1 (Modifié par Airb 07/02/2018 à 19:12)

Comment s'expriment les sentiments du poète dans ces poèmes ?

Bonjour, j'effectue des corpus de texte pour m'entrainer et je trouve régulièrement des plans assez justes et des idées claires.
Mais celui d'aujourd'hui me semble très difficile et je trouve peu de liens entre les poèmes.

Problématique : Comment s'expriment les sentiments du poète dans ces poèmes ?

texte 1 : "Las où est maintenant" Joachim du Bellay

Las, où est maintenant ce mépris de Fortune ?
Où est ce cœur vainqueur de toute adversité,
Cet honnête désir de l’immortalité,
Et cette honnête flamme au peuple non commune ?

Où sont ces doux plaisirs qu’au soir sous la nuit brune
Les Muses me donnaient, alors qu’en liberté
Dessus le vert tapis d’un rivage écarté
Je les menais danser aux rayons de la Lune ?

Maintenant la Fortune est maîtresse de moi,
Et mon cœur, qui soulait être maître de soi,
Est serf de mille maux et regrets qui m’ennuient.

De la postérité je n’ai plus de souci,
Cette divine ardeur, je ne l’ai plus aussi,
Et les Muses de moi, comme étranges, s’enfuient.

texte 2 : "Soleils couchants" de Hugo

Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées ;
Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

Tous ces jours passeront ; ils passeront en foule
Sur la face des mers, sur la face des monts,
Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

Et la face des eaux, et le front des montagnes,
Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
Sans que rien manque au monde immense et radieux !

texte 3 : "Un hémisphère dans une chevelure" de Baudelaire

Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l'odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage, comme un homme altéré dans l'eau d'une source, et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant, pour secouer des souvenirs dans l'air.
      Si tu pouvais savoir tout ce que je vois! tout ce que je sens! tout ce que j'entends dans tes cheveux ! Mon âme voyage sur le parfum comme l'âme des autres hommes sur la musique.
      Tes cheveux contiennent tout un rêve, plein de voilures et de mâtures; ils contiennent de grandes mers dont les moussons me portent vers de charmants climats, où l'espace est plus bleu et plus profond, où l'atmosphère est parfumée par les fruits, par les feuilles et par la peau humaine.
      Dans l'océan de ta chevelure, j'entrevois un port fourmillant de chants mélancoliques, d'hommes vigoureux de toutes nations et de navires de toutes formes découpant leurs architectures fines et compliquées sur un ciel immense où se prélasse l'éternelle chaleur.
      Dans les caresses de ta chevelure, je retrouve les langueurs des longues heures passées sur un divan, dans la chambre d'un beau navire, bercées par le roulis imperceptible du port, entre les pots de fleurs et les gargoulettes rafraîchissantes.
      Dans l'ardent foyer de ta chevelure, je respire l'odeur du tabac mêlé à l'opium et au sucre; dans la nuit de ta chevelure, je vois resplendir l'infini de l'azur tropical; sur les rivages duvetés de ta chevelure je m'enivre des odeurs combinées du goudron, du musc et de l'huile de coco.
      Laisse-moi mordre longtemps tes tresses lourdes et noires. Quand je mordille tes cheveux élastiques et rebelles, il me semble que je mange des souvenirs.

Voilà où j'en suis :

Pour le texte 1, du Bellay exprime ses regrets d'être allé en Italie ainsi que la perte d'inspiration qu'il subit. Il y a de l'élégie, et les sentiments principaux du poète sont la mélancolie et le désespoir
Pour le texte 2, Hugo exprime l'impuissance de l'Homme face au temps, contrairement à la nature qui est éternelle. C'est un vrai poème romantique.
Pour le texte 3, Baudelaire exprime son amour grâce aux cheveux de la femme et à son parfum. C'est un mélange entre lyrisme et modernité (prose).

Pour mon plan, le seul que j'ai trouvé est

I. Expression des sentiments par le lyrisme
-texte d'Hugo, de Baudelaire et un peu du Bellay
II. Par l'élégie
-du Bellay et Hugo


Si vous avez d'autres idées de plan, n'hésitez surtout pas

2

Comment s'expriment les sentiments du poète dans ces poèmes ?

Bonsoir,

Ce qui caractérise les trois textes est le lyrisme élégiaque, même Baudelaire s'y livre par l'entremise du souvenir, de ce qui n'est plus.
Il te faudrait ensuite analyser les nuances de cette mélancolie.
Tu pourrais noter les liens avec l'époque et les lieux.
Enfin le "comment" du sujet invite sûrement à regarder les figures de style employées, notamment l'expression du "je" et l'emploi des temps verbaux...

3

Comment s'expriment les sentiments du poète dans ces poèmes ?

Par les registres en effet mais aussi par l'implication du JE et le langage (avec des champs lexicaux dominants, des images, des interrogations, des exclamations).