Réduire et réécrire en français courant un texte

Bonjour,

Je dois réduire et réécrire dans du français courant ce texte en faisant des phrases courtes , mais je suis vraiment perdue. Pouvez-vous me dire si je suis sur la bonne voie ou pas ? J'ai vraiment beaucoup de mal à venir à bout de ce travail. Quelqu'un pourrait-il m'aider svp ?

Texte original


L’apparition puis le retrait de la liste Sarajevo avant les récentes élections au Parlement européen, son propices à l’étude de la géographie. Ils éclairent la manière dont les représentants de la politique et les milieux culturel et intellectuel, au sens que les années Lang ont donné à ces mots, se disputent aujourd’hui le territoire de l’opinion publique.

Naguère instrument de partage et de conjonction, cette culture est devenue masque. Elle masque le déficit idéologique et l’échec pratique des gouvernants, qui peuvent faire valoir leurs « grands travaux » au lieu de leurs petits ; elle masque la rudesse et parfois l’arrogance des entrepreneurs et des industriels, qui peuvent s’en excuser en multipliant les actions de mécénat d’allure désintéressée ; elle masque le déficit spirituel de chaque individu, qui peut compenser son chagrin de ne plus croire en rien, par sa frénésie d’adorer tout ce qui ressemble à l’art.

Doutant d’elle-même à force de pareils trafics, la culture a de surcroît sécrété les plus dangereux moyens de se rassurer sur son compte. Elle s’est offerte à la prolifération de ses propres apparences en exhibitionniste inquiète et tourmentée, grâce à quoi prospèrent des émissions télévisées comme Bouillon de culture et le Cercle de minuit, au demeurant plutôt sympathiques. Ainsi forme-t-elle aujourd’hui davantage un environnement qu’une masse irradiante, qui nous imprègne en se déformant au lieu de nous former par sa force. Nommons ça culture d’ambiance.

Ces circonstances raffinent singulièrement un piège difficile : comment s’affirmer héraut de la culture quand celle-ci ne se vérifie plus que dans ses masques et ses représentations ?
Une première option consisterait à se raréfier dans l’espace public, à l’instar d’un Samuel Beckett, pour d’autant mieux condenser son œuvre et le laisser briller seul. Mais Samuel Beckett était à la fois génial et friand de solitude : mélange statistiquement rare.
Voilà pourquoi triomphe plus visiblement la seconde, consistant au contraire à se précipiter sur d’innombrables tribunes pour y faire la démonstration la plus élargie possible de son statut, en se révélant au gré des nécessités cosmopolite ou pariso-parisien, familier des festivals cinématographiques ou défenseur des sans-logis, stratège en manœuvres militaires ou pur-sang mondains, citoyen engrené dans les rouages de l’élection démocratique ou commentateur dédaigneusement distancié.


Ma version


La « liste Sarajevo » présentée aux élections européennes de 1994 invite à l’étude de la géographie. Elle dépeint la lutte entre les milieux culturel, intellectuel et politique pour conquérir l’opinion publique. La culture – au sens donné par les années Lang à ces mots – n’est plus prétexte au partage et aux rencontres mais devient masque. Elle permet à l’Etat de masquer son manque de convictions politiques et ses échecs quotidiens grâce aux « grands travaux ». Elle permet aux entrepreneurs de masquer leur rudesse et leur arrogance grâce au mécénat. Elle permet aux individus de compenser leur absence de croyance à travers une adoration frénétique pour l’art. 

De telles manipulations conduisent la culture au doute d’elle-même. Ainsi afin de se rassurer sur son compte elle a  démultiplié les pires moyens de s’auto-valoriser. Elle a mis en place des émissions culturelles comme Bouillon de Culture et  le Cercle de Minuit qui lui permettent de s’exhiber. Aussi forme-t-elle une masse qui nous conditionne au lieu de nous former par sa force. Nommons ça culture d’ambiance.

Ces circonstances rendent subtil un piège déjà difficile : comment s’affirmer porte-parole de la culture quand celle-ci ne se vérifie plus que déguisée ?
Une première option consiste à suivre l’exemple de Samuel Beckett et à se retirer de l’espace public. Mais le dramaturge était à la fois génial et friand de solitude : mélange statistiquement rare.

Voilà pourquoi triomphe la seconde, consistant à se précipiter sur d’innombrables tribunes pour y faire la démonstration la plus élargie possible de son statut. Selon les nécessités, l’intellectuel se révèle cosmopolite ou pariso-parisien, familier des festivals cinématographiques ou défenseurs des sans-logis, stratège en manœuvres militaires ou pur-sang mondain, citoyen engrené dans  les  rouages de l’élection démocratique ou commentateur dédaigneusement distancié. 

Merci d'avance 

2

Réduire et réécrire en français courant un texte

Une proposition sans prétention aucune ...

L'éphémère liste Sarajevo avant les élections européennes montre que les représentants de la politique et les intellectuels se livrent une bataille, celle de l'opinion.
La culture n'est plus instrument de partage mais absence de projet qui se cache derrière la bonne conscience des mécénats d'entreprises.
Fragilisée, la culture cherche à se rassurer et c'est ainsi que se multiplient  des apparitions médiatiques, des émissions télévisées créant plus une ambiance qu'une force dynamique.

Réduire et réécrire en français courant un texte

Waouh votre proposition est vraiment bonne !    Merci beaucoup !! 

Comme vous pouvez le constater, je ne suis vraiment pas douée pour ce genre d'exercice !

4

Réduire et réécrire en français courant un texte

Il manque cependant les références de ce texte très "orienté". Qui parle ? De où ?
Tu l'as constaté, j'ai essayé de résumer et reformuler seulement le début du texte.

5 (Modifié par corbeau 06/06/2018 à 19:34)

Réduire et réécrire en français courant un texte

Même si ce n'est que le début, je pense que votre proposition va enfin faire avancer le Schmilblick!   Je ne savais pas du tout comment m'y prendre! Ça fait plus d'un mois que je galère sur ce devoir

Alors pour les références, cet extrait est tiré d'un article "du masque au crime" de Christophe Gallaz publié en novembre 1994 dans la "revue des deux mondes".

6

Réduire et réécrire en français courant un texte

Tu ne dois pas respecter une certaine proportion, un certain nombre de mots ?

Réduire et réécrire en français courant un texte

Non on ne nous a pas demandé de respecter un nombre précis de mots ou de signes.  Bon après je précise que je n'ai pas posté la totalité du texte à retravailler, mais seulement une partie (un peu moins de la moitié). Voici  la consigne :

Ce texte est un mélange de bonnes intentions et de phrases compliquées. Vous devez le réécrire comme si vous étiez secrétaire de rédaction dans un quotidien de très grande diffusion. Le rédacteur en chef vient de vous donner la consigne suivante : « Tiens, Coco, c’est un truc qui a l’air intéressant, mais c’est trop compliqué pour nos lecteurs. Fais-nous ça en deux fois moins long avec des phrases courtes et du français courant… »

En tout cas, j'ai rarement autant galéré sur un devoir