1 (Modifié par Viellfranceis 06/10/2018 à 18:17)

Adverbes de quantité pour une négation

C'est curieux qu'on utilise des adverbes de quantité pour former une négation .
Ex: Je n'ai rien "rien" en ancien français  signifie  "chose" rem en latin
Je ne vois personne "personne" des gens.
Il n'y a pas . "pas" comme les pas avec les pieds

2 (Modifié par Jehan 06/10/2018 à 19:39)

Adverbes de quantité pour une négation

Tout simplement, autrefois, la négation ne suffisait à exprimer seule la négation.
La négation ne égalait toujours ne... pas à elle toute seule.

Je ne vois rien =  Je ne vois (même pas) une (seule) chose. (rem)

Je ne vois personne =  Je ne vois (même pas ) une (seule) personne.

Attention : rien et personne, dans leur sens négatif moderne, ne sont pas  des adverbes de quantité, ce sont des  pronoms indéfinis, et c'étaient des noms à l'origine, comme pas ou point.

Je n'avance pas = Je n'avance (même pas d'un ) pas.
Je ne vois point = Je ne vois (même pas un ) point.

Par la suite, pas et point ont perdu leur sens propre, et sont devenus seconds éléments d'une locution adverbiale de négation composée de deux mots, et utilisée avec n'importe quel verbe, pas seulement avec un verbe synonyme d'avancer ou de voir : Je ne sais pas, je ne veux point...

3

Adverbes de quantité pour une négation

En AF, on peut ajouter mie et gote (= goutte) comme auxiliaires de négation.
On peut encore dire : Je n'y vois goutte.
L'ancienne langue était très riche et très expressive, comme toute langue dans sa jeunesse...

Adverbes de quantité pour une négation

Eh oui...  C'est parti de Je ne mange (même pas une) mie, je ne bois (même pas une) goutte.

5 (Modifié par 07/10/2018 à 09:08)

Adverbes de quantité pour une négation

Et les formules dépréciatives aussi sont nombreuses et imagées.

Ex : Ne prise iver une neis (=noix) "Je n'apprécie pas l'hiver (plus qu'une) noix"

De même : cive, denier, fetu, mot...

Ou plutôt : "Je ne donne pas à l'hiver la valeur d'une noix". Difficile de traduire littéralement...

6 (Modifié par ricardo 07/10/2018 à 18:00)

Adverbes de quantité pour une négation

Merci Jacques et Jehan.
J'étais persuadé que "goutte",  Je n'y vois goutte, était argotique, et je n'aurais osé l'employer en langage correct.
Je pourrais donc dire : "je ne goûte pas ce vin car je ne bois goutte"... menteur !

7

Adverbes de quantité pour une négation

En français moderne, c'est plutôt familier, mais ça ne l'était pas en ancien français.

Adverbes de quantité pour une négation

J'avais donc estimé avec raison  que c'était, toi tu dis familier, moi je dis argotique.

9 (Modifié par Jehan 07/10/2018 à 23:35)

Adverbes de quantité pour une négation

Il y a quand même une sacrée nuance entre "plutôt familier" et "argotique".
Ni le Tlfi, ni le dictionnaire de l'Académie n'évoquent l'un ou l'autre de ces registres à propos de notre tournure.
Le Robert signale simplement "vieux ou plaisant".
Quant au Larousse, il qualifie même "n'y comprendre goutte" de littéraire.

d) Ne voir/entendre goutte. Ne voir, n'entendre rien. Il fait bien obscur ici, je ne vois goutte, je n'y vois goutte (Ac. 1835, 1878); v. aussi goutte2, A, Proverbes).
N'y voir goutte. Ne rien voir du tout. Vieux, boiteux, n'y  voyant goutte, probablement un peu sourd (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 635).Mais qu'il fait sombre! On n'y voit goutte... Lève donc un peu l'abat-jour (Géraldy, Toi et moi,1913, p. 28).
− Au fig. N'entendre goutte aux affaires. Ils ne comprennent goutte à ma conduite (Flaub., Corresp.,1873, p. 111).Charmes, dont il s'agit, divise ses lecteurs. On sait que les uns n'y voient goutte; qu'il n'est que trop clair pour les autres (Valéry, Variété III,1936, p. 71)
http://www.cnrtl.fr/definition/goutte