1

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

Bonjour, observant le mécontentement de certaines personnes quant au manque d'aide sur ce topic, je vous propose de vous aider, étant en fac de philo et n'ayant plus de partiels, je suis dispo pour tenter de vous venir en aide. Donc n'hésitez pas à me laisser des messages, j'essaierai d'y répondre rapidement et je l'espère avec brio.

Je vous souhaite à tous bon courage en attendant de pouvoir vous aider .

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

bonjour !
tu as beaucoup de courage d'être en fac de philo : j'habite en nouvelle-calédonie et je suis en terminale littéraire. j'ai beaucoup de mal en philosophie, et ça me fait très peur parce-que c'est quand même un énorme coefficient....
je dois rendre une dissertation dans deux jours : "le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?" et franchement, j'ai du mal. J'ai certaines idées, mais j'ai l'impression de ne pas être dans le sujet.Je ne comprends pas vraiment ce que cela veut dire ! je suis trop nul...
en plus, j'ai énormément de mal à organiser mes idées.
Donc voilà, j'espère que tu pourras m'aider : même si ce n'est qu'un peu...
MERCI.

3

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

Bonjour. Je suis désolé de n’avoir pu répondre plus tôt à ton message.
Lorsqu’une question comme celle-là apparaît en dissertation, tu dois d’abord définir les termes du sujet (somme toute, c’est le début le plus facile !!). Ici, le terme à identifier est le terme langage : pour débuter, cherche le sens usuel et le commun => Au sens large, le langage signifie tout système ou ensemble de signes permettant l’expression ou la communication. Puis tu essaie de rapporter cette notion à des expressions de la langue française : le langage des signes, langage animal, informatique ....
Puis tu essai de trouver le vrai sens, le sens plus philosophique de la notion en question, ici le langage : institution universelle et spécifique de l’humanité.

La question qui pouvait trouver une double réponse en un oui ou un non, arbore une troisième réponse : il existe d’autres échecs au langage, à la culture d’une manière générale.

L’on peut donc dégager trois axes :

Le silence est indissociable de l’être
→ l’homme est un animal parlant donc pensant, si silence => le sujet n’est plus.
→ par nature, l’homme est un être parlant : le langage comme objet de sociabilité => si manque, déficience de la culture
→ le langage ne traduit pas toutes les révolutions de l’esprit, c’est un échec
 
Le silence nous distingue de l’animal
→ le silence est un gage de raison et de sagesse, c’est un acte volontaire
→  la sociabilité est une convention établie par des manques, le silence n’est pas un manque, il n’est pas du à des carence de la culture.
→ le langage institue la multiplicité des cultures, le silence marque cette diversité


Le silence existe mais il est nécessaire
→ comme tous les aspects de la culture, la langue doit s’acquérir, ce n’est donc pas un échec de sociabilité ni de raison.
→ le langage est un abécédaire de signes, en manquer institue l’utilisation de nouveaux signes (rapport signifiant/signifié)
→ le silence permet de réintroduire la vérité.

Cette dissertation permet l’introduction de nombreuses sous parties, de nombreuses choses sont à dire. Relie ces points à de nombreux auteurs qui se sont exprimés sur la langue, définis bien tes termes et je pense que le tour est joué !!!

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre : c'est très gentil !
tu m'apportes une bien grande aide : je vais m'inspirer de tout ce que tu m'as dit. et c'est vrai que je pense qu'il y a beaucoup de choses à dire !
je vais faire mon possible pour tout bien rédiger et ne pas m'embrouiller dans mes idées.
je te tiens au courant du résultat !
merci beaucoup....
à bientôt

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

Bonjour à vous !

Voici une série de citations qui, sans être toutes philosophiques, pourraient néanmoins alimenter votre réflexion.

Mieux vaut se taire
* Il est des circonstances où la vérité ne doit pas montrer son visage à découvert, et le silence fut toujours chez les mortels le fruit de la haute sagesse. (PINDARE)
* J'ai l'habitude de me taire sur ce que j'ignore. (SOPHOCLE. ŒDIPE ROI)
* Tais-toi si tes paroles ne valent pas mieux que ton silence. (MENANDRE. FRAGMENTS)
* Celui qui en sait trop et qui ne sait pas tenir sa langue est comme un enfant armé d’un couteau. (CALLIMAQUE. LES ORIGINES)
* Pour faire taire autrui, commence par te taire. (SENEQUE. HIPPOLYTE)
* On se repent souvent de parler, jamais de se taire. (PLUTARQUE. ŒUVRES MORALES)
* J’ai un conseil à vous donner : toutes les fois que vous voudrez parler, taisez-vous. (TURENNE)
* Le silence est le parti le plus sûr de celui qui se défie de soi-même. (LA ROCHEFOUCAULD. MAXIMES)
* Il est bon de parler, et meilleur de se taire. / Mais tous deux sont mauvais alors qu’ils sont outrés. (JEAN DE LA FONTAINE. L’OURS ET L’AMATEUR DES JARDINS)
* Ainsi, craignant toujours un funeste accident, / J’imite de Conrart le silence prudent. (NICOLAS BOILEAU. ÉPITRES)
* À la cour, mon fils, l’art le plus nécessaire / N’est plus de bien parler, mais de savoir se taire. (VOLTAIRE. L’INDISCRET)
* Le silence n'a jamais trahi personne. (ANTOINE DE RIVAROL. LES PENSEES)
* De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui le font en silence. (CHAMFORT. MAXIMES ET PENSEES)
* Le silence est une vertu qui nous rend agréables à nos semblables. (SAMUEL BUTLER. EREWHON)
* Il faut tourner sept fois sa langue avant de parler, et se taire. (HENRI DE REGNIER. DONC)
* Je me reproche d’avoir dit trop de choses à dire et pas assez de choses à ne pas dire. (JEAN COCTEAU. LA DIFFICULTE D’ETRE)
* Il y a un temps pour se taire et un temps pour parler. (BIBLE)
* Il y a un temps pour se taire, il y a un temps pour parler, mais il n’y a pas un temps pour tout dire. (PROVERBE MEDIEVAL)
* Ne parlez pas d’une chose que vous ne voudriez pas le lendemain avoir dite. (PROVERBE ARABE)
* On gagne toujours à taire ce que l’on n’est pas obligé de dire. (PROVERBE CHINOIS)

6

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

Merci Edy pour ces citations (c'est un beau cadeau car j'adore les citations même si j'ai très mauvaise mémoire )

Lily => fais attention à bien distinguer tous les termes pour clarifier toutes les notions, le hors sujet peut vite tomber ... surtout que le sujet est vaste

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

j'ai rendu mon devoir ce matin. j'y ai passé énormément de temps ! je hais la philo... j'espère ne pas avoir fait de hors sujets : dans tous les cas, je pense avoir bien défini les termes du sujet.
merci encore pour ton aide ! peu importe la note que je vais avoir ; je sais que j'aurais travaillé à fond dessus. merci encore !

8

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

Tant ton devoir a été composé avec raison et sens, en disposant tes parties avec logique, fluidité et rationnalité, en t'appuyant sur des exemples parfaitement choisis, il ne faut pas avoir peur.

Un petit conseil qui peut sauver : toujours débuter par l'intro et la conclusion ... avant d'entamer le développement, cela peut sauver certaines copies ...

Allez, gardons courage, peut-être que cette copie sera un chef d'oeuvre ...

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

Salut Geronimo ! Tu dis être en fac de philo ? ça m'a toujours attiré la philo, mais je ne sais pas EXACTEMENT ce que c'est. Est ce que tu pourais m'expliquer un peu ?

Le silence signifie-t-il toujours un échec du langage ?

Salut ! c'est Lily qui est de retour. bin pour le devoir de la dernière fois où ton aide m'a été bien précieuse, j'ai réussi à avoir la moyenne. Deux fois de suite même ! mais là, je reperds le fil et c'est pas bon pour moi : mon bac est en novembre et je ne veux pas me planter ! je suis en L : coefficient 7 ! je ne peux pas me permettre d'erreurs. Je viens de passer mon bac blanc et je ne pense pas avoir bien réussi la philo. Je te tiendrais au courant de toute façon.
en espérant que tu sois toujours là pour m'aider...
à bientôt !
Lily