Accord après "rien de"

Bonjour à tout le monde,

Je suis tombé sur cette expression qui est apparemment très répandue.
"Mon enfance n'a rien d'exceptionnelle."
Serait-ce une faute récurrente ?
Je pensais qu'un adjectif derrière l'expression "rien de (et donc "rien d')" était invariable.
Dans le cas contraire, pourriez-vous, s'il vous plaît, m'expliquer l'accord au féminin du mot "exceptionnelle".

Merci à vous pour vos explications.

2 (Modifié par Jehan 05/01/2019 à 00:32)

Accord après "rien de"

Bonjour.

On écrit en fait "rien d'exceptionnel", l'adjectif exceptionnel étant épithète indirecte du pronom indéfini neutre rien.

En revanche, on écrirait : Mon enfance n'est en rien exceptionnelle.
L'aldjectif féminin exceptionnelle serait alors attribut du sujet enfance, et en rien un équivalent de "nullement".

Accord après "rien de"

Merci Jehan,

C'est bien ce que je me disais, mais à force de voir l'erreur, on finit par douter.

4

Accord après "rien de"

fredM a écrit :

Je suis tombé sur cette expression qui est apparemment très répandue.
"Mon enfance n'a rien d'exceptionnelle."
Serait-ce une faute récurrente ?

C'est une faute effectivement courante, que certains tentent de justifier. Voir la fin du billet suivant :
http://chouxdesiam.canalblog.com/archiv … 69131.html
Mais bien sûr, la position officielle reste celle indiquée par Jehan. On écrirait d'ailleurs probablement sans hésiter la phrase équivalente : "Mon enfance n'a rien qui soit exceptionnel" et non "Mon enfance n'a rien qui soit exceptionnelle."
Voir aussi :
http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3299