1

Demande de correction d'un texte sur la sieste

Bonsoir, la langue française n'est pas ma langue maternelle et pour un cours de traduction je dois traduire un texte du portugais au français. Pouvez-vous m'aider à corriger mes erreurs s'il vous paît.


Zone de sieste

   Van Gogh la peignait déjà… Et nous nous interrogeons, oui ou non à la sieste.
  Le mot sieste provient de l’expression latine hora sexta qui dans le calendrier romain (la journée débutait à 6h du matin) correspondait à la sixième heure à partir du jour, soit à midi.
D’après ce que l’on sait, cette tradition est apparue en Europe, au 13ème siècle, et malgré le rythme accéléré de la vie moderne, elle s’est répandue dans certains pays au fil du temps.
C’est une habitude dans certains de ces pays, tel que l’Espagne, par exemple. Mais sous l’influence espagnole cette tradition de dormir pendant la journée s’est propagé dans d’autres pays latino-américains. L’explication est principalement dû au fait que c’est pendant les grandes vagues de chaleur du milieu de la journée, généralement après le déjeuner, que les personnes optent pour la sieste et préfèrent ainsi travailler pendant les heures les plus fraîches. Mais, Il ne faut pas croire que c’est une habitude de dormir pendant de longues heures dans l’attente que le temps se rafraîchit. Loin de là!
  D’après les spécialistes du sommeil, il est préférable de se reposer pas plus de 40 minutes car au delà, l’organisme commence à entrer dans un sommeil lourd et se réveiller dans cette phase aurait des effets contraires. Cela signifie que les personnes finiraient par se réveiller avec une sensation de fatigue, de lourdeur et de brouillard. Or, ce n’est pas l’idéal pour ceux qui doivent continuer des activités professionnelles.
  L’envie de faire une sieste, ressentit par la majorité d’entre nous, est dû à l’augmentation de la température du corps humain qui favorisant le sommeil. Avec tout ses arguments, nous sommes rassurés et nous pouvons arrêter de penser que nous sommes des fainéants
D’autre part, le fait d’être frappé par le sommeil après le déjeuner a une justification: Ce qui se passe c’est qu’il y a une grande partie de l’énergie est dépensé par les aliments que nous venons d’ingurgiter et le flux sanguin se concentre sur l’appareil digestif en laissant le cerveau de côté. Puisque c’est le sang qui transporte l'oxygène, le cerveau fini par recevoir une moindre quantité, ce qui provoque fatigue et somnolence.
C’est pour cela que nous avons besoin de nous assoupir un peu, pour nous régénérer et améliorer notre potentiel cérébrale ainsi que notre mémoire. Cette nécessité absolue sensibiliserait-t-elle nos supérieurs?
  Au Portugal, l’habitude de faire la sieste est loin d’être abordé comme une question qui mérite une discussion publique. En 2003, l’association portugaise des amis de la sieste a été créée et ayant ainsi bousculé les moeurs. En peu de temps, ces adhérents issus de différents rangs et classes sociales sont passés de 4 à 246. À l’époque, le président de l’association a ajouté que «Certains prennent ce thème au sérieux mais d’autres à la rigolade».
  À Foz Côa, certaines personnes ont tentés d’instaurer ce rituel dans une entreprise, cependant, le besoin de profiter de l’heure du déjeuner dans le but de traiter des questions administratives a été plus fort.
Le président de l’association a encore affirmé la chose suivante: « Les chefs d’entreprises devraient créer un environnement afin que les employés puissent se reposer, parce que nous pouvons être fatigué et stressé en fin de la journée. Toutefois, si nous dormons quelques minutes, nous reprenons du poil de la bête.»
  Alors, les patrons, allons nous avoir le droit à la sieste ou pas?

2 (Modifié par paulang 07/02/2018 à 12:04)

Demande de correction d'un texte sur la sieste

Petit galop d'essai.

Zone (temps, aménagement) de sieste
   Van Gogh la peignait déjà… Et nous nous interrogeons : oui ou non à la sieste ?
  Le mot sieste provient de l’expression latine hora sexta qui dans le calendrier romain (la journée débutait à 6h du matin) correspondait à la sixième heure à partir du jour, soit à midi.
D’après ce que l’on sait, cette tradition est apparue en Europe, au 13ème siècle, et malgré le rythme accéléré de la vie moderne, elle s’est répandue dans certains pays au fil du temps.
C’est une habitude dans certains pays, tel que (que peut-être superflu) l’Espagne, par exemple. Sous l’influence espagnole la sieste s’est propagée dans d’autres pays latino-américains. L’explication repose principalement sur le fait que pendant la grande vague de chaleur de la journée, généralement après le déjeuner, les personnes optent pour la sieste et préfèrent travailler pendant les heures les plus fraîches. Mais, Il ne faut pas croire que l’habitude serait de dormir de longues heures dans l’attente que le temps se rafraîchisse. Loin de là !
  D’après les spécialistes du sommeil, il est préférable de se reposer pas plus de 40 minutes, car au-delà l’organisme commence à entrer dans un sommeil lourd (profond), et se réveiller dans cette phase aurait des effets contreproductifs : Les personnes se réveilleraient avec une sensation de fatigue, de lourdeur et de brouillard, ce qui n’est pas idéal pour continuer des activités professionnelles.
  L’envie de faire une sieste, ressentie par la majorité d’entre nous, est due à l’augmentation de la température du corps humain, qui favorise le sommeil. Cet argument à l’appui, nous pouvons dormir tranquille et cesser de penser que nous sommes des fainéants.
D’autre part (d'une part étant absent, je mettrais volontiers Par ailleurs, le fait d’être frappé par le sommeil après le déjeuner a une justification : une grande partie de notre énergie est consacrée à la digestion des aliments que nous venons d’ingurgiter et le flux sanguin se concentre sur le système digestif laissant le cerveau partiellement de côté. Et comme le sang transporte l'oxygène, son insuffisance dans le cerveau provoque fatigue et somnolence.
C’est pour cela que nous éprouvons le besoin de nous assoupir un peu, pour nous régénérer et améliorer notre potentiel cérébral ainsi que notre mémoire. Cette nécessité absolue sensibilisera(it)-t-elle nos supérieurs ?
  Au Portugal, l’habitude de faire la sieste est loin d’être abordée comme une question qui mérite une discussion publique. En 2003, l’association portugaise des amis de la sieste a été créée et a ainsi bousculé les mœurs (246 habitants sur 10 000 000 a vraiment bousculé les mœurs ?). En peu de temps, ses adhérents issus de différents rangs et classes sociales sont passés de 4 à 246. À l’époque, le président de l’association a ajouté que «Certains prennent ce thème au sérieux mais d’autres à la rigolade».
  À Foz Côa, certaines personnes ont tenté d’instaurer ce rituel dans une entreprise, cependant, le besoin de profiter de l’heure du déjeuner pour traiter des questions administratives a été le plus fort (les mœurs sans doute !).
Le président de l’association a encore affirmé la chose suivante: « Les chefs d’entreprises devraient créer un environnement afin que les employés puissent se reposer, parce qu’ils peuvent être fatigués et stressés le reste (reste plus logique que fin) de la journée. Toutefois, si nous dormons quelques minutes, nous reprenons du poil de la bête.»
  Alors, patrons, aurons-nous droit à une sieste réparatrice ?

Remarque : sixième heure à partir du jour ne fait pas forcement midi.

Demande de correction d'un texte sur la sieste

Certes, cela dépend des saisons.

Demande de correction d'un texte sur la sieste

Certes, cela dépend des saisons.

sauf si on fait varier la durée de l'heure comme chez les Romains.
12 heures par jour. En hiver, l’heure dure environ 40 min et en été 1 h 20. 
La fin de la sixième heure, c'est toujours midi.

Demande de correction d'un texte sur la sieste

C'est vrai.

6 (Modifié par Yoboyes18 13/02/2018 à 21:08)

Demande de correction d'un texte sur la sieste

Merci beaucoup pour votre aide! Et surtout à toi paulang