inscrire en lettres modernes dix ans après une khâgne

Il faut en discuter avec l'administration des universités concernées. Cela dit, je pense que vous pouvez faire valoir vos diplômes pour obtenir une équivalence.

J'ai également lu qu'après deux ans d'interruption d'études il faut suivre une formation continue, beaucoup plus chère que la formation initiale.

Je n'ai jamais entendu cela, donc je laisserai des gens plus informés vous répondre.

Bon courage !

3

S'inscrire en lettres modernes dix ans après une khâgne

Il va falloir faire un peu d'administratif : si à l'issue de ta khâgne, l'université t'a délivré des 120 crédits ECTS, alors pas de souci, ces credits n'ont pas de date de péremption (si tu as le procès-verbal de la décision de l'université).
Si à l'époque, l'université t'avait délivré non pas des crédits ECTS mais une équivalence, alors il faudra sans aucun doute refaire le processus pour une admission en L3. Mais cela ne me semble pas du tout utopique d'espérer entrer en L3.

Sinon, après la sortie des études, il est vrai que techniquement on sort de la "formation initiale" pour entrer dans la "formation continue". Le mieux est de voir avec Pôle Emploi pour le financement des etudes, car les frais dépassent ce que l'on peut vraiment payer de sa poche. Si tes emoloyeurs passés ont contribué au DIF (droit individuel à la formation), tu peux faire jouer ce droit.
si tu n'a pas de statut (pas de RSA, pas de chômage, etc.) certaines universités accepteront de te prendre en formation initiale, mais les pratiques varient grandement selon les établissements. Souvent elles rechignent, car pour elles, les inscriptions en formation continue sont une manne inespérée dans un contexte où elles sont globalement asphyxiées.