51 (Modifié par Viellfranceis 30/11/2018 à 21:20)

Chute de syllabe ou de lettre

On a aussi noctem>nuit  aussi hodiem> aujourd'hui et même octo> uit écrit huit
ces mots auraient dû être noit, hoi ou oit

Chute de syllabe ou de lettre

Non, puisque qu'ils comportent un o ouvert accentué : ils sont réguliers.

C'est cuisson < coctionem, qui comporte un o fermé initial atone, qui ne l'est pas.

53

Chute de syllabe ou de lettre

Donc il s'agit de diphtongue du o "uo" puis le groupe  "uoy" se simplifie en "uy" aussitôt formé .
Comme noctem>noyte>nuoyte>nuyte>nuyt   pour nuit

Chute de syllabe ou de lettre

nŏcte > ncte (époque impériale)
ncte > nuoi̯te (bas latin)
nuoi̯te > nui̯te (id.)
nui̯te > nüi̯te (VIIème)
nüi̯te > nüi̯t (VIIème-VIIIème)
nüi̯t > nüi̯ (IXème voire Xème, le-t se conservant presque toujours dans la graphie)
nüi̯ > nẅi (XIIIème)

55 (Modifié par Viellfranceis 05/12/2018 à 18:21)

Chute de syllabe ou de lettre

Merci beaucoup  .

Concernant le n final comme je le disais auparavant
je pense qu'il s'agit d'une analogie.
Diurnus>Jorns>Jors Cas sujet
Mais Diurnum>Jorn  Cas régime attesté mais je soupçonne une latinisation ici.
Jorn a dû devenir jor peu de temps après que jors est formé c'est-à-dire vers le Vème à la chute de la pénultième car le groupe rns devient aussitôt rs .

Là dessus rien n'est sûr , sur cette chute .
Juste une hypothèse.