1

Poèmes du XXIe siècle traitant du narcissisme

Bonjour,

Auriez-vous une idée de poème récent (21e siècle) traitant du narcissisme ?
D’avance merci.
Belle soirée

2 (Modifié par floreale 12/05/2019 à 09:09)

Poèmes du XXIe siècle traitant du narcissisme

Pas sûre que cette chanson convienne à ton florilège dont tu ne dis rien.

https://www.youtube.com/watch?v=tVL3C5zW48E

ou bien :

Les reflets


Comme un reflet
Dans les yeux du pêcheur
La couleur de la mer,

En cette fin de soirée,
Il a offert à son fils
Le meilleur anniversaire,

Heureux de l’avoir attrapée
Dans son seau d’eau
L’enfant repart avec la lune.

Stéphen Moysan

Ce miroir incessant




Quel est ce miroir qui l'observait incessant ?



Le poète levant la tête se brûlait

Par son reflet. Le soleil cru s'étalait

Sur la glace face à l'âme sacrifiée en sang.



Des gouttes immenses, lucides dévalaient

Des sommets en transe jusqu'aux pas emmêlés.

Le sens fut halo virginal apparaissant

Aux pleurs. Un ange l'observait évanescent.

Poétesse Mimosa

http://mikael.bodin.free.fr/wa_files/Fe … mythes.pdf

Couplet 1:
Un jeune homme de fort belle allure
Un matin de printemps décida
En voyant s’éveiller la nature
D’aller marcher à travers les bois
Au détour d’un bouquet de fougères
Il découvre le charme ombragé
D’une jolie fontaine d’eau claire
Et le chant de ses flots argentés.
Refrain:
Narcisse méfie-toi du reflet de l’eau (bis)
Couplet 2:
Fatigué de ce long voyage
Il s’agenouille au-dessus de l’eau
Aperçoit le reflet d’un visage
Et en tombe amoureux aussitôt
Il tenta de percer le mystère
Le secret du regard enfermé
Dans sa jolie fontaine d’eau claire
Et du chant de ses flots argentés.
Refrain:
Couplet 3:
Cet amour lui causa tant de fièvre
Qu’il voulut un beau jour déposer
Un baiser passionné sur les lèvres
Du visage qui hantait ses pensées.
Il se pencha de telle manière
Qu’à jamais il resta prisonnié
Dans sa jolie fontaine d’eau claire
Et le chant de ses flots argentés.
Refrain:
Couplet 4:
A l’endroit où Narcisse naguère
S’aima tant qu’il perdit la raison
Naquit dans un bouquet de fougères
Une fleur qui porte son nom.
S’il vous arrivait de trop vous plaire
Souvenez-vous des reflets enchantés
Dans sa jolie fontaine d’eau claire
Et du chant de ses flots argentés.