1

L'Homme est-il par nature un être religieux ?

Bonsoir, je dois travailler sur le sujet de la religion avec comme problématique de ma dissertation:

"L'Homme est-il par nature un être religieux?"

Pour se faire je peux m'aider de mon cours qui parle de:

-croyance religieuse et finalisme
-la religion une réponse à la détresse humaine
-la superstition et le fanatisme
-la religion ciment d'une communauté
-la religion une manière d'habiter le monde
-religion naturelle
-l intérpretation des écritures

Nous avons également parler de spinoza et du finalisme de l'Ethique
Puis avons enchainé avec Bergson, Les deux sources de la morale et religion ainsi que Freud, l'avenir d une illusion et Ciceron, De la nature des dieux.



Voilà, j'ai donc constitué ce plan comme plan actuel de ma dissertation:

■I)La religion, un échaptoire pour l'homme...
a)la religion une réponse à la detresse humaine: parler de freud et de l'état nomée "désaide" ainsi que la volonté de se rassurer de la mort qu'émet Bergson
c)la religion habitant le monde entier surtout dans les pays laïque structurant le monde profane avec sacralité

♤---------->Pour la transition, parler de sa sacralité et de son caractere absolue pour transiter vers lrs raions de cette foie constituant notre II) a)

■II)...qui lui serait une suite logique...
a)La foie et la raison: parler des 3 preuves majeurs de l existance de dieux
b)La superstition et le finalisme: parler des superstitieux et leurs moeurs et faire de meme avec le fanatisme.
c)Croyance religieuse et le finalisme: parler de la doctrine du finalisme et des conséquence des progrès scientifique sur la religion

♤----->Transition du fait que la religion sert à proteger les haut placé dans le C) du II pour faire une translation vers la III)

■III)... mais finalement étrangement pratique pour la société
a) La religion ciment de la communauté à travers sa dimension collective
b) parler des religions statiques et dynamiques
c) parler de l'interpretation des écrits dont il est possible se servir de sa raison

Voilà pour les différents axes que j'ai imaginé pour se developpement, qu'en pensez-vous?

L'Homme est-il par nature un être religieux ?

Bonsoir,
Tout d’abord, il me semble que tu négliges un terme important :
« Par nature ».
Tu passes sur ce point et pose  immédiatement le fait que la religion est une échappatoire
Je ne comprends pas ton c)
Ta transition m'échappe.
Transition vers une suite logique, dis-tu...laquelle ?
Je ne doute pas que tu aies réfléchi au sujet, mais il faudrait que tu exposes le cheminement de ta pensée de façon plus claire.
Personnellement je me suis perdue dans ton plan.
J’ ai l’impression que tu ne tiens pas suffisamment compte du sujet précis qui t’est donné.

3

L'Homme est-il par nature un être religieux ?

Dans le c) du I) je compte parler par exemple de la religion qui donne lui au calendrier gregorien et qui est tres importante dans ce genre de pays.
Ensuite je transite en disant que la religion est tellement sacralisé dans ces pays que l on se demande pourquoi l'Homme est-il si sur que la religion est réel.
Ce que j'appelle "suite logique" c'est le fait que l'Homme voit la religion comme quelque chose d'indispensable à ce monde et qui est done bien réel.

Voilà ce que j'entendais par là

4 (Modifié par Jean-Luc 15/11/2018 à 10:08)

L'Homme est-il par nature un être religieux ?

Bonjour,

Laoshi a raison, le terme important négligé est "par nature".
Quelle est la nature de l'homme ?
La métaphysique en indique quelques-unes :
- ai-je en moi-même ma propre raison d'exister ?
- comment concilier ma contingence et mon désir de durer ?
- la mort est-elle la fin de mon être ?
- suis-je appelé au bonheur ?
- pourquoi ai-je en moi des besoins fondamentaux ? aimer, être aimé, appartenance, reconnaissance.
- suis-je un être moral ?
- suis-je unique ?
- suis-je libre ?
- suis-je voulu ?
Ces questions ouvrent le champ de la réflexion à un au-delà de l'homme.
Une des réponses possibles est la religion.
Mais il ne faut pas confondre transcendance et religion.
La religion est un corpus culturel, social, qui implique éventuellement des vérités révélées. Elle repose sur une foi, une adhésion plus ou moins personnelle, d'un autre ordre que la raison. De ce fait si tu admets par ailleurs que l'homme, par nature, est un être doué de raison, tu dois examiner les rapports entre foi et raison. Est-il déraisonnable de croire ?

Notre civilisation scientifique, laïciste et rationaliste est aujourd'hui confrontée douloureusement au fait religieux qui s'impose à elle. Plus des deux-tiers de l'humanité se réclament d'une religion.
Répondant à une question envoyée par le journal danois Dagliga Nyhiter portant sur le fondement religieux de la morale, Malraux concluait ainsi sa réponse : « Depuis cinquante ans la psychologie réintègre les démons dans l’homme. Tel est le bilan sérieux de la psychanalyse. Je pense que la tâche du prochain siècle, en face de la plus terrible menace qu’ait connu l’humanité, va être d’y réintroduire les dieux. » On a ensuite transformé cette affirmation, à l'insu de son auteur en : "Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas." C'est en tout cas le signe que le fait religieux et sa gestion sont devenus primordiaux pour nos contemporains.

5

L'Homme est-il par nature un être religieux ?

Ok, du coup je dois adapter mon plan à ce que tu m'as dit?

6

L'Homme est-il par nature un être religieux ?

Avant de penser à un plan, il te faudrait poser une problématique qui indique que tu as compris les notions en jeu.
Ensuite tu prendras position dans un plan dialectique.

7 (Modifié par Sage des six chemins 15/11/2018 à 19:36)

L'Homme est-il par nature un être religieux ?

Je te l'ai envoyé en MP