1

Dans quel cas utilise-t-on "non pas" ?

Bonjour,

Dans quel cas précis utilise-t-on "non pas" ?

Cela exprime l'opposition mais avec une forme d'insistance plus soutenue ?

Ex. "Cela implique une résidence suivie et non pas un simple séjour."

2 (Modifié par paulang 16/11/2018 à 14:28)

Dans quel cas utilise-t-on "non pas" ?

La réponse d'alienor64 ici ne manque pas d’intérêt même si je ne retrouve pas ailleurs cette précision.

Cela implique NON PAS un simple séjour, MAIS une résidence suivie.

Dans quel cas utilise-t-on "non pas" ?

Une forme d'insistance, oui.

4 (Modifié par ricardo 16/11/2018 à 15:39)

Dans quel cas utilise-t-on "non pas" ?

"Non pas" : locution très employée dans ma région (Périgord), mais surtout par les personnes d'un certain âge. On l'entend beaucoup moins de nos jours.
Indéniablement, elle l'était pour insister sur la réponse négative.

Jehan, en Gironde (?)

5 (Modifié par Jehan 16/11/2018 à 16:39)

Dans quel cas utilise-t-on "non pas" ?

Je pense effectivement que c'est une simple insistance, un simple renforcement du non...
Je ne saurais dire si cela s'utilise davantage dans une région que dans une autre, ni si c'est vraiment désuet.

6 (Modifié par ricardo 16/11/2018 à 17:41)

Dans quel cas utilise-t-on "non pas" ?

Taxé de désuet par Wiktionary, quand il est précédé de 'que' :
Je préfère  les oranges, que non pas les clémentines
Mais le "non pas !" de mes souvenirs était une réponse sèche, et non pas    installé au milieu d'une phrase, comme là, mais comme ici :
_" Tu vas travailler demain, que les ceps se trouvent à pleins paniers ?"
_ "Non pas ! "

Dans quel cas utilise-t-on "non pas" ?

Précédé de "que" ou en réponse isolée, ce sont des cas différents de celui qui nous occupe ici... Je parlais seulement dudit cas.