Double licence anglais / espagnol pour devenir interprète

Bonjour à tous,

Actuellement en Terminale S (aucun jugement svp), je souhaiterais poursuivre mes études en double licence Anglais Espagnol dans le but de devenir interprète.
Info peut être utiles : 15.5 de moyenne aux 5 trimestres (4 félicitations) et environ 15.5 en anglais et 16 en espagnol en premiere et 16 en anglais et 17 en espagnol en terminale. (Appreciation "petits bavardages" anglais T1 de la terminale)
Voici mes questions :

• La double licence Anglais Espagnol est-elle la plus adaptée pour des études d'interprètes ?
• si non, quels seraient les parcours les plus adaptés, comment y accéder pour quelles raisons... ?
• si oui, où se situent ces doubles licences en France (malgré mes recherches, seul Paris dispose de ce cursus).
• ai-je un niveau suffisant pour être pris dans ces cursus ?
• condition de travails, (préjugés de la fac en 1ère année ? ).

▪J'ai pu apprendre que pour devenir interprète il y avait des pré-requis :
- 1 ans à l'étranger  (LV1)
- 6 mois à l'étranger  (LV2)
Une fois ces pré-requis remplis, il est possible d'accéder aux concours pour rentrer dans des écoles d'interprètes en M1.

Ainsi,
• En 3 années de (double) licence seulement, est il possible de partir au total 1 an et demi à l'étranger ? Ou devrais-je patienter une année supplémentaire pour passer les concours ?

Si quelqu'un avait la bienveillance de répondre à la plupart de ces questions, je lui en serait très reconnaissant. 

2 (Modifié par CCCC 04/12/2018 à 08:46)

Double licence anglais / espagnol pour devenir interprète

Bonjour,

Je ne connais pas les doubles cursus, donc malheureusement je ne peux pas te renseigner précisément là-dessus. En revanche, j'ai des anciens étudiants qui sont actuellement dans La traduction et l'interpretariat après avoir suivi d'autres cursus  :
La filière LEA correspond aussi à ce que tu cherches et peut mener à l'interprétariat. Le principe est 1/3 LVA, 1/3 LVB, et 1/3 matières d'application. Ces dernières varient en fonction des universités, ca peut être le droit, l'economie, le marketing... Ensuite, tu peux enchaîner sur un master universitaire ou une école comme l'ISIT ou l'ESIT. L'avantage, c'est que tu trouveras beaucoup d'universités qui offrent ce cursus, contrairement à la double licence. Et, contrairement à la double licence, il n'y a pas, en general, de littérature en LEA.

Autre parcours possible : une prépa littéraire à l'issue de laquelle tu intègres soit l'ISIT, soit l'ESIT en passant le concours de la Banque d'Épreuves Littéraire. Il faut être prêt à poursuivre la philo, l'histoire-géographie, les lettres... pendant 2 ou 3 ans en plus de tes langues vivantes.

Et ne t'inquiète pas : tous les profs de matières littéraires accueillent avec plaisir les bacheliers S dans leurs filières, c'est très courant et en général ça se passe très bien !

Par exemple, dans la filière LEA de l'université d'Evry, que je connais un peu, les deux matières d'application sont l'économie et les sciences, pour préparer à la traduction spécialisée (des débouchés dans la traduction de brevets, par exemple). Donc la distinction littéraire/scientifique cesse parfois d'être pertinente...

En ce qui concerne les conditions d'étude à l'université, cela dépend vraiment des universités et des filières. Je n'ai jamais vu d'amphis archi-bondés en LEA. Par contre, des TD à 35 ou quarante, oui, ou des cours qui sont en amphi alors que ce serait mieux d'avoir des TD aussi (ça coûte moins cher). Mais à l'université, l'essentiel du travail se fait chez soi ou à la bibliothèque, alors une bonne BU est indispensable. En 1e année, un bon tiers des étudiants sont là un peu par hasard et vont repartir faire autre chose l'année suivante. Ce ne sont pas les plus assidus ni les plus sérieux. Il faut supporter leur présence pendant 1 an. Ensuite, en L2 et L3, je dirais que les conditions sont plutôt bonnes et le niveau peut être excellent.

Pour les séjours à l'étranger, à m'a connaissance les écoles prévoient des semestres à l'étranger pendant leur cursus. Partir 3 semestre sur 6 pendant la licence ne me semble pas faisable : en effet il y a des question de conversion des notes qui sont assez compliquées, et la plupart des universités ne laisseront pas un étudiant n'avoir que la moitié de ses evaluations faites par eux-mêmes. Mais 1 an en licence + 6 mois en master (ou l'inverse) aucun souci.