1

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

Bonjour à tous et à toutes!
Je suis en Terminale littéraire, et je me questionne sur mon orientation après le bac...Je continuerai mes études à Paris, mais j'hésite entre licence de philosophie ou prépa littéraire...Je souhaiterais avoir des informations sur ces deux filières, sur le programme, le travail à fournir ect...Merci beaucoup d'avance!;-)

2

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

Je te conseille de faire une hypokhâgne, de bien travailler la philosophie, et d'aller en deuxième année de Philo ensuite. La khâgne je pense que c'est intéressant, mais surtout si tu veux le concours d'entrée à l'ENS.

Voilà.

Bon courage. Le choix entre la prépa et la faculté n'est pas toujours facile, je parle en connaissance de causes

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

Salut,

Je me pose également la question. Par contre mon prof de Philo me déconseille de faire une prépa. Il dit qu´il n´est pas sûr si la prépa est une bonne voie...

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

La prépa littéraire est évidemment une très bonne voie, sans doute la mielleure, pour entamer des études de philosophie. Faire une prépa, c'est retarder un tout petit peu l'hyper spécialisation au profit d'un cursus pluridisciplinaire qui, en philosophie, rendra toujours des services. Et puis en deuxième année, en khâgne, il existe des "options philosophie" : dans les khâgnes modernes (prépas Lyon ENS LSH), ça fait donc 4 heures de tronc commun de philosophie, plus 6 heures d'option ! (10 h de philo au total). Ca permet déjà d'apprendre beaucoup de choses (surtout compte tenu du rythme !). Aucun mal, ensuite, à poursuivre en université, en troisième année.
Par contre, tout ce qui précède ne veut pas dire que le cursus universitaire n'est pas bon. En philo, il est même souvent franchement bon. En fac, le rythme est un peu moins soutenu, c'est moins pluridisciplinaire, la philosophie est plus fragmentée en sous-disciplines (esthétique, morale, philo politique, métaphysique, etc.), mais on approfondit peut-être un peu plus calmement chaque sujet. C'est très bien aussi.

5

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

J'avoue que la prépa littéraire m'effraie un peu...Certes, c'est extrêmement enrichissant, mais l'ambiance "concours" et la masse de travail très importante à fournir me démotivent un peu. Quel niveau faut-il avoir en Terminale pour réussir en hypokhagne?

6

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

après trois ans de prépa option philo je me suis retrouvée à la fac à la Sorbonne. Quel gouffre!! après trois ans d'extase philosophique j'ai dû me mettre aux QCM avec des questions du genre "citez des philosophes des iles britanniques" ou "citez des philosophes de l'antiquité qui portaient la barbe". Honnêtement, le niveau n'a rien à voir. Ceci n'est pas pour casser ceux qui sont à la fac. Personnellement j'ai débarqué à la sorbonne en me disant "waaa trop fort LE temple du savoir". J'ai vite déchanté. A bon entendeur....

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

Vois-tu je me pose une question semblable à la tienne...
On m'a conseillé d'aller en khâgne, même si c'est pour bifurquer et prendre une équivalence en 2ème année plutôt que de me tenter à passer le concours..
Mon prof de philo fait partie de ceux qui me le conseillent. Il est lui-même passé par les lettres sup', n'a pas eu son concours mais ça ne l'a pas empêché de trouver des emplois béton ( avant de faire prof, je me souviens plus des noms.. Mais bref, des emplois pas négligeables.)
D'après lui, khâgne ne peut que t'aider dans tes études supérieures. Et en plus, tu acquiers une méthode béton, une "avance" sur certains autres élèves qui peut faire la différence..
Mais selon moi, tout dépend de l'orientation que tu veux faire, car "philosophie", c'est vaste comme choix...

8

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

D'après ma prof de philo, qui a fait une prépa, si on veut faire philo et aller au fond des choses, le mieux est une prépa. La fac ne vaut pas la prépa en philo.

9

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

pauline84 a écrit :

après trois ans de prépa option philo je me suis retrouvée à la fac à la Sorbonne. Quel gouffre!! après trois ans d'extase philosophique j'ai dû me mettre aux QCM avec des questions du genre "citez des philosophes des iles britanniques" ou "citez des philosophes de l'antiquité qui portaient la barbe". Honnêtement, le niveau n'a rien à voir. Ceci n'est pas pour casser ceux qui sont à la fac. Personnellement j'ai débarqué à la sorbonne en me disant "waaa trop fort LE temple du savoir". J'ai vite déchanté. A bon entendeur....

Tu vois, je pensais que le niveau de philo à la Sorbonne était très elevé...Tu peux me parler un peu de l'option philo en prépa?...

10

Hésitation entre une licence de philosophie et une prépa littéraire

pas de problème. En fait, en hypo, il y a un thème de philo commun à tous les élèves, plus pour les options un thème et une oeuvre. En khâgne il y a 4 heures de tronc commun et 6 d'option, soit 10 heures de philo par semaine. Le tronc commun s'articule autour d'un thème, l'option autour de 2 (tous les ans, un des 2 thèmes change et l'autre reste). Comme thème moi j'avais eu l'organisme et la causalité en option, et en tronc commun la liberté.
La prépa te permet d'acquérir de très bonnes bases pour la réflexion philosophique, car non seulement on t'apprend vraiment à faire une dissertation (maintenant c'est tellement un automatisme que je peux réussir une dissert en n'importe quoi), mais en plus tu as une formation généraliste en dehors de la philo, et c'est très important pour avoir une réflexion d'ensemble. Les profs de prépa sont très pointus et t'apprennent les théories philosophiques à fond, ce que je n'ai pas eu  à la fac. A la sorbonne, on se contentait de parler vaguement des théories et de balancer des noms d'auteurs à tout bout de champ....
Donc moi je te conseille vraiment de faire une prépa. Je tiens quand même à préciser que même si on ne veut pas aller à l'ENS, faire une hypokhâgne ET une khâgne n'est pas une mauvaise idée, car cela prépare vraiment à la suite!!!!
bon courage!