Apollinaire, Ma Lou

Bonjour à tous

J'aimerais avoir de l'aide pour trouver des parties et sous parties du poème d'Apollinaire Ma Lou commencant par : " Ma Lou je coucherai ce soir dans les tranchées ..."

J'avais pensé à : I/ un contexte historique et géographique
1/ la guerre
2/ 1er paragraphe - tranchées ...etc
3/ 2eme paragraphe - la nature

II/ un amour manquant
1/ comparaison femme/nature
2/ promesses d'un amour prochain

III/ la folie

le poème étant séparé en deux sans transition réelle passant d'un sujet à un autre malgré qu'ils soient contraire ( la guerre et l'amour) ainsi que les deux derniers vers :
" je t'envois un obus plein de fidélité
et que t'atteigne ô Lou mon baiser éclaté"
me porte à croire que la guerre rend l'auteur à moitié fou

j'aimerais avoir votre avis sur ce plan et/ou des conseils

merci !!!

Apollinaire, Ma Lou

Ça a l'air pas mal, mais avec le texte ce serait mieux pour te donner una vis

Apollinaire, Ma Lou

J'essayerai de le poster ce soir car je dois l'écrire, il est impossible à trouver sur le Net !!!

merci quand même !

Apollinaire, Ma Lou

On a juste en effet un extrait en audio dit par Trintignant
Ah ces fichus droits d'auteur !

Apollinaire, Ma Lou

Attendez, je l'ai moi!
Je vais le mettre en ligne...
Euh... Où s'arrete ton extrait? Le poème est très long!

Pour ton plan, pense au contraste amour/horreurs de la guerre...

XXXII

Mourmelon-le-Grand, 6 avril 1915

Ma Lou je coucherai ce soir dans les tranchées
Qui près de nos canon ont été piochées
C'est à douze kilomètres d'ici que sont
Ces trous où dans mon manteau couleur d'horizon
Je descendrai tandis qu'éclatant les marmites
Pour y vivre parmi nos soldats troglodytes
Les train s'arrêterait à Mourmelon le Petit
Je suis arrivé gai comme j'étais parti
Nous irons tout à l'heure à notre batterie
En ce moment je suis parmi l'infanterie
Il siffle des obus dans le ciel gris du nord
Personne cependant n'envisage la mort

Voici la première strophe, s'il faut plus, dis-le moi (je pense en effet que c'est un peu court, Lou n'est quasiment pas évoquée...)

Apollinaire, Ma Lou

Oui c'est la première strophe, dans l'extrait que je dois étudié j'ai les deux premières je pense donc elle-là et l'autre commence par : "Et nous vivrons ainsi sur les premières lignes..."
jusqu'à " Et que t'atteigne ô Lou mon baiser éclaté"

Apollinaire, Ma Lou

Ok, je la rajoute!

XXXII

Mourmelon-le-Grand, 6 avril 1915

Ma Lou je coucherai ce soir dans les tranchées
Qui près de nos canon ont été piochées
C'est à douze kilomètres d'ici que sont
Ces trous où dans mon manteau couleur d'horizon
Je descendrai tandis qu'éclatant les marmites
Pour y vivre parmi nos soldats troglodytes
Les train s'arrêterait à Mourmelon le Petit
Je suis arrivé gai comme j'étais parti
Nous irons tout à l'heure à notre batterie
En ce moment je suis parmi l'infanterie
Il siffle des obus dans le ciel gris du nord
Personne cependant n'envisage la mort
 
                          *

Et nous vivrons ainsi sur les premières lignes
J'y chanterai tes bras comme les cols des cygnes
J'y chanterai tes seins d'une déesse dignes
Le lilas va fleurir Je chanterai tes yeux
où danse tout un choeur d'angelots gracieux
Le lilas va fleurir ô printemps sérieux
Mon coeur flambe pour toi comme une cathédrale
Et de l'immense amour sonne la générale
Pauvre coeur mon amour Daigne écouter le râle
Qui monte de ma vie à ta grande beauté
Je t'envoie un obus plein de fidélité
Et que t'atteigne ô Lou mon baiser éclaté

Apollinaire, Ma Lou

Bonsoir El 12,

Il manque peut-être dans ton plan la présence très marquée de Lou sur le champ de bataille. Elle n'est pas physiquement là, mais elle y est quand même...

À chaque "nous", on peut penser qu'elle y est associée, elle est vraiment là, avec lui... Elle n'est pas ailleurs, elle est avec lui...

Muriel

Apollinaire, Ma Lou

Pense aussi au contraste érotisme / dénonciation des malheurs de la guerre et des effets qu'elle a sur les soldats...
A la fin, on voit que le poète noue son amour et sa situation puisqu'il envoie un obus à Lou, qui doit éclater en un baiser...