1

Découragée par mes études de droit, dois-je persévérer ou me réorienter ?

Bonjour tout le monde. 

Je suis actuellement en L2 de droit et suis totalement découragée.
Je ne vous cacherai pas que j'ai choisi le droit un peu "par hasard", en terminale comme beaucoup d'étudiants je n'avais aucune idée quant à mon orientation (et c'est toujours le cas d'ailleurs...). Comme le droit est réputé "mener à plein de métiers différents", j'ai donc choisi cela pour me laisser encore un peu de temps... D'autres filières m'auraient certainement plus convenu, mais, influencée par ma propre anxiété légendaire et aussi par mon entourage, j'avais peur de me retrouver dans un domaine bouché, menant au chômage ... C'est certainement stupide, je sais bien. Je me doute bien que mon indécision me pousse à raisonner sur de mauvais critères

Dès mon entrée à l'université, le manque de motivation s'est fait sentir. Je me suis surprise à travailler deux fois moins qu'au lycée, à ne faire que le minimum... J'ai validé ma L1 à 10 et des poussières, et ce grâce aux matières autres que celles de droit : histoire, économie...
Depuis que je suis en L2, je n'arrive plus du tout à travailler. Je vais droit vers l'échec.
Cela me fiche un coup car j'ai toujours été une élève sérieuse, pas forcément avec beaucoup de facilités mais très travailleuse avec de bons résultats, surtout dans tout ce qui est littéraire. J'ai l'impression avoir perdu toute capacité à travailler depuis que je suis à la fac de droit, et surtout j'ai perdu le peu de confiance que j'avais en moi... En plus, (c'est un autre sujet, mais je pense que cela joue sur ma motivation) je suis très seule depuis que je suis à la fac, et je ne trouve pas du tout ma place parmi les autres étudiants.

D'un autre côté, je n'ai toujours aucune idée pour mon orientation, j'ai eu beau voir des conseillers d'orientation, faire des tests sur internet et au CIO, éplucher toutes les sites, brochures, sur tous les métiers et formations possibles ... Je suis toujours aussi indécise !
Pensez vous que je devrais persévérer en droit, au risque de m'écrouler ? Ou me réorienter, sachant que je n'ai aucune idée de quoi faire ? Je suis totalement perdue.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, je vous souhaite une bonne journée !

2 (Modifié par mikomasr 14/12/2018 à 13:21)

Découragée par mes études de droit, dois-je persévérer ou me réorienter ?

Bonjour,

Si on oublie les histoires de chômage et de débouchés, quels sont les domaines qui t'attirent ?
Aujourd'hui tout peut mener à tout (ou presque), et des disciplines en apparence éloignées peuvent se rejoindre sur le marché du travail. Il y a des psychologues à l'agence spatiale européenne, des traducteurs à la BNP (qui traduisent des desk notes), des entomologistes à l'OMS (pour étudier les moustiques vecteurs du paludisme), des géologues chez Shell (pour les prospections) pour ne citer que les premiers exemples qui me viennent à l'esprit. La liste est infinie.
Sans oublier que les reprises d'études en milieu de carrière deviennent de plus en plus courantes, et que plus personne n'exerce un seul et même métier de 23 à 65 ans. Tout ça pour dire qu'à moins d'avoir justement une vocation particulière, je pense que le choix d'une orientation en licence n'est vraiment pas crucial.

3 (Modifié par Hippocampe 14/12/2018 à 21:41)

Découragée par mes études de droit, dois-je persévérer ou me réorienter ?

Bonsoir PervencheRose,

Imaginons qu'un oncle inconnu décède en te léguant une fortune. Tu n'aurais plus besoin de travailler pour gagner ta vie.
À quoi passerais-tu tes journées ?
Qu'aimerais-tu faire, aussi tranquillement que possible ? Ou éventuellement en bossant plus ou moins ?
Imagine-toi à l'âge de trente ans, qu'est-ce qui te rendrait heureuse ?

As-tu pensé à t'inscrire dans un ou deux forums pour étudiants ?

4

Découragée par mes études de droit, dois-je persévérer ou me réorienter ?

Bonsoir,
Je tiens tout d'abord à m'excuser de ne pas être revenue ici plus tôt, alors que vous aviez pris le temps de me répondre. J'ai eu une année chargée, et j'ai fini par oublier que j'avais posté ici... 

Presque un an plus tard, j'en suis presque toujours au même point. Je suis passée en L3 de droit, mais toujours à 10, (et en plus cette fois-ci en passant par la case rattrapage). Je suis toujours aussi peu motivée par mes études. L'année prochaine, je devrais passer en master si tout va bien, mais je ne sais pas du tout quoi faire. Tout mon entourage me crie de quitter le droit, me voyant totalement déprimée. Le problème c'est que je ne sais toujours pas quoi faire d'autre.

Pour vous répondre :

mikomasr : Beaucoup de domaines m'attirent. J'aime "un peu tout et rien". Je trouve beaucoup de domaines passionnants théoriquement : Les sciences (malheureusement j'étais très mauvaise en maths), l'histoire, la littérature, la philosophie, la sociologie, la géographie ... Mais pour ce qui est des métiers, bizarrement, rien ne m'attire vraiment, tout me fait peur.
Effectivement, c'est rassurant de penser qu'on peut changer de métier au cours de notre carrière. Après, tout de même, tout dépend de notre situation, notamment financière, une reconversion c'est bien souvent un coût. Et comme je ne sais pas trop de quoi ma vie sera faite (aurai-je de l'argent de côté, un conjoint qui gagne sa vie etc...) j'ai du mal à l'envisager pour l'instant...

Hippocampe : Si j'héritais d'une fortune, ce que je ferais de mes journées, c'est difficile à dire. Ce qui est sûr, c'est que ça m'enlèverait un poids, car j'ai toujours eu très peur du manque, de la précarité (alors que paradoxalement, je n'ai jamais manqué de rien). Après, je ne sais pas ce que je ferais. Comme je n'ai pas de vocation, peut-être ne plus travailler, et me partager entre du bénévolat et des loisirs ?
À trente ans, idéalement, ce qui me rendrait heureuse (mais il y a peu de chance que cela se passe ainsi, je me doute bien), ce serait d'être en bonne santé, d'avoir un compagnon avec qui je suis heureuse, peut-être un ou plusieurs enfants, un boulot qui me plaît, qui n'empiète pas trop sur le reste de ma vie, mais tout de même assez bien rémunéré, d'habiter dans un cadre agréable, et pas trop loin de mes proches. Une vie assez paisible, en somme (je ne suis pas une aventureuse). C'est un idéal hein, je me doute bien qu'il est difficile de réunir tous ces éléments !
J'ai déjà posté d'autres messages, sur différents forums, oui... Mais je n'ai pas vraiment réussi à avancer, je reste perdue.