1 (Modifié par Maxime Drx 26/07/2018 à 21:56)

Nominativus pendens

Bonsoir à tous !

Dans le cadre d'un cours de syntaxe grecque sur les propositions relatives, voici une phrase donnée en exemple "Ὃς δὲ τούτους μὴ ὄπωπε, ἐγὼ δέ οἱ σημανέω" . Voici donc la phrase qui figure dans mon cours et après consultation d'autres éditions (Hérodote, Histoires, livre III, 37) j'ai trouvé une autre leçon attestée : "ὧδε" - de deux choses l'une, soit le professeur a retravaillé légèrement la phrase, soit il a pris la leçon choisie par un autre éditeur. Bref.

J'ai bien compris la traduction (avec les particularités sur les futurs contractes et la forme particulière du parfait de oraw liées au dialecte ionien) : "Celui qui ne les a jamais vus, moi je lui montrerai".

Je m'interroge toutefois sur la fonction de ce relatif. S'agit-il d'un "nominativus pendens" avec une reprise cataphorique du sujet dans le "oi".  Ou est-ce que ça n'a rien à voir ?

Puissiez-vous passer un agréable été.

Cordialement,

Maxime.

Nominativus pendens

J'opterais personnellement pour une simple anacoluthe, qui interviendrait dans l'ordre de la relative par rapport à son ancrage dans la principale, et que l'emphase ἐγὼ δέ complète très bien. Mais je ne suis pas spécialiste d'Hérodote. Au demeurant, dans la leçon de ton cours, la phrase est très "pure" grammaticalement.

3 (Modifié par poenulus 28/07/2018 à 07:52)

Nominativus pendens

Bonjour,

"Ὃς"  est le nominatif « normal », sujet  de ὄπωπε: » Celui qui ne les (i-e Παταΐκοισι) a pas vus… »

La leçon retenue par votre professeur est celle, je crois, de la « Teubner ». 
« οἱ » est une  forme très rare en prose classique ; elle équivaut à « αύτῷ », pronom non réfléchi de la 3è pers ; il peut très bien jouer le rôle d’anaphorique, rappelant "Ὃς".

On ne peut donc pas parler de « nominativus pendens » à propos de « "Ὃς. »

Par contre, si du moins les positions de Guy Serbat à propos de ce « nominativus pendens » EN LATIN sont recevables et étaient applicables EN GREC, la TOTALITÉ de la relative peut être considérée comme un « nominativus pendens »
https://www.persee.fr/doc/lgge_0458-726 … 5_104_1613

Enfin, traduire "σημανέω " par  « j’indiquerai , je dévoilerai «  plutôt que par « je montrerai »est plus approprié.

4

Nominativus pendens

Merci à vous deux pour vos explications détaillées, j'y vois à présent plus clair ! Je trouve toujours très intéressant de bénéficier de l'expertise des membres de ce forum.

Cordialement,

Maxime.