11

Bibliothèque de la Pléiade

Bonjour à tous,

Tout d'abord, j'espère que le fil choisi par moi n'est pas trop en décalage avec la question que j'aimerais vous poser.

Je voulais savoir si à votre avis la collection de la Pléïade proposait à chaque fois des intégrales des auteurs ou pas forcément.

Exemple qui m'intéresse par-dessus tous les autres, celui de La Fontaine. Gallimard propose deux volumes. Mais peut-on vraiment retrouver dans ces deux volumes toute la production de La Fontaine ou "seulement" 90% ? J'ai chez moi par exemple l'édition du Seuil qui m'a l'air plus complète que celle de La Pléïade car contenant déjà sa correspondance (ou en tout cas une partie).

https://www.amazon.fr/Oeuvres-complètes … 2020007169

Y aurait-il parmi vous certains qui se seraient déjà penché sur cette question ou qui auraient une réponse à y apporter ?

Merci.

12

Bibliothèque de la Pléiade

Bravo aux éditions du Seuil qui publieraient en 542 pages l'intégrale de l'oeuvre de La Fontaine, alors que La Pléiade ne le fait pas en 2928 !

Tome 1 (1991) : 1728 pages
Ce volume contient
Fables choisies mises en vers : La Vie d'Ésope le Phrygien - Livres I à XII - Fables non recueillies. Contes et nouvelles en vers : Première à troisième partie - Nouveaux Contes - Contes publiés dans «Le Poème de Quinquina» - Contes publiés dans les «Ouvrages de Prose et de Poésie» - Conte publié dans les «Œuvres posthumes» - Conte conservé dans les manuscrits de Conrart. Appendices : Discours sur la Fable, de Houdar de La Motte - Éloge de La Fontaine, de Chamfort - Second éloge de La Fontaine, de La Harpe - Essai sur les Fables de La Fontaine , de Taine.

Tome II (1943) : 1200 pages
Ce volume contient
Poèmes : Adonis - Clymène - Poème de la captivité de Saint Malc - Poème du Quinquina - Le Songe de Vaux - Les Amours de Psyché et de Cupidon. Théâtre : L'Eunuque - Les Rieurs du Beau-Richard - Daphné - Galatée - Astrée - Achille. Œuvres diverses.

Bibliothèque de la Pléiade

En principe, s’il s’agit de l’œuvre intégrale, la Pléiade indique :
Oeuvres complètes.   

14 (Modifié par HarolDts 14/07/2019 à 16:58)

Bibliothèque de la Pléiade

Anne345 a écrit :

Bravo aux éditions du Seuil qui publieraient en 542 pages l'intégrale de l'oeuvre de La Fontaine, alors que La Pléiade ne le fait pas en 2928 !


Merci pour eux !

L'appareil critique dans la Pléïade est énorme. Sur les deux volumes, on doit être à pas loin de 1000 pages pour tout ce qui est notices, notes, variantes etc. Cet appareil critique est absent aux éditions du Seuil.

Par ailleurs, les dimensions des pages et des caractères font qu'il y a beaucoup plus de texte par page au Seuil qu'à la Pléïade. À titre d'exemple, ils font tenir sur une seule page la dédicace à Monseigneur le Dauphin et les trois premières fables quand Gallimard a besoin de cinq pages pour ce même corpus. Cinq fois plus de pages pour le même texte donc.

On fera donc appel à un élément un peu plus déterminant dans cette histoire qu'un bête compte de pages. Je ne dis pas que l'édition de la Pléiade n'est pas plus complète, je dis juste que ce n'est pas simplement en comptant les pages qu'on parviendra à le démontrer, ou même à s'en faire une idée. Pas si on est rigoureux en tout cas.

Tome 1 (1991) : 1728 pages
Ce volume contient
Fables choisies mises en vers : La Vie d'Ésope le Phrygien - Livres I à XII - Fables non recueillies. Contes et nouvelles en vers : Première à troisième partie - Nouveaux Contes - Contes publiés dans «Le Poème de Quinquina» - Contes publiés dans les «Ouvrages de Prose et de Poésie» - Conte publié dans les «Œuvres posthumes» - Conte conservé dans les manuscrits de Conrart. Appendices : Discours sur la Fable, de Houdar de La Motte - Éloge de La Fontaine, de Chamfort - Second éloge de La Fontaine, de La Harpe - Essai sur les Fables de La Fontaine , de Taine.

Tome II (1943) : 1200 pages
Ce volume contient
Poèmes : Adonis - Clymène - Poème de la captivité de Saint Malc - Poème du Quinquina - Le Songe de Vaux - Les Amours de Psyché et de Cupidon. Théâtre : L'Eunuque - Les Rieurs du Beau-Richard - Daphné - Galatée - Astrée - Achille. Œuvres diverses.

Merci, mais si je me tourne vers vous, c'est justement parce que cette source, que j'avais déjà spontanément consultée, s'est avérée top peu précise. Il n'y est d'ailleurs pas mentionné la correspondance de La Fontaine, pourtant présente (en partie du moins) aux éditions du Seuil.

Laoshi a écrit :

En principe, s’il s’agit de l’œuvre intégrale, la Pléiade indique :
Oeuvres complètes.

Oui, c'est un indice en effet.
Considère-t-on la correspondance d'un auteur comme faisait partie de son œuvre ?
Autrement dit, peut-on indiquer sans tromperie "Œuvres complètes" en mettant de côté la correspondance de l'auteur ? Je suppose que oui.
Ajoutons que les éditions du seuil précisent aussi qu'il s'agit des œuvres complètes.

15

Bibliothèque de la Pléiade

L'appareil critique s'enrichit au fur et à mesure des éditions dans la Pléiade, dans l'édition de 1943 de La Fontaine, il devait être très léger.

Par exemple pour Molière
Edition 2010, 1728 + 1792 = 3520 pages.
Edition 1972, 1488 + 1584 = 3072 pages.
Edition 1932 , 964 + 1056 = 2020 pages. Dans la réédition de 1936, il y a même moins de pages : 858 et 960.

16

Bibliothèque de la Pléiade

D'accord, mais en quoi cela répond-il à ma question ?

17

Bibliothèque de la Pléiade

Mon message 12 ne suffisait-il pas pour répondre à votre question. Dans les sommaires des 2 tomes de l'oeuvre de La Fontaine dans la Pléiade, il n'est pas mentionné la correspondance.

18

Bibliothèque de la Pléiade

HarolDts a écrit :

Considère-t-on la correspondance d'un auteur comme faisait partie de son œuvre ?
Autrement dit, peut-on indiquer sans tromperie "Œuvres complètes" en mettant de côté la correspondance de l'auteur ? Je suppose que oui.

C'est une bonne question.
J'aurais tendance à  penser que la correspondance, généralement destinée au domaine privé et non à être publiée, ne fait pas partie de l'oeuvre complète, du moins pas de l'oeuvre telle que l'auteur l'entendait.
Naturellement, c'est un aspect passionnant d'un auteur, comme de tout homme.
On doit aussi tenir compte des auteurs qui ne sont connus que par leur correspondance !

19 (Modifié par freddy.lombard 15/07/2019 à 11:56)

Bibliothèque de la Pléiade

HarolDts a écrit :

Je voulais savoir si à votre avis la collection de la Pléïade proposait à chaque fois des intégrales des auteurs ou pas forcément.

Salut à toi.

Ce n'est une question d'avis : c'est factuel. 

Lorsque Gallimard entreprend la publication des œuvres complètes, il est bien signalé sur la couverture et dans le catalogue qu'il s'agit des Œuvres complètes (par exemple Baudelaire, Dante, Marguerite Duras...).

Lorsque le théâtre ou la correspondance (ou les journaux, etc) ne sont pas inclus, Gallimard précise Œuvres romanesques complètes (par exemple Aragon, Jane Austen...). Sinon, il est simplement écrit Romans (Maupassant, Queneau...).

En ce qui concerne la poésie, il y a les Œuvres poétiques complètes (Lamartine..) et les Poésies complètes (Musset...). Sinon on parle d'Œuvres poétiques (Hugo) ou plus rarement d'Œuvre poétique (Claudel)

Pour le théâtre, on trouve un Théâtre complet (Aristophane, Cocteau, Hugo...) ainsi qu'un cas hybride d'Œuvres romanesques et théâtrales complètes (Mauriac...) et un autre d'Œuvres poétiques et théâtrales (Rilke).

En conclusion et pour répondre à ta question, lorsque Gallimard parle d'œuvres complètes, tu peux être certain que tout ce qui est connu de l'auteur à l'époque de la publication est publié.