Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Bonjour,

Je suis salarié du secteur privé - dans un domaine tout autre que la littérature, mais je suis passionné de belles lettres.

J'aimerais préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue, ou éventuellement en prenant une disponibilité d'un an. Quelles sont les options que vous indiqueriez?

J'ai vu qu'il y a une préparation à l'agrégation à l'ens. Il y a aussi le Cned. Recommanderiez-vous de suivre un cursus M1-M2 universitaire (en parallèle de mon activité)? De préparer d'abord le Capes?

Merci pour vos avis!

2 (Modifié par Laoshi 03/07/2018 à 10:51)

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Bonjour,
Tout d'abord avez-vous fait des études de lettres classiques, à savoir, du français du latin et du grec ?
Jusqu'à un bon niveau master ou équivalent. (Car vous dites travailler dans un secteur tout autre que celui de la littérature...)
Cela dit, il est possible de préparer et d'obtenir l'agrégation de lettres classiques avec les cours du CNED, sans pour autant quitter son emploi...car la réussite au concours ne va pas de soi.

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Merci beaucoup. Me former en parallèle, oui telle est mon idée.

Des alternatives au Cned? Quelquun aurait-il expérimenté le Cned ou un autre cursus?

Merci

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

J’ai expérimenté le CNED.

5

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Laoshi, ta réponse me fait penser au sketch de Pierre Dac et Francis Blanche:

"Vous pouvez le dire ?
- Oui!!
- Il peut le dire!!! Bravo! Il est extraordinaire, il est vraiment sensationnel.
"

 

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Autant se former aux lettres classiques en parallèle me semble faisable sur plusieurs années, autant passer le concours sans avoir une année réservée à ça, ça me semble assez difficile. Mais Laoshi me contredira peut être.

7

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

J'ai eu recours au CNED, mais il y a déjà longtemps. Les cours étaient de qualité très variable suivant les professeurs, parfois assez complets, mais pas toujours en adéquation avec les attentes du concours. Il fallait attendre assez longtemps les corrections, par contre les corrigés étaient fructueux. J'ai pu établir le contact avec une des professeurs qui a bien voulu répondre à toutes mes questions, mais cette aide personnelle s'est limitée à celle-ci.
En fait, j'ai surtout travaillé par moi-même. Ce qui est capital, c'est de bien connaître les œuvres et les problèmes littéraires fondamentaux qu'elles posent.
A l'époque, je ne me souciais pas de technique et le CNED ne m'a presque rien apporté sur ce plan. Je n'avais aucune idée de ce qu'il fallait faire en leçon, par exemple.
Comme j'avais un service d'enseignement complet, je m'étais donné deux ans :
- La première année, je me suis testé à l'écrit sans travailler tout le programme (bêtement, car j'ai été admissible !),
- La seconde année j'ai travaillé toutes les œuvres.

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Mais Laoshi me contredira peut être.

Absolument pas, mon cher Mattlev.
Pour passer une agrégation de lettres classiques, il faut évidemment avoir étudié les lettres classiques. Je crois l'avoir dit dans ma première réponse, d'ailleurs. Sinon, c'est un oubli impardonnable.
Le demandeur demeure assez vague sur ses études et son emploi actuel.
Je suppose donc qu'il a tout de même fait des études de lettres.
Autrement, je ne sais à quoi correspond cet engouement subit. Et l'année de préparation à l'agrégation du CNED s'adresse toujours, je suppose, à des étudiant de cinquième année après le bac, au moins.

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Je rejoins Jacques. J'ai passé l'agrégation (lettres modernes) uniquement avec la préparation du CNED. Quand je dis "uniquement", j'entends en complément de la très grosse quantité de travail personnel. Les cours sont de qualité variable mais constituent toujours une base suffisante pour continuer seul, les corrections de devoirs sont très utiles. La préparation technique est certes insuffisante. Je ne savais rien non plus sur la "leçon". Je me suis renseignée toute seule. Bref, le CNED pourquoi pas, mais à condition d'avoir les bases nécessaire et le rythme de travail adapté. Mes deux années de prépa m'ont été très utiles pour préparer ce concours seule, même si c'était quelques années plus tard.

Préparer l'agrégation de lettres classiques en formation continue

Je ne savais rien non plus sur la leçon

Eh bien, nous voilà au moins trois innocents.
Pour ma part, j'ai eu 1/ 20 à la leçon. Paf, recalée. Passons, j'étais très jeune. L'année suivante, j'aurais dû en savoir un peu plus, après une première expérience si humiliante. J'ai réussi péniblement à obtenir 5/20. Admise, mais en ayant perdu plus de 100 places à l'oral. Je sais maintenant ce qui s'est passé. J'étais nullissime à l'oral, complètement paralysée, et en plus, je n'avais pas assez travaillé les œuvres au programme.
Moralité, CNED ou pas CNED, beaucoup de travail personnel est nécessaire. Dominer les oeuvres au programme est indispensable.