1

Prépa littéraire ou université britannique ?

Bonjour,

Après avoir candidaté pour des universités britanniques, j'ai reçu une réponse positive de l'assez prestigieux King's College London, pour un bachelor de droit anglais de quatre ans ( en "Politique, Philosophie et Droit") tandis que j'ai -au cas où- renseigné des voeux sur Parcoursup pour des prépas littéraire (Louis-Le-Grand et Henri IV notamment). Or, bien que la question financière -évidente- ne prime pas, je me demande tout de même lequel serait le mieux. Etant intéressé par les sciences politiques, j'aimerais, bien que je ne sois sûr de rien évidemment, intégrer des fonctions politiques (au niveau européen ou nationale, haute administration) ou devenir avocat (si le droit me plaît). D'une part un bachelor (qui me rendrait totalement bilingue, est assez prestigieux et m'offrirait certainement la possibilité d'effectuer des stages) semble une grande opportunité, d'autre part LLG, qui propose de passer une équivalence de deux années de droit au cours des années de prépa pourrait se révéler un atout puisqu'il me ferait obtenir en même temps qu'une khâgne une licence de droit et m'assure assez probablement une grande école (si ce n'est pas l'ENS, Science Po par exemple...), sans parler du coût financier, incomparable.

Je suis un peu perdu et j'aimerais vraiment prendre la bonne décision. Si vous avez un quelconque avis, une recommandation ou quoi que ce soit, je suis preneur.

Merci d'avance.

2 (Modifié par Titania91 29/03/2019 à 21:04)

Prépa littéraire ou université britannique ?

Bonjour,
Le bachelor semble une valeur sûre, le plus en adéquation avec vos souhaits de parcours professionnel et il ne pose pas le problème de l'incertitude de l'obtention d'un concours.
Pour la prépa en revanche vous n'êtes pas sûr d'être pris (beaucoup d'appelés et peu d'élus à H4 et LLG), encore moins au concours de l'ENS qui est très sélectif, dans les 3% de réussite de mémoire. Attention à l'issue de la khâgne (à moins de khûber) vous n'aurez pas une licence mais une équivalence de L2 droit.
Pour ma part mon choix serait vite fait

Prépa littéraire ou université britannique ?

Si l'argent n'est pas un critère, l'Angleterre est sans doute un meilleur choix. KCL est dans les bonnes universités britanniques, il ne me semble pas clair que Sciences Po soit un meilleur choix--sauf si tu te destines à un parcours français uniquement. L'ENS offre sans doute plus d'opportunités, mais étant donné le concours c'est vraiment un pari.

A vérifier tout de même si les tuition fees ne vont pas augmenter à la suite du Brexit.

Prépa littéraire ou université britannique ?

Je suis de LLG et j'ai fait la formation de droit donc je peux te renseigner un peu plus en détail là dessus. Tout d'abord, Titania n'a pas tout à fait raison, à l'issue des 2 stages (un à la fin de l'hypo, un à la fin de la khagne; j'ai fait les 2, je suis en khube) tu as certes une équivalence mais en plus de cela tu obtiens un DEUG, c'est à dire un réel diplôme. Néanmoins, il faut être réaliste: 2x3 semaines de droit, ça donne un certain nombre d'outils pour basculer sur une L3, mais ça ne fait pas un brillant juriste. La plupart de mes camarades, même les plus brillants, qui ont continué en L3 de droit pour avoir la licence, en bavent pas mal en ce moment. C'est jouable mais c'est un gros investissement. J'ajoute que l'obtention de la licence n'est effectivement possible qu'en faisant une "vraie" L3 à Paris 1, pas en khubant.
Ensuite, tu peux tout à fait entrer dans les instituts de science politique à la suite d'une khagne pour ceux de province (la préparation est très bonne, des oraux blancs avec des examinateurs de Science po sont organisés, ainsi que des cours supplémentaires pour préparer ces épreuves) ou en khube pour un master à science po Paris. Néanmoins, ce n'est en rien la direction principale de la formation: on prépare en premier lieu pour l'ENS Ulm (et Lyon à H4) et c'est la priorité de tout le monde, profs, majorité des élèves, et formation en général. L'ENS a engendré des hommes politiques, mais c'est en premier lieu une école destinée à former des chercheurs et des professeurs du supérieur, à bien réfléchir donc.

En considérant toutes ces contraintes, je te conseillerais plutôt de faire le bachelor. Les prépa littéraires sont tout de même encore très axées professorat malgré tout ce qu'on peut en dire. En plus, en intégrant une université anglo-saxonne, tu obtiens le statut d'étudiant étranger, ce qui permet l'entrée par circuit détourné (et donc plus facile) à Science Po Paris en master il me semble... Effectivement, si la question financière n'est pas un problème, je pense que le bachelor est la meilleure solution.

Prépa littéraire ou université britannique ?

une école destinée à former des chercheurs et des professeurs du supérieur, à bien réfléchir donc.

Je ne sais pas très bien ce que l'ENS se destine à être en ce moment, et il n'y a pas à proprement parler de formation à l'ENS (on y fait plutôt des trucs, et il y a une préparation à l'ENS dans certaines disciplines) mais faire de la politique, que ce soit en passant l'ENA ou autre, n'est pas spécialement étrange après l'ENS. C'est même assez commun. Mais je suis d'accord avec tout le reste, donc c'est un détail !

6 (Modifié par Titania91 01/04/2019 à 22:06)

Prépa littéraire ou université britannique ?

tu as certes une équivalence mais en plus de cela tu obtiens un DEUG, c'est à dire un réel diplôme.

...le DEUG n'existe plus depuis 15 ans, non ?
"De mon temps" c'était déjà directement la licence.

Prépa littéraire ou université britannique ?

Paris 1 délivre encore ce diplôme à la fin de la 2e année (c'est la seule fac qui le fait encore). C'est certes un équivalent L2 mais ça vaut comme diplôme quand même

8

Prépa littéraire ou université britannique ?

Je suis surpris que personne ne s'inquiète du fait que le droit enseigné en Angleterre relève de la common law, qui présente des différences considérables avec le système juridique français (et du reste de l'Europe, voire même du monde, en général).
Donc faire des études de droit à Londres pour devenir avocat en France me paraît plutôt hasardeux... si en revanche c'est pour devenir avocat en Angleterre ou aux États-Unis parce que tu sais déjà que tu vas y vivre, c'est bien sûr autre chose.

9 (Modifié par sznne 02/04/2019 à 16:36)

Prépa littéraire ou université britannique ?

Mais on parlait bien de bachelor de sciences politiques non? Il n'est pas question particulièrement de faire avocat

Edit: ah pardon oui le bachelor est mentionné! Mais si l'ambition de cette personne est de faire des sciences politiques, et que le bachelor fait de la philo + de la politique + du droit, il est très probable que l'enseignement insiste sur le droit international et européen en priorité non? Enfin... dans tous les cas il ne me semble pas qu'être avocat en France soit un problème ici

10

Prépa littéraire ou université britannique ?

Ah pardon, je m'étais tenu au "bachelor en droit" et à son éventuel souhait de devenir "avocat".