1 (Modifié par Kakui 29/05/2019 à 19:19)

Maupassant, Bel-Ami - Le personnage Georges Duroy est-il vraiment blâmable ?

Bonjour,

Je suis entrain de relire pour une seconde fois, à des années d'écart ce chef-d'oeuvre qu'est Bel-Ami. Comme lors de ma première lecture je suis conquis, séduis par le talent et le génie de Maupassant qui figure parmi mes auteurs préférés.

Dans la mémoire collective, quand Duroy est présenté, il est critiqué, appelé par des noms d'oiseaux, il est vu comme un profiteur et un vulgaire arriviste. Le sujet ici n'est pas de prouver le contraire, mais de comprendre la psychologie du personnage et surtout de l'étendre à la nature humaine.

J'ai l'impression que Duroy, n'est pas un arriviste au début du roman, c'est juste un type qui essai de se débrouiller et de s'en sortir. Je ne pense pas qu'il soit calculateur et qu'il est tout manigancé depuis le début. La dimension arriviste n'arrive, à mon sens, qu'après le mariage avec Mme Forestier, quand il l'annonce à Mme de Marelle, et surtout quand il doute de la confiance de sa femme quand il lui demande si elle avait déjà trompé son mari défunt.

En effet, dans la deuxième partie, il y a un passage très explicite où il explique qu'il va désormais pensait qu'à lui, de manière égoïste et ce sentiment est illustré par son intérêt pour Mme Walter et ses filles. C'est là, je dirais, à ce moment précis du roman que Maupassant dépeint le côté noir de Duroy, le côté arriviste poussé à son extrémité.

Quant à la dimension arriviste avant ce moment, où devrai-je parler d'ambition, je ne vois pas vraiment en quoi  Duroy est critiquable (mis à part sa liaison avec Mme de Marelle). L'idée selon laquelle il utilise les femmes depuis le début de roman me paraît erronée.

Bien évidemment il n'est pas question pour moi de défendre un tel comportement ou de saluer le fait d'utiliser des gens, je déplore ces comportements mais le trait de caractère de Duroy qui consiste à prendre une revanche sur la vie (le moment où il boxe pour saluer son mariage) me paraît pas blâmable.

Quant au fait d'utiliser des gens pour avancer socialement, n'est-ce pas une constante des comportements humains, une constante énoncée, ou cachée, une motivation consciente ou inconsciente ? Les autres personnages de ce roman n'ont-ils pas aussi utilisé leurs contacts pour évoluer ?

En quoi est-ce que Duroy est l'alter-ego de Maupassant comme cela est très souvent dit ? Dans la biographie de Maupassant rien ne laisse entendre qu'il a utilisé les mêmes procédés.

De ce fait, j'aimerai savoir si vous partagez les mêmes questions que moi sur ce personnage.