1

Devenir professeur d'histoire

Hello tout le monde !
Permettez-moi de me présenter. Je suis étudiant en première année de Licence d’histoire. Ces études me plaisent, et je pense déjà au futur et surtout à mon orientation. Mon objectif est clair : enseigner l’histoire.
Plusieurs voies s’ouvrent à moi, mais me paraissent assez floues. Certes, le master est encore loin, mais j’aimerais avoir des informations assez tôt pour être opérationnel et moins deboussolé le jour venu.
Je ne sais pas vers quel master m’orienter, mais aussi et surtout vers quel concours me préparer. J’adorerais passer l’agrégation, malgré la masse de travail que cela implique (qui peut le plus peut le moins, non ?), notamment pour avoir mes chances d’enseigner en lycée. Mais j’aimerais aussi poursuivre ma carrière dans l’enseignement supérieur en université. Cela représenterait une sorte d’aboutissment pour moi. Ce parcours, j’en suis conscient, peut paraître ambitieux.
D’où les interrogations suivantes. Le master MEEF peut il préparer à l’agrégation ou faut-il privilégier le master recherche ? Est-il nécessaire de passer le CAPES avant de passer l’agrégation ? Je sais que plusieurs établissements proposent une préparation à l’agrégation, dont La Sorbonne. Je me suis sérieusement renseigné sur la formation que propose cette université mais je reste bredouille. Cette préparation est-elle réservée aux étudiants de l’université parisienne ? Quelles sont les conditions pour pouvoir l'intégrer ?

Beaucoup d’interrogations en somme. Je vous remercie par avance de vos réponses et de vos éclairages.

2 (Modifié par Hippocampe 22/02/2019 à 04:17)

Devenir professeur d'histoire

Je te suggère de te poser une autre question.

J'ai eu un beau 4 en histoire-géo au bac. Durant toute ma scolarité d'avant le bac j'ai trouvé l'histoire particulièrement emm...
La plupart des élèves ressentaient cette matière comme moi.
Après le bac je n'ai plus fait d'histoire et j'en étais bien heureux.

Évidemment, dans ce forum plein à ras-bord de littéraires, l'opinion générale est sûrement différente, mais pour le commun des mortels, ces cours... Quelle corvée.

Seulement, avec l'âge, je me suis rendu compte que l'histoire était ma matière préférée. Et j'ai lu, j'ai lu... J'ai même été cité parmi les personnes remerciées pour leur aide par l'auteur éminent d'un livre d'histoire. J'avais trouvé une erreur dans un de ses livres, c'est comme ça que nous nous sommes rencontrés et qu'il m'a demandé de lire le brouillon d'un autre livre qu'il terminait.

J'en veux à mes profs d'histoire de n'avoir pas été capables de rendre leurs cours intéressants. Je suis à peu près sûr que, même sans diplôme, je serais maintenant un meilleur prof que ceux que j'ai eus et qui avaient le CAPES ou je ne sais quelle qualification trouvée dans un paquet Bonux.

Je ne sais quels diplômes tu auras et peu m'en chaut mais ce qui serait bien serait que tu saches montrer que cette matière peut être intéressante voire passionnante.

Sauras-tu ?
Sinon fais autre chose.

Je ne pense pas que ce soit une question de diplôme.

3

Devenir professeur d'histoire

Hippocampe a raison : aimer l'histoire, c'est une chose, aimer enseigner, c'en est une autre...
Mais tu as encore quelques années pour affiner ton orientation. C'est très bien d'être ambitieux, c'est encore mieux si on se donne les moyens de ses ambitions, donc si tu veux aller jusqu'au doctorat et aux concours de recrutement de l'éducation nationale, il n'est pas inutile d'y penser dès maintenant. Je ferai un message plus détaillée ce week-end sur le parcours à suivre, si quelqu'un n'a pas répondu avant moi !

Devenir professeur d'histoire

Le master MEEF peut il préparer à l’agrégation ou faut-il privilégier le master recherche ?

Si tu souhaites continuer avec un doctorat par la suite, il vaut mieux aller vers un master recherche.

Est-il nécessaire de passer le CAPES avant de passer l’agrégation ?

Non, d'ailleurs, il est assez courant pour ceux qui préparent l'agrégation de passer le CAPES en même temps.

Je sais que plusieurs établissements proposent une préparation à l’agrégation, dont La Sorbonne. Je me suis sérieusement renseigné sur la formation que propose cette université mais je reste bredouille. Cette préparation est-elle réservée aux étudiants de l’université parisienne ? Quelles sont les conditions pour pouvoir l'intégrer ?

Il faut soumettre un dossier, je ne connais pas vraiment les critères de sélection, ni à quel point cela est sélectif. Cela dit, renseigne-toi sur des préparations au concours en histoire dans telle ou telle université, parce que le sérieux de la formation peut varier, ce qui ne soit pas toujours aux résultats. Après, l'avantage d'être à Paris, c'est qu'on peut aller à plusieurs formations (choisir les meilleurs cours entre Paris I et Paris IV).

5

Devenir professeur d'histoire

Merci à tous pour vos réponses !
Mon cas est assez différent de celui d’Hippocampe. J’ai pu étudier l’Histoire avec de très bons professeurs compétents. Mais je comprends tout à fait ce que peut ressentir Hippocampe.
Malheureusement, les diplômes se constituent aujourd’hui comme de véritables sésames pour pouvoir accéder à des métiers « passions » et exigeants. Autant me préparer le plus tôt possible pour tenter d’obtenir l’agrégation, qui, j’en conviens, se présente comme un concours très pointilleux. Les établissements qui proposent une préparation à ce genre de concours sont nombreux, mais la documentation reste bien maigre quant aux conditions d’admission. Je pense envoyer un mail à la scolarité de La Sorbonne pour en savoir un peu plus.

6

Devenir professeur d'histoire

Je ne crois pas me souvenir qu'il y ait une quelconque sélection pour préparer aux concours... Tout le monde à le droit de s'inscrire si on a les bons diplômes !