1

Les programmes de français du lycée imposent l'étude d'œuvres littéraires des siècles passés. Est-ce judicieux ?

bonjour à tous. je suis en première Scientifique dans l'agglomération marseillaise. Notre professeur de français nous a donné une dissertation à faire qui ne m'inspire que peu. bien sûr j'ai déjà cetaines idées mais elles ne sont que vague et j'aimerai que vous m'aidiez à éclairer tout cela...

le sujet est le suivant : les programmes de français du lycée imposent l'étude d'oeuvres littéraires des siècles passés.cela vous semble-t-il judicieux ?

j'ai décidé de faire ma dissertation en deux parties en suivant le plan dialectique.

ma première première partie sera consacré au fait que cela est judicieux.mes trois sous-parties parleraient de l'intérêt d'enrichir sa connaissance sur notre passé, que cela permet de réfléchir sur de grand problême humains ou encore que l'on peut suivre l'évolution des idées à travers les siècles...

ma seconde partie elle interpellerait plus le correcteur sur le fait qu'il est parfois difficile de comprendre certaines oeuvres mais aussi que étant dans un contexte dépassé cela ne sert plus à grand chose.

et si j'arrive à réunir assez d'idées et que le courage est de mon côté alors je me lancerai dans une troisième partie synthèse des deux autres...


j'aimerai donc avoir votre avis sur ce sujet.. j'ai déjà trouvé l'un des posts d'un certains Ares sur ce forum qui traîte quelque peu le sujet mais c'est encore trop vague pour moi ...


   cordialement françois

2

Les programmes de français du lycée imposent l'étude d'œuvres littéraires des siècles passés. Est-ce judicieux ?

Voilà un sujet bien inattendu! Je pense que tu devrais inverser les deux parties sinon la dernière idée qu'il reste à ton lecteur est que l'étude des livres du passé n'est pas judicieuse!!! A mon avis, le plan dialectique est trop simpliste ici car il faudrait insister sur l'intérêt de l'étude des oeuvres du passé et donc y consacrer au moins deux parties.
Les idées pour la partie II sont intelligentes mais il faudra les illustrer précisément.
Quelques idées supplémentaires : l'intemporalité de certains textes dit "classiques" qui ont toujours un écho dans le monde contemporain ex/ Au bonheur des dames de Zola présente un monde où le "grand commerce" tue le petit et où les stratagèmes commerciaux sont à la limite de l'honnêteté.
             - il ne faut pas mettre de côté la littérature contemporaine : lire le passé ce n'est pas rejeté son temps
Bon courage

3

Les programmes de français du lycée imposent l'étude d'œuvres littéraires des siècles passés. Est-ce judicieux ?

Merci beaucoup cabotine. il est vrai que j'ai été surpris par ce sujet qui nous a été lancé de façon plutôt rapide ... j'aurai aimé avoir un corpus pour commencer l'année malheuresement il semblerait qu'on doit travailler notre dissert :-p  je n'aurais pas pensé à faire deux parties pour présenter une seule idée... même si cela peut-être judicieux 8-) je vais y penser ;-) merci beaucoup.


    François.

ps : si vous avez d'autres idées à me proposer n'hésitez pas ;-) soit en suivant l'idée de cabotine soit sur un nouveau chemin ...

Les programmes de français du lycée imposent l'étude d'œuvres littéraires des siècles passés. Est-ce judicieux ?

Je me pencherais sur les ré-écritures des mythes qui traversent les temps, Antigone (Sophocle/Anouilh) Œdipe, Orphée (avec un remarquable pluralisme d'expressiosn artistiques) Sur
Wikipedia tu trouveras des références et d'autres liens. Ces mythes sont éternels, le complexe d'Œdipe est passé dans le langage des psys, Antigone c'est l'éternelle rebelle aux lois des hommes au nom d'un ordre supérieur, Orphée c'est toujours le survivant qui cherche sa bien-aimée jusque parfois à une descente aux enfers personnelle etc

Les programmes de français du lycée imposent l'étude d'œuvres littéraires des siècles passés. Est-ce judicieux ?

comme cabotine, à ta place j'inverserais le plan.

ce n'est pas judicieux parce qu'il vaut mieux s'attacher au présent, rien ne sert de regarder dans le rétroviseur, à quoi bon la langue de Montaigne puisque personne ne parle plus guère ainsi, à quoi bon les lettres de madame de Sévigné puisqu'elle est morte () etc etc...

c'est judicieux parce que ce sont les bases de tout ce qu'il peut y avoir maintenant, parce que les oeuvres passées sont témoins d'une histoire ; celle d'une littérature mais aussi d'une langue et d'un pays, parce que la littérature française notamment est incroyablement et merveilleusement riche, parce que cela éclaire des sujets aussi variés que fondamentaux........
et parce que le propre d'un classique, c'est d'être intemporel... (tu peux conclure ainsi.)

en espérant que ces notes rapides puissent t'aider...

et n'oublie pas d'illustrer chaque affirmation d'un exemple, en le justifiant, sinon, ce que tu avances devient très agaçant parce que péremptoire...

Les programmes de français du lycée imposent l'étude d'œuvres littéraires des siècles passés. Est-ce judicieux ?

Bonjour François,

Tu pourrais parler de la nécessité d'étudier les grandes œuvres du passé afin de prendre la mesure du (très) lent (et difficile) progrès des idées, et du chemin qu'il reste à parcourir. Lire les textes du passé, c'est aussi prendre conscience (comme le dit Cabotine) qu'il ne faudra jamais cesser d'associer la littérature aux progrès de nos sociétés (ou à leur quête).

Lire les textes du passé (ceux qui ont su passer les siècles), c'est souvent aussi le plaisir de lire une "belle" langue... On ne retrouve pas toujours ce plaisir aujourd'hui dans les ouvrages écrits en "parlé-écrit"...   

Muriel

Les programmes de français du lycée imposent l'étude d'œuvres littéraires des siècles passés. Est-ce judicieux ?

ouah je n'en attendais pas autant... c'est vraiment génial toutes ces idées... je vous remercie tous ...


         François