Sens du terme "exemple"

Bonjour,
Quel est le sens du terme "exemples" dans la phrase suivante:

Voici quelques exemples de programmes malveillants: A, B, C, D, E, F.

Merci d'avance.

Sens du terme "exemple"

Bonjour,
Si tu cherches dans un dictionnaire, tu vas trouver de nombreux exemples de ce que tu demandes.

Un fait, chose, une personne, un comportement qui illustre un propos ou une idée, sont des exemples.

On ne sait pas ce que sont dans ta phrase : A, B, C, D, E, F, sinon que ce sont de mauvais exemples.
Apparemment différents programmes qui ne conviennent pas, qu'il ne faut pas imiter.

Sens du terme "exemple"

Bonjour Laoshi,
Dans ma phrase "A,B,C,D,E,F", sont des noms de programmes malveillants.
Dans ce contexte, je ne suis pas sûr ce que les programmes A,B,C,D,E illustrent.
Je pensais que dans ce contexte "examples" avait pour sens "quelques programmes parmi ceux qui existent".

4

Sens du terme "exemple"

Oui, c'est exactement ça. Parmi les programmes malveillants, on peut citer, par exemple, A,B,...

Sens du terme "exemple"

Je pensais que dans ce contexte "exemples" avait pour sens "quelques programmes parmi ceux qui existent".

Ai-je dit autre chose ?

6 (Modifié par Jehan 14/01/2018 à 15:08)

Sens du terme "exemple"

Il est deux types d'exemples :

Originellement, une figure qui montre très fidèlement une mise en pratique de tel ou telle chose théorique : un exemple de bon président, un exemple de dessert à l'orange, un exemple de fonction intégrale, de gestion réussie d'un territoire, ...
Mais couramment un exemple est devenu ce dont il est question pour toi, que Laoshi a parfaitement résumé : quelques uns des fameuses mises en pratique de tel ou telle chose : ici, la chose étant les programmes malveillants.

En plus : Pour mieux comprendre, exemple signifiait à la base surtout figure illustre, quasi-héroïque au sens d'aujourd'hui. (exemplum dans un dico étymologique)

Sens du terme "exemple"

@Ajacc
Merci pour votre réponse.
Pour être honnête, j'ai toujours du mal à comprendre.
Les programmes cités sont des programmes malveillants. Qu'est-ce qui en fait "des exemples"?

8

Sens du terme "exemple"

Ce ne sont pas des exemples en soi, car là,  exemples  seraient pris avec un sens de modèles qu'il faut suivre.
Mais ce sont des exemples de programmes malveillants, c'est-à-dire simplement des illustrations particulières de programmes malveillants.

Sens du terme "exemple"

Bonjour, Othman, j'essaie de préciser ! Le terme "exemple" vient du latin "exemplum", qui signifie "échantillon".

En français, il a pris deux sens un peu différents :
- un sens "objectif" : l'exemple est simplement ce qu'on peut citer comme "modèle" d'une chose, d'une idée, d'un être vivant qu'on voudrait définir.
- un sens "moral" : l'exemple est alors rattaché à l'idée de ce qui est "bien" ou "mal,  "à imiter" ou, au contraire, "à ne surtout pas imiter" !

Ces deux sens sont en réalité très proches l'un de l'autre. En effet, tout dépend de l'intention !

Si vous voulez :
- créer des programmes malveillants (selon votre message), eh bien... il est "bien" d'imiter, alors, les programmes A, B, C..., qui, dans votre phrase, représentent manifestement de "bons" programmes malveillants...
- terroriser l'humanité entière, eh bien... il est "bien" d'imiter Daech, qui représente un "bon exemple" de ce que peuvent être de "parfaits" terroristes...

Ce qui ne signifie pas que, sur le plan moral, il soit bon de suivre ces exemples-là, qui ne sont pas de "bons" exemples selon notre morale...

Arsène Lupin est un "bon" exemple de voleur malin, mais... n'est pas un exemple à suivre... sauf pour une personne qui voudrait être, elle aussi, un "bon voleur malin"...
Louis XIV est un "bon" exemple de monarque absolu, mais... à vous de savoir si vous trouvez qu'il représente un chef d'Etat "exemplaire" du point de vue moral, soit : un "exemple à suivre"...

Il y a le sens d'un mot, d'un côté, et, de l'autre côté, la valeur qu'on lui attache en fonction de la culture, de la civilisation, de l'époque, de la situation, du contexte...

Et puis, plus basique : il y a l'exemple qui illustre une règle de grammaire, qui n'est ni "bon" ni "mauvais" sur le plan moral, mais qui sert simplement à illustrer la règle et à la rendre plus concrète – ici, on se rapproche donc du sens latin d'"échantillon".
C'est le terme utilisé par le dictionnaire de l'Académie française, que je compléterais volontiers en écrivant "échantillon type" ou "échantillon caractéristique"...

Vos programmes A,B, C, etc., s'ils présentent les principales caractéristiques qui font qu'un programme peut être dit "malveillant", sont donc de "bons" exemples de programmes malveillants...
Même si leurs auteurs donnent le "mauvais exemple", c'est-à-dire que, si vous voulez être quelqu'un de bien dans la vie, vous n'imiterez pas ces programmes-là...

Sens du terme "exemple"

Merci Adlib.
Dans ma phrase, les programmes sont cités à titre informatif (pas une invitation à les imiter, ni à les reproduire).
Dans ce contexte, je pense que le terme "exemple" a pour sens "element que l'on cite à titre informatif".
Est-ce que ce sens est correct?