Quelle ENS sur dossier ?

Ayant refusé la khâgne par dédain adolescent en fin de Terminale, je suis actuellement élève en double-L3 lettres modernes et philosophie à l'université de Strasbourg (cursus que je suis la seule à suivre). J'aimerais postuler à l'une (aux deux?) ENS, de préférence en lettres, pour y préparer l'agrégation de lettres modernes.

Mes notes sont assez voir très élevées dans les deux cursus, tournant autour de 16 en lettres et de 14 en philosophie. J'ai également validé, à titre indicatif, l'équivalent d'une L2 d'histoire l'année dernière, et publié un article pour une revue de cinéma féministe. Je ne nourris pas d'admiration particulière pour le prestige prétendu de l'Ecole, mais je suis particulièrement branchée par sa prépa-agreg qui, je pense, dispense de bien meilleurs cours que mon actuelle fac de province. Problème : je ne sais absolument pas comment entrer à l'ENS sur dossier. Quels dossiers sont les plus remarquables ? Comment mettre toutes les chance de son côté ? Comment se déroulent les oraux/entretiens ? Mieux vaut-il candidater à Lyon, à Ulm ou aux deux ? Est-ce vrai que les anciens préparationnaires ont plus de chance d'intégrer que les ''faqueux'' ?

Si un.e étudiant.e normalien.ne qui fut jadis dans le même cas que moi souhaite partager son expérience, j'en serais ravie.

Quelle ENS sur dossier ?

Est-ce vrai que les anciens préparationnaires ont plus de chance d'intégrer que les ''faqueux'' ?

Il semblerait que oui, surtout ceux qui ont réussi aux concours bien sûr, mais aussi ceux qui y ont été simplement admissibles, et même les autres. Le concours de l'ENS est en effet bien plus difficile que celui de l'agrégation, car plus sélectif. Et la scolarité dans les classes préparatoires est plus rigoureuse et exigeante qu'en faculté. (Je réponds à cette question sur laquelle j'ai un peu d'expérience. Des étudiants te répondront pour le reste. Attention ! Mes notes sont assez voire très élevées )

Quelle ENS sur dossier ?

Statistiquement, ça veut donc dire que parmi les normaliens étudiants, il y a plus d'anciens préparationnaires (donc d'élèves qui ont tenté le concours et échoué) que d'élèves de la fac ?

4 (Modifié par mattlev 30/12/2018 à 21:31)

Quelle ENS sur dossier ?

Salut à toi,


Si tu veux préparer l'agreg dans de bonnes conditions, je te conseille plutôt l'ENS de Lyon. Tu trouveras des bons comme des mauvais cours partout, cependant, l'atout fondamental de cette école, c'est l'argent, les locaux, le temps consacré aux étudiants par les enseignants. Je ne pense pas que la faculté de Strasbourg (faut arrêter avec la province, et être un peu fier.e de sa [petite] patrie...) soit moins bonne que les ENS. Par contre, pour la prépa agreg,  tu as des vrais concours blancs, des khôlles, des professeurs relativement attentifs aux élèves. Je crois. En tous cas, il y a des moyens. Pour Ulm, je ne suis pas sûr qu'il y ait une prépa agreg propre à l'ENS de la rue d'Ulm, tu "risques" de te retrouver à la Sorbonne. Renseigne toi là dessus.

Par contre, je ne sais pas en lettres modernes si l'ENS Lyon accepte beaucoup d'étudiants extérieurs. Ça dépend des disciplines (pour moi, en espagnol, la prépa agreg était commune à Lyon 2 et à l'ENS), je peux me renseigner auprès de mes collègues si tu veux.

Statistiquement, ça veut donc dire que parmi les normaliens étudiants, il y a plus d'anciens préparationnaires (donc d'élèves qui ont tenté le concours et échoué) que d'élèves de la fac ?

Oui, parce que le système des ENS est mieux connu des anciens de prépa que des étudiants ayant suivi un parcours à la fac, et parce que les recrutement se font surtout parmi le viviers des premiers et premières. Ceci dit, tu peux tenter ta chance (pourquoi pas dès le M1?) en envoyant un dossier pour être acceptée en auditrice. Dans ce cas là, réfléchis à l'ENS que tu vises, car ton projet de recherche sera particulièrement important.

Quelle ENS sur dossier ?

Bonjour,

Il y a en effet plus de gens issus de la classe préparatoire parmi les étudiants de l'ENS, mais il faudrait voir qui sont les gens qui postulent à ces ENS (peut-être y a-t-il parmi les candidatures une surreprésentation d'anciens préparationnaires ?). Quoi qu'il en soit, il y a également des étudiants issus de l'université, donc cela vaut bien la peine de présenter un dossier.

L'agrégation de lettres modernes était bien préparée à l'ENS Ulm il y a quelques années (disons, il y a trois ans ?) et les résultats étaient, je crois, très bons. Je pense qu'il est plus sage de tenter les deux ENS, de toutes les façons, sait-on jamais ?

Difficile de savoir quels sont les critères de recrutement qui, à Ulm, il y a quelques années, étaient un peu opaques. Je pense que, pour Ulm, les jurés cherchent moins un profil d'agrégatif que de chercheur, et qu'il est donc important d'avoir un projet de recherche solide et original (ta transdisciplinarité et l'article féministe jouent ici en ta faveur). Pour le reste, mystère et boule de gum.

Bon courage et bonne chance !

6 (Modifié par latucancita 05/01/2019 à 23:47)

Quelle ENS sur dossier ?

Bonjour,

Une simple précision : il existe encore aujourd'hui une préparation à l'agrégation de lettres modernes à Ulm et je ne pense pas qu'elle soit près de disparaître ; une partie des cours est assurée par des intervenants extérieurs à l'École (ce qui ne change pas grand chose mais fait peut-être une différence avec le système lyonnais ?).
Par ailleurs, comme je ne suis pas sûre d'avoir parfaitement compris la question posée, j'ajoute par précaution qu'il est certes tout à fait possible de tenter d'entrer à l'ENS sur dossier pour y faire plusieurs années d'études, et que la sélection se fonde entre autres sur un projet de recherche, mais que l'on peut également demander simplement à préparer l'agrégation dans une des ENS, et dans ce cas je ne pense pas qu'on examine un projet de recherche, mais simplement les résultats obtenus dans la discipline dont on souhaite préparer l'agrégation.

Bon courage pour la constitution des dossiers de candidature !