1

Japonais en hypokhâgne

Bonjour à tous

Je suis actuellement une étudiante en Terminale L au lycée Français de Tokyo, et j'étudie le japonais en tant que langue maternelle depuis toute petite. D'ailleurs, j'ai cette langue en LV1 au bac.

J'ai demandé à mon conseiller d'orientation s'il était possible de continuer cette langue en prépa, et il m'a répondu que l'on pouvait la continuer avec le système de Langue / Enseignement Inter Etablissement en suivant des cours à l'INALCO. Je lui ai aussi parlé de Janson de Sailly qui proposait cette langue en LVB, mais il m'a expliqué que le niveau que j'ai ne correspond pas du tout et que je devrais suivre la première option. J'ai aussi nécessairement besoin du japonais en LVA ou B si je prends pas d'options parallèles, car j'ai arrêté l'espagnol à partir de la Seconde à cause d'un emploi du temps surchargé.

Mais quand j'ai demandé des renseignements au département Japonais de l'INALCO, la directrice n'avait pas le même discours (d'après elle, après l'obtention du bac on ne peut pas faire de double inscription dans le supérieur, et il faut que j'attende une année avant de pouvoir m'inscrire pour débuter une licence de japonais en parallèle des cours de prépa).

J'ai aussi définitivement accepté la proposition du lycée Fénelon à Paris pour une hypokhâgne l'année prochaine. Mon but final reste quand même de pouvoir continuer l'apprentissage approfondie du japonais tout en se préparant aux concours, et si possible de pouvoir y présenter cette langue.

Est-ce qu'il y a des personnes qui suivent ou ayant déjà suivi des cours en EIE/LIE en prépa? Si oui, pouviez-vous m'éclairer sur le sujet?

Aussi, s'il y a des étudiants à Janson de Sailly prenant Japonais en LVB, pouvez-vous m'en parler?

Désolée pour cette question assez longue, mais ça fait un bout de temps que j'essaye de trouver des pistes mais je reste brouillée...
Merci d'avance pour votre aide!

2 (Modifié par sznne 02/06/2019 à 16:28)

Japonais en hypokhâgne

Si le japonais est ta langue maternelle, et que tu as donc le niveau pour comprendre le japonais littéraire, je pense qu'il n'y a pas de problème. Une fille de ma classe qui venait aussi du lycée de Tokyo le faisait quand j'étais en hypo. Comme peu d'élèves d'hypokhagne font du japonais, tous les élèves de Paris (donc ça s'applique pour toi si tu vas à Fénelon) ont 4h de cours ensemble par semaine avec le prof de Janson à Janson, du coup il faut noter qu'il y a un déplacement à faire, mais à part ça ça me paraît tenable.

Edit: pour avoir une info précise, je te conseille d'appeler Fénelon, ils pourront te répondre je pense

3

Japonais en hypokhâgne

Désolée, je ne peux pas te répondre à part pour une chose : on travaille des choses très différentes en LVA et en LVB EN khâgne... Donc prendre le japonais en LVB ne serait certainement pas à ton avantage et ne préparerait pas sérieusement au concours.

4 (Modifié par Arthur 02/06/2019 à 21:36)

Japonais en hypokhâgne

Je ne faisais pas de japonais mais du russe en CPGE. Mon lycée accueillait plusieurs élèves d'autres lycées parisiens, et il en allait de même pour d'autres langues dans d'autres lycées. Je suppose qu'il en va ainsi pour le japonais dans une des khâgnes de Paris (apparemment Janson) ; ces questions se règlent en général dans les premières semaines qui suivent la rentrée, cela n'est donc pas le plus urgent pour le moment.

Et bien sûr, vous devez prendre le japonais en LVA pour le concours et en cours (au moins en khâgne).

5

Japonais en hypokhâgne

Merci beaucoup pour vos nombreux retours!

>Sznne
Merci pour l'information! Etait-elle en section internationale ou en japonais LV1 à Tokyo?
Je vais aussi appeler Fénelon pour plus d'infos, merci encore!

>TheRedRoom
Merci pour la précision. Je prendrai sûrement japonais en LVA du coup!

>Arthur
Merci pour vos informations. Je verrai en début d'année ce qu'il en est avec mon lycée plus précisement.

Japonais en hypokhâgne

Ca n'apporte pas d'information substantielle, mais je connaissais quelqu'un à Fénelon qui étudiait le japonais également, il y a maintenant une dizaine d'années. Cela est donc possible sur le papier, et a priori, le lycée a des cas comme ça de temps en temps.

Il serait dommage de ne pas mettre à profit votre connaissance de cette langue "rare", qui pourrait bien être valorisée pour le concours !

7

Japonais en hypokhâgne

Merci Artz!

Je suis rassurée. J'espère que l'emploi du temps ne sera pas trop difficile à gérer..

Japonais en hypokhâgne

Bonjour,
je suis dans un problème similaire au tiens! Je suis moi aussi en hypokhâgne (Paul Valéry, Paris 12eme) et j'ai demandé à faire japonais LVB.
J'ai passé une année à Tokyo, j'ai donc des notions de japonais mais je suis loin d'être bilingue. Jusqu'à présent j'ai continué d'étudier le japonais avec des cours particuliers et l'année dernière je l'ai présenté en LV3 en candidat libre (j'ai eu 20).
Vu la difficulté de l'épreuve pour le concours ENS (ulm & lyon) en japonais je m'inquiétais un peu mais on m'a dit qu'il n'y aurait aucun soucis.

Mais voilà, si je me retrouve ici c'est qu'au final des soucis j'en ai pas mal juste parce que je souhaite étudier une langue dite "rare"!
Dans mon lycée, on m'a juste donné un papier (qui je pense n'est pas bon, car il est demandé si je souhaite présenter cette langue au baccalauréat...) pour pouvoir m'inscrire et on m'a directement envoyé à Janson de Sailly pour avoir plus d'informations. Bien sûr ils sont injoignables par téléphone donc je m'y suis rendi jeudi (05/09/19) et on ma dit de repasser mercredi prochain à 14h pour une réunion d'information. Après leur avoir expliqué que j'avais cours, on ma répondu de me "débrouiller". (agréable n'est-ce pas.)
Comme ils ont mis leur réunion d'informations le mercredi après-midi j'ai peur de ne pas pouvoir assister aux cours vu que toute la partie administration repose sur les élèves et que bien sûr ils ne feront jamais les cours en fonction des emplois du temps de chacun (même si on ne sera pas nombreux).

Ma question est donc la suivante,

est-ce que quelqu'un aurait quelconques informations concernant les langues rare en hypokhâgne? est-ce possible de suivre des cours particuliers ou bien avec le Cned?
ou bien dans mon cas envisager les cours du soir de japonais à l'inalco?(mais si ils ne prennent qu'en khâgne, comment puis-je faire?)

Japonais en hypokhâgne

La réponse est toute simple : allez à la réunion d'information et vous verrez là-bas ce qu'il en est, comment vous organiser avec le professeur et comment trouver un horaire convenant au plus grand nombre.

Cordialement,