La philosophie ne nous fait-elle pas perdre du temps au final, ne nous fait-elle pas oublier le plus important ?

En effet nous philosophons sur beaucoup de sujet l'amour la conscience l'humain... Mais nous oublions peut-être de nous intéresser au plus important NOUS. Alors oui on pourra me rétorquer que la philo ne renvoie pas tout à fait à la psychologie ce à quoi je répondrais que si elle renvoie à l'attirance de la sagesse cela peut paraître contradictoire quand l'on voit des philosophes qui ne sont pas vraiment "sage" dans leurs actions Heidegger, Voltaire l'accro au jeu , Rousseau qui malgré la production d'un traité passionnant sur l'éducation était loin d'appliquer ses propres conseil ou encore Aristote et son discours sur l'esclavage... Alors oui l'humain reste l'humain mais si même des sommités sont faillibles peut-être faut il revenir au plus important pas dans un sens égoïste et égocentrique mais dans le sens de chercher à s'améliorer. De sortir de la caverne (Cf Platon). Alors oui pour sortir de celle-ci l'éducation est primordiale mais à force d'ingurgiter une masse de savoir dans tant de matière on s'améliore on finit même je pense pour la plupart d'entre nous à prendre conscience des déterminismes qui agissent sur nous c'est d'ailleurs en cela que la philosophie est primordiale. Mais on finit pas arriver à un stade que nous ne franchiront pas pour la plupart d'entre nous (joli répétition) par manque de temps,  de motivation... on a conscience des causes et conséquences mais on arrive pas à s'en éloigner au point de les outrepasser on continue à répéter inlassablement les mêmes comportement. Ainsi peut-être est il important à un moment de se poser de réaliser une introspection et pourquoi pas de méditer par sur des problèmes en général chose que l'on fait presque tout le temps en philo mais sur SOI sur notre VIE car elle aussi est importante.

Ps: Veuillez pardonnez mes fautes en espérant que vous vous intéresserez plus au fond qu'à la forme (même si celle-ci reste importante

2

La philosophie ne nous fait-elle pas perdre du temps au final, ne nous fait-elle pas oublier le plus important ?

Bonsoir,
Depuis voila maintenant 1 an que je lis de la philo, je peux effectivement te dire qu'elle a une utilité(plusieurs même). L'une d'elle est tout simplement: apporter une philosophie de vie. C'est a dire des valeurs a appliquer, une remise en question et une autre approche du monde.
Je pense particulière à Sénéque, De la vie heureuse, après avoir lu ton post. Philosophe du courant stoïcisme, si tu ne connaissais pas (pour plus d'information: https://www.youtube.com/watch?v=dnFdiH5byEQ).
Sénéque nous explique donc quelles valeurs il faut pour devenir sage. Il ne prétend pas l'être soi-même, mais il essaye de tendre vers cette perfection. Il nous dit que les philosophes ne sont pas là pour "appliquer leurs propres conseils" mais plutôt pour énoncé une pensée qu'un autre homme saura suivre.
D'autres philosophes parlent aussi de philosophie de vie comme Confucius, Lao-Tseu etc

J'ai cru comprendre du coup que "le plus important" dans ta vie, c'est toi ou finalement ton bonheur(s'il existe). Et du coup, je pense que non elle ne nous fait pas oublier le plus important, au contraire.

3 (Modifié par apprentis sorcier 04/06/2018 à 05:39)

La philosophie ne nous fait-elle pas perdre du temps au final, ne nous fait-elle pas oublier le plus important ?

Bonjour,
On peut effectivement se poser la question mais je pense que tu devrais peut-être douter de ta question en tant que démarche philosophique. Savoir si la réponse ne réside pas dans la question elle-même. Ce qui est marrant, parce que  que je me la suis posée un peu de la même manière en lisant Méditations cartésiennes de Husserl. Je me demandais qu’étaient devenus forcement  tous ces gens formidables qui ont étudié Husserl. Comme tu dis, normalement ils auraient eu accès a la sagesse.
Pour répondre je choisis souvent la métaphore du violon; et prendre le risque de faire la comparaison car même si on m'offre un violon cela ne fera pas de moi un violoniste en tout cas pas dans l’immédiat. Il me faudra de l’assiduité et de nombreuses années pour en avoir la maîtrise.  Et maintenant, tu remplaces le violon par la philo. Je pense que la philo peut se lire et encore mieux la comprendre et encore plus extraordinaire, en avoir la maîtrise.  Tous ces gens que tu as cité  n'ont probablement pas passé le cap de la maîtrise.
Autre exemple : Un médecin  a très bien  compris la nécessité d'arrêter de fumer mais concrètement n' y parvient pas . Ce qui manque peut-être c'est une philosophie du changement mais ce n'est peut-être pas son rôle c a d qui s’attelle spécifiquement à savoir comment changer dans les faits.