1 (Modifié par No-Limit 19/01/2019 à 21:41)

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Bonsoir,
En révisant mes leçons j'ai croisé cette phrase: "Dans l'évolution hisorique, le roman peut être considéré comme l'intériorisation du mythe et de l'épopée, le passage du collectif à l'individuel".
Je n'ai pas pu bien comprendre ce qu'on veut dire par passage du collectif à l'individuel, serait-ce le fait que avant il y avait une seule même littérature (un seul roman??) pour tous et aujourdh'ui on trouve des romans pour tous les goûts?
J'ai un examen après demain et j'ai vraiment besoin de vos réponses.
Merci d'avance.

2

Le roman : passage du collectif à l'individuel

C'est plus explicite dans la suite de la citation.

https://books.google.fr/books?id=nl9RDw … mp;f=false

3 (Modifié par Jehan 20/01/2019 à 17:07)

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Merci beaucoup floreale
Je commence un peu à comprendre donc le roman a pu conserver les valeurs et les actions qu'on trouve dans les épopées et les mythes mais en supprimant cette dimension de collectivité. Le roman ne représente pas nécessairament la société, il ne met pas un personnage fédérateur qu'on doit suivre (je pense à Ulysse par exemple), le roman est plus réceptacle il nous présente des personnages pas forcément exemplaires, grâce au roman il n y a pas une littérature référence pour tous comme l'ont été l'Iliade et l'Odyssée mais plusieurs littératures, grâce à sa plasticité.
Toutefois pour illustrer cette individualité je ne sais quel exemple je devrais utiliser.

4

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Beaucoup de romans du XIX ° siècle  racontent des destins individuels avant d'arriver à l' époque contemporaine de l'autofiction.

5 (Modifié par Jehan 20/01/2019 à 17:02)

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Merci beaucoup pour cet exemple mais dois-je comprendre que ce n'est que jusqu'au XIX° siècle qu'on peut vraiment parler d'individualité aux dépens de la collectivité?

6

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Non, mais tu as demandé des exemples. Au XIX°, tu as le choix.

7

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Ah d'accord. En me parlant de destin individuel j'ai pensé à Candide donc XVIII° siècle, serait-ce un bon exemple?
Et en parlant de XVIII° siècle je suis tombé sur une phrase que je n'ai pas bien comprise,

Le roman évolue vers ce qu'on appelle pas encore le réalisme: il se naturalise en prenant la forme de l'autobiographie fictive d'un personnage qui n'a plus rien d'héroïque.

(Manuel d'analyse des textes, Armand Colin)
J'espère ne pas vous avoir dérangé avec mes questions, je dis cela car en lisant vos réponses j'ai l'impression que mon travail n'est pas sérieux du tout   

8 (Modifié par Jehan 20/01/2019 à 17:22)

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Que n'as-tu pas bien compris dans cette phrase ?
Quand le personnage n'a plus rien d'héroïque, c'est bien un pas vers le réalisme.
Et quand il est censé raconter sa vie aussi.
C'est tout de même plus naturel que les héros mythiques de l'Antiquité.

9

Le roman : passage du collectif à l'individuel

Merci Jehan pour votre aide précieuse j'ai compris c'était pourtant évident!