31

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

Merci beaucoup!

Phrase à analyser et à interpréter pour sa valeur sémantique :

Je trouve que ce site excellent!


Nouvelle interrogation : d'où vient la distinction pronom "conjoint" versus pronom "disjoint"? Grammaire méthodique sans doute mais quelle est l'étymologie de cette distinction? et dans quel but?

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

Bonjour !

Si vous avez Grevisse, la réponse est au n°633.

Je / Moi
JE est une forme conjointe, parce qu'il est joint directement au verbe. MOI est une forme disjointe parce qu'il en est séparé (par une pause ou par une préposition).

Grevisse explique que les termes atones et toniques ne correspondent pas ou plus à la réalité.

Il signale aussi que :
- Wagner et Pinchon parlent de formes réduites / pleines.
- Le Bidois parle de formes faibles / fortes.

J'ai consulté d'autres grammaires :
- Bescherelle ne nomme que les secondes formes : pleines ou accentuées.
- Grevisse : formes conjointes / disjointes.
- Arrivé : idem.
- Riegel : idem.
- Baylon : soit toniques / atones, soit conjointes / disjointes (une double distinction, selon les cas).
- Gobbe : comme Grevisse.
- Chevalier (Larousse) : idem.
- Gardes-Tamines : idem.
- Bonnard : idem.
- Denis et Sancier : conjointes (ou clitiques) / disjointes.

J'arrête : la cause me paraît entendue.

33

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

C'est un vrai plaisir que de travailler avec vous! Merci, ma grammaire est loin d'être endormie avec tout ça, elle est plus que jamais restimulée! Merci!


Nouvelle problématique : distinction adverbe/préposition

"Il les comptait, comme les bouchers comptent les bêtes, […]."

Pourquoi ne pouvons-nous dire que le mot "comme" est un adverbe de comparaison?

En quoi la fonction diffère-t-elle de celle du mot "même" dans la phrase suivante:

"[…] il ne prévoyait pas, même dans son pessimisme, que ce nombre de lâches pût être si grand."

Extraits de Zola, 1986.

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

Bonsoir !

* Il les comptait, comme les bouchers comptent les bêtes, […].

Conjonction de subordination qui introduit une proposition subordonnée de manière et qui indique une comparaison ou une conformité.
Autres conjonctions de même sens :
* ...ainsi que les bouchers comptent leurs bêtes.
* ...de même que les bouchers...

* Il ne prévoyait pas, même dans son pessimisme, que ce nombre de lâches pût être si grand.

Même est un adverbe qui porte sur le CC un sens d'intensité, et plus spécialement de gradation, de renchérissement.

La prochaine fois, donnez-nous également le fruit de vos cogitations. C'est la règle du forum.

35

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

Ainsi elles nous profiteront !

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

Oui, Francyne, mais elles profiteront d'abord à ceux qui auront fait l'effort.

37

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

Peut-être à moi aussi, car c'est dans vos cogitations que je fouille pour trouver mes solutions ! 

38

Analyse de "cela" et de "que" dans la phrase "c'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge"

Tout d'abord, merci encore!

Quant aux "cogitations", je crains en avoir que sous forme de "questions" (cf. dernier message)... en l'occurrence, j'avais du mal à distinguer (et à expliciter) pourquoi "comme" n'était pas un adverbe de comparaison alors que dans une autre phrase, le mot "même" semblait jouer un rôle comparable... Je pensais, "il comptait comme […]" où "comme" précise que la façon de compter et comparable à celle d'un autre...

En fait, j'avais du mal à trouver le raisonnement derrière la règle.