1 (Modifié par Jehan 24/11/2018 à 17:44)

Molière, Critique de l'École des femmes (I,6) - Thèses de Dorante et d'Uranie

bonjour, dans molière : la critique de l'ecole des femmes (I,6) dialogue entre dorante et uranie, formulez la thèse d'uranie, la thèse réfutée par dorante et celle qu'il défend,
la thèse d'uranie est que la comédie et la comèdie ont toutes deux leurs charmes, tandis que dorante sa thèse est que la comédie est plus dur à jouer, est ce juste? merci

2

Molière, Critique de l'École des femmes (I,6) - Thèses de Dorante et d'Uranie

Le point de vue d'Uranie :

URANIE.- Pour moi, je me garderai bien de m’en offenser, et de prendre rien sur mon compte de tout ce qui s’y dit. Ces sortes de satires tombent directement sur les mœurs, et ne frappent les personnes que par réflexion. N’allons point nous appliquer nous-mêmes  les traits d’une censure générale ; et profitons  de la leçon, si nous pouvons, sans faire semblant qu’on parle à nous. Toutes les peintures ridicules qu’on expose sur les théâtres doivent être regardées sans chagrin de tout le monde. Ce sont miroirs publics où il ne faut jamais témoigner qu’on se voie ; et c’est se taxer hautement d’un défaut, que se scandaliser qu’on le reprenne.

3

Molière, Critique de l'École des femmes (I,6) - Thèses de Dorante et d'Uranie

le passage est : dorante : vous croyez donc, monsieur lysidas que tout l'esprit… jusqu'à  sur le théâtre les défauts de tout le monde,  je ne comprend pas votre réponse, merci

4 (Modifié par Jehan 25/11/2018 à 13:01)

Molière, Critique de l'École des femmes (I,6) - Thèses de Dorante et d'Uranie

Floreale t'a écrit en gras, dans la citation qu'elle a faite, le point de vue d'Uranie.
Mais elle ignorait le passage exact que tu avais à analyser.
Le voici donc :

DORANTE.- Vous croyez donc, Monsieur Lysidas, que tout l’esprit et toute la beauté sont dans les poèmes sérieux, et que les pièces comiques sont des niaiseries qui ne méritent aucune louange ?

URANIE.- Ce n’est pas mon sentiment, pour moi. La tragédie, sans doute, est quelque chose de beau quand elle est bien touchée ; mais la comédie a ses charmes, et je tiens que l’une n’est pas moins difficile à faire que l’autre [29] .

DORANTE.- Assurément, Madame, et quand, pour la difficulté, vous mettriez un plus du côté de la comédie, peut-être que vous ne vous abuseriez pas. Car enfin, je trouve qu’il est bien plus aisé de se guinder sur de grands sentiments, de braver en vers la Fortune, accuser les Destins, et dire des injures aux dieux, que d’entrer comme il faut dans le ridicule des hommes, et de rendre agréablement sur le théâtre les défauts de tout le monde.

5

Molière, Critique de l'École des femmes (I,6) - Thèses de Dorante et d'Uranie

oui voilà c'est bien ça, est ce que ma réponse est juste? merci