Équivalence de licence à la fin d'une cube en prépa littéraire

Bonjour,

Ce message car je suis complètement perdue concernant les orientations à l'université en fin de troisième année de prépa, dans le cas fort probable où je ne serais pas reçue au concours. En effet, j'ai choisi l'option italien en khâgne et en cube, pourtant je ne me destine pas à des études d'italien après la prépa. Je veux plutôt me diriger vers des études de cinéma, notamment à Paris III, or impossible pour moi d'entrer en master 1 sans avoir suivi au préalable une formation dans ce domaine n'est-ce pas ?

Ma question est donc: puis-je postuler à la fin de la cube en L3 cinéma (pour redoubler une 3e année, quitter ma formation en italien qui ne me sert que pour le concours et accéder au master de cinéma dans un an) malgré mon équivalence en italien ? Finalement, aurai-je un diplôme de licence d'italien ou de cinéma ? De plus je suis à présent inscrite à Paris IV mais la licence de cinéma que je convoite est à Paris III... que de galères 

BREF je crois que tout cela est très compliqué comme le système des équivalences... j'espère être assez claire même si j'en doute 

Équivalence de licence à la fin d'une cube en prépa littéraire

A la fin de cette année tu auras une équivalence de L3 d'italien . Si tu es bien placée aux concours, tu peux négocier une double équivalence dans une autre matière étudiée en khâgne .

Changer d'université ne pose en principe pas de problème si celle où tu es inscrite ne propose pas la matière que tu souhaites .

Pour te donner un exemple assez semblable, une amie de prépa, sortie avec une L3 de philo, souhaitait continuer  en master  médiation culturelle : la fac l'a acceptée mais  en L3 et pas directement en master; elle a donc du refaire une L3 puis elle  continué sans problème en master .

En te lisant je me pose 2 questions :
- pourquoi cuber si tu ne vises pas les concours ? Pourquoi ne pas aller directement en fac de cinéma ?
- si tu veux cuber , pourquoi ne pas avoir choisi une prépa avec option cinéma qui à coup sûr doit proposer des équivalences dans ce domaine ?

3 (Modifié par cap 30/08/2018 à 17:16)

Équivalence de licence à la fin d'une cube en prépa littéraire

Merci pour ta réponse  ! Toutes tes explications sont très claires et m'aident beaucoup.

Concernant ton amie, cela veut donc dire qu'elle a actuellement un diplôme de licence en médiation culturelle, et exit la philo ?

Et finalement pour te répondre: bien sûr que je les vise, seulement j'essaie de me préparer mentalement à ne pas réussir et c'est sûrement une stratégie idiote mais l'année dernière je n'ai pas été sous-a à trente dixièmes près et ça m'a fait beaucoup souffrir... mais cela ne veut pas dire que ma motivation n'existe pas, AU CONTRAIRE 

Par rapport à l'option cinéma, oui ce n'était pas très judicieux, mais en hypokhâgne je n'étais pas assez renseignée sur le fonctionnement des options, des équivalences, et leur impact sur ma formation future (la prépa vendait le concours comme une étape facile pour cette """élite française que nous sommes""" *mdr*) et puis ce choix ne m'était même pas venu à l'esprit. Ensuite l'ENS recrute TRÈS TRÈS peu d'optionnaires en cinéma, par rapport aux autres optionnaires, donc ma décision a été en partie stratégique. Enfin car ma professeur m'a encouragée à choisir l'option italien et que je ne me voyais pas changer de lycée pour son excellent niveau de préparation au concours.

Équivalence de licence à la fin d'une cube en prépa littéraire

Ulm ou Lyon ?

Équivalence de licence à la fin d'une cube en prépa littéraire

Ulm 

Équivalence de licence à la fin d'une cube en prépa littéraire

Tout est possible, théoriquement, après une année de khube. Si vous voulez faire du cinema à Paris III, vous pouvez contacter les responsables pédagogiques directement pour leur demander conseil.
En fait, il y a plusieurs choses :
- l'obtention des crédits ECTS en L2 (120 crédits) ou en L3 (180 crédits), qui se fait plus ou moins sur la base du programme que vous avez traité en CPGE - c'est à dire que vous avez des crédits en général dans la matière qui est votre dominante en CPGE. A noter : ça fait 15 ans que les "équivalences" n'existent plus vraiment (ou alors seulement localement) et qu'on vous délivre le vrai diplôme. L'obtention de 120 crédits dans une mention de licence donne accès DE DROIT à la L3 de la même mention. L'obtention de 180 crédits dans une mention de licence donne accès DE DROIT à un M1 de la même mention.
- l'accès à une filière universitaire de votre choix: entre la L2 et la L3 ou même entre la L3 et le M1, on peut très bien faire une licence de philo et vouloir entrer en master à l'EHESS en socio (exemple réel), faire deux ans de prépa lyon spé anglais et vouloir intégrer une L3 géographie (vrai aussi). Dans ce cas-là, l'accès n'est pas DE DROIT mais sur examen du dossier. D'après mon expérience, les profils d'anciens khâgneux sont plutôt bien vus dans les commissions de sélections, en tous cas ils ne sont pas "sacqués". Donc vous avez tout à fait vos chances.
Si j'étais vous, je postulerais en master ET en L3. Au mieux vous avez directement l'accès au master, et sinon l'accès en L3 seulement, ce qui est déjà tout à fait correct. Dans le pire des cas, ils pourraient vous proposer un accès en L3 avec rattrapage de quelques modules de L2 (ça se faisait à une époque, je ne suis pas sûre que ça se fasse encore partout, ça dépend du RCC - Règlement du Contrôle des Connaissances - propre à chaque département).

Et sinon, avez-vous pensé à passer le concours de l'école Louis Lumière à Lyon ? J'ai eu dans ma classe une khâgneuse qui a fait ça il y a 2 ans en fin de khâgne.

Mais tout cela doit rester un plan B... Le plan A étant la réussite au concours !