1 (Modifié par Jehan 02/03/2019 à 20:35)

Élision de l'article avant un nom de voyelle

Je me pose souvent la question d'élider ou pas l'article 'le'.
Pour le cas présent : dois-je dire/écrire
"Le a" , "le e", "le i", "le o", "le u"
ou
"L'a" , "l'e", "l'i", "l'o", "l'u" ?
Les deux sont-ils permis ?

J'ai  fouillé dans le Grevisse, mais je ne suis pas plus avancé.
§44 - Il est écrit : " Le i ", et quelques lignes plus bas : "L'u".

Merci.

Élision de l'article avant un nom de voyelle

Bonsoir.

Je ne pense pas qu'il y ait de règle stricte.
Ainsi, par exemple, dans l'article E du Robert, l'on trouve aussi bien le e muet (exemple du Robert) et l'e muet (citation de Valéry).

L'élision évite certes l'hiatus, ce qui est sans doute à considérer en poésie : un point sur l'i du verbe aimer (Rostand).
Et on la trouve dans certaines expressions figées (panse d'a, e dans l'o... ).

Cela dit, utiliser le plus possible la non-élision me semble avoir l'avantage de mieux mettre en relief ces mots si courts.