11 (Modifié par AlbanClem 03/05/2019 à 05:30)

Reprise d'études à 30 ans, j'hésite entre lettres modernes et droit

Rebonjour,

Oui, en effet, j'ai peut-être mal exprimé mon désir, mais ma reconnaissance n'était pas liée à une attente d'un collègue qui me sert la main mais plus une revanche sur la vie et de manière consciente, même si je vais pas voir les personnes concernées, dire "eh bien voilà j'ai réussi, vous qui disiez que je n'étais qu'un bon à rien". Donc oui, je cherche aussi une certaine reconnaissance qui me permette d'évoluer socialement en exerçant un métier valorisant. Cela me paraît être une ambition légitime.

C'est surtout une reconnaissance personnelle en effet, mais si je peux, pas la même occasion faire passer le message à ceux qui par des mots, des actes, ont eu une influence destructrice sur moi, c'est que du bonus. 

Je vous remercie pour votre regard et je suis enthousiaste à l'idée que les méthodes concernant la grammaire puissent être réétudiées. 

Je suis un grand passionné de littérature, comme beaucoup d'autres sur ce forum, et j'aime étudier et l'oeuvre, et l'auteur ainsi que le contexte historique. Donc si vous me dites qu'il faut ne pas trop rentrer dans les détails en cours, je le conçois mais je trouve cela fort dommage.

Arrivez-vous à trouver un juste milieu ? N'êtes-vous pas anxieux à l'idée de voir que certaines classes ne sont pas "réceptives" à votre matière ?

Reprise d'études à 30 ans, j'hésite entre lettres modernes et droit

N'êtes-vous pas anxieux à l'idée de voir que certaines classes ne sont pas "réceptives" à votre matière ?

Je ne sais ce qu'il en est pour fidji45, mais en ce qui me concerne, en tant qu'ancien professeur, l'anxiété et même l'angoisse ont été mon lot quotidien durant des années.
Si l'on veut faire ce que l'on croit devoir faire au mieux, si l'on est d'une extrême exigence avec soi-même, on est toujours dans l'incertitude lorsque l'on se rend en cours, et cela peut générer avant et après un certain inconfort. Pendant, on gère.

13

Reprise d'études à 30 ans, j'hésite entre lettres modernes et droit

Je te comprends parfaitement Laoshi.

Je suis aussi très exigente .

Mais tout va tellement vite -et en si peu de temps-dans le "désapprentissage" ou le "ça ira bien comme ça " des élèves qu' il faut vraiment ,à grand regret, essayer de se détacher un peu.
Le bac en lui-même n'est plus un enjeu :ce qui est dur pour moi est de savoir que 30 à 40 % des élèves termineront leur année de licence . Je n'aime pas être un rouage malgré moi de ces échecs annoncés.