1

Simone de Beauvoir : "la première pénétration est toujours un viol"

Bonjour
j'écris aujourd'hui ce message dans un climat à travers le monde légèrement tendu à propos des violences sexuelles.

Je suis tombé sur cette phrase de Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe, chapitre l'initiation sexuelle je crois (parfois la citation est différente... excusez moi si elle n'est pas exacte, je n'ai ni lu ni étudié ce livre).

Auriez vous peut être des pistes de compréhensions ? j'ai lu de nombreux articles à ce sujet et beaucoup disent que le livre a été très polémique et que De Beauvoir ne raconte que des singeries. Qu'en est-il réellement?

vous en remerciant vivement,

Simone de Beauvoir : "la première pénétration est toujours un viol"

Vois ce qu'elle en a dit dans Tout compte fait

3

Simone de Beauvoir : "la première pénétration est toujours un viol"

Bonjour,
Contrairement à Sartre qui a écrit des énormités sans jamais aucun repentir (cf. ce qu'il dit dans la préface des Damnés de la terre de F. Fanon :"tuez des blancs, ça fera un noir de plus de libre et un salaud de colonialiste de moins" : je cite de mémoire), Beauvoir a écrit des énormités, comme celle dont vous parlez, mais elle a corrigé sa pensée, comme vous le dit un(e) autre internaute.
Ceci dit, la liste est longue aujourd'hui de propos délirants tenus par des militants de la question des femmes, des transgenres, du spécisme, de l'euthanasie. Je conseille vivement à toute personne sensée ou en quête de bon sens de lire LA PHILOSOPHIE DEVENUE FOLLE, de Braunstein (professeur de philosophie à la Sorbonne). A moins qu'il ne soit trop tard, que la perte du bon sens soit irréversible. Auquel cas, le lecteur jugera le livre au mieux conservateur, au pire réactionnaire, voire fasciste. Pourtant, il ne fait que dénoncer des dérives comme l'apologie de la pédophilie et la zoophilie (chez une minorité de défenseurs de la sexualité libre et de l'anti-spécisme, il est vrai).
Bien à vous.

Simone de Beauvoir : "la première pénétration est toujours un viol"

pencroff, je tiens à préciser qu'on parle de "personnes transgenres" et non pas de "transgenres" : c'est un adjectif, pas un nom  . Je ne connais pas beaucoup de défenseurs de l'anti-specisme ou de la "sexualité libre", comme vous dites, qui font l'apologie de la zoophilie et de la pédophilie. Mais il est vrai que je n'ai pas lu ce livre.

Simone de Beauvoir : "la première pénétration est toujours un viol"

Si, le nom "transgenre" existe bien... Mais en anglais comme en français, l'emploi du nom est effectivement jugé péjoratif.

Simone de Beauvoir : "la première pénétration est toujours un viol"

En effet. Cet emploi n'est pas incorrect, mais il m'a hérissé le poil et j'ai réagi au quart de tour...