1

Qu'est-ce qui constitue, selon vous, la force d'un texte, sa qualité première ?

Ma question est celle-ci : qu'est-ce qui constitue, selon vous, la force d'un texte, sa qualité première, qu'est-ce qui le rend puissant finalement ? La clarté, bien entendu, est indispensable, mais ensuite ?
Pour ma part c'est le style avant tout, la marque de fabrique d'une certaine manière (Céline m'a renversé avec le sien); l'alexandrin jouent énormément aussi  et donnera toujours un plus au texte ; et enfin et surtout, c'est l'identification à ce que l'auteur raconte... Radical chez moi.
Étant donné que je compte écrire pour les autres, je cherche avant tout un ressenti personnel à vos lectures et, pour ceux qui écrivent, à vos œuvres également. 
Les textes qui vous ont marqué sont les bienvenus* dans ce topic

Je vous remercie d'avance de vos réponses.

2

Qu'est-ce qui constitue, selon vous, la force d'un texte, sa qualité première ?

Ce qui fait la qualité d'un texte, c'est sa singularité. Une voix unique, un style personnel qui retiennent l'attention et changent le regard.

3

Qu'est-ce qui constitue, selon vous, la force d'un texte, sa qualité première ?

Qu'entendez-vous par clarté ? Pour ma part, je crois que ce qui fait un grand texte, c'est précisément le heurt, le mystère. La clarté ne me semble pas un trait distinctif du littéraire, bien au contraire. Le texte est comme un gisement à forer, pas une surface lisse, de communication, mais une tension, une désynchronisation. Non ?