Pourquoi chercher à reconstituer le temps des horloges dans un récit qui ne s’inquiète que de temps humain ?

Bonjour à tous, je suis dans une impasse face un sujet en L1 Lettres que je trouves difficile:

Vous discuterez les lignes d’Alain Robbe-Grillet : « pourquoi chercher à reconstituer le temps des horloges dans un récit qui ne s’inquiète que de temps humain ? N’est-il pas plus sage de penser à notre propre mémoire, qui n’est jamais chronologique ? » (Nouveau roman, homme nouveau, 1961, étude reprise dans pour un nouveau roman, 1963, les éditions de minuit, pp. 118-119)

Merci pour votre aide

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2 (Modifié par floreale 22/04/2018 à 18:49)

Pourquoi chercher à reconstituer le temps des horloges dans un récit qui ne s’inquiète que de temps humain ?

Sans doute faut-il commencer par remettre la phrase dans son contexte.

https://books.google.fr/books?id=AHpSCw … mp;f=false

Le rejet du déroulement linéaire dans le Nouveau roman.
https://www.etudes-litteraires.com/figu … -roman.php

3 (Modifié par Jean-Luc 22/04/2018 à 21:03)

Pourquoi chercher à reconstituer le temps des horloges dans un récit qui ne s’inquiète que de temps humain ?

Bonsoir,

Quelques préalables :
- différencier temps et durée : le roman s'intéresse-t-il au temps mesuré, scientifique ou à sa perception par l'esprit humain ?
- regarder la diégèse avec ses bouleversements dans le déroulement linéaire,
- s'intéresser à la sélection des souvenirs par la mémoire, aux déformations qu'elle produit,
- l'association des idées,
- bien entendu un passage par l'autobiographie est nécessaire,
- le romancier est-il un historien ?
- quelles sont les conséquences du schéma narratif ?...