1 (Modifié par océane la galère 13/11/2018 à 10:54)

Doit-on aimer sans compter ?

Je fais un concours d'éloquence dans pas longtemps et le problème c'est que je n'arrive pas réellement à cerner mon sujet "DOIT ON AIMER SANS COMPTER ?" et je suis contre donc si on reformule sa donne "on ne doit pas aimer sans compter"...
J'ai évidemment déjà rédigé quelques texte mais j'ai l'impression que ça aucun sens. J'aimerais bien que vous m'aidez si possible à éclaircir mon sujet en donnant aussi quelques exemples s'il vous plaît.
Merci pour tout ceux qui me répondront.

J'ai commencé par ça : (ne faites pas attention à l'orthographe ce ne que le brouillon )
Des kilomètres et des kilomètres de séparation, ne dit on pas que la distance n'est rien si l'amour est réellement présente ?
Pourquoi doit on se fier ce ne sont que des mots et la distance seulement des chiffres. Pourriez-vous esclader le kilimonjaro pour vivre avec la personne que vous aimez ? Certains diront oui mais d'autres serai contre simplement car certains pense aimer et d'autres aime réellement.
On ne doit pas aimer une personnes sans compter la sincérité des beaux discours qu'il proclame sans intermédiaire tels un philosophe éblouissant de merveilleux "Je t'aime". Fortunés de fortnite, fortement acclamé de son succès, espérant un jour être un formidable père pour ses enfants. Tout compte fait l'espoir fait vivre.
Il adopta autant d'enfants qu'il pu, opta pour une vie sans intermédiaire.

2 (Modifié par Jean-Luc 13/11/2018 à 07:47)

Doit-on aimer sans compter ?

Bonjour,

"Quand on aime on ne compte pas", affirme la sagesse populaire
Aimer sans compter signifie se donner entièrement, sans arrière-pensée.
Aime-t-on donc vraiment si l'on tergiverse ou se retient ?
Il semble donc qu'aimer véritablement soit un don total et sans retour.
Bien sûr un tel amour est un idéal qui souffrira d'approximations et d'imperfections dans la vie réelle.
Les questions peut-être cachées :
- l'objet de l'amour,
- impulsivité ou analyse préalable,
- sentiment ou raison,
- compulsion ou liberté
- vouloir le bien de l'autre ou le posséder...

3 (Modifié par CCCC 13/11/2018 à 10:37)

Doit-on aimer sans compter ?

Mais aimer qui ?  Et compter quoi au juste ?
Peut-on considérer pareillement l'amour qu'on porte à ses enfants et celui qu'on porte à son compagon ou sa compagne ? A soi-même ? Quand même, je trouve l'adage "quand on aime, on ne compte pas" très vague et prétexte à tous les abus...

4 (Modifié par floreale 13/11/2018 à 11:41)

Doit-on aimer sans compter ?

Qui serait à la hauteur ?


« La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure. »
Citation de Saint Augustin ; Les sermons - début du Ve siècle.


« L'amour, comme tous les principes, ne se calcule pas, il est l'infini de notre âme. »
Citation de Honoré de Balzac ; Les scènes de la vie privée (1832)


« L'amour vient sans raison, sans mesure, et il repart de même. »
Citation de Christian Bobin ; L'inespérée (1994)

5

Doit-on aimer sans compter ?

Aimer sans compter, c'est aussi donner sans attendre de retour.

6

Doit-on aimer sans compter ?

Si c'est l'argent qu'on aime, on est tenté de compter.

7

Doit-on aimer sans compter ?

freddy.lombard a écrit :

Aimer sans compter, c'est aussi donner sans attendre de retour.

C'est valable quand l'amour est partagé dans les deux sens ...

Doit-on aimer sans compter ?

Ben non.
« donner sans attendre de retour. »

9

Doit-on aimer sans compter ?

jacquesvaissier a écrit :

Si c'est l'argent qu'on aime, on est tenté de compter.

Quant aux amoureux du calcul mental, ils aiment... compter. 

10 (Modifié par Plumeverte 15/11/2018 à 22:09)

Doit-on aimer sans compter ?

"Les vrais amis se comptent sur les doigts de la main" dit-on. Alors, pourrait-on dire que sans compter, on ne peut avoir que de faux amis ? Et les aime-t-on s'ils sont faux ?
Et si on veut compter sur ses amis plutôt que sur ses doigts, peut-on imaginer en avoir plus que 5 ? Aimer plein d'amis sur lesquels on pourrait compter, on tend vers l'infini ! Mais dans ce cas, quelle quantité d'amour faut-il au total pour le diviser équitablement entre chacun d'entre eux ? Difficile d'aimer sans compter, finalement, ou bien peut-être justement qu'il faut se limiter au nombre de doigts de la main.