1 (Modifié par ThalieBrun 13/01/2018 à 12:58)

Références d’œuvres romanesques pour une dissertation

Bonjour,
je suis élève en hypokhâgne et je suis à la recherche d’œuvres romanesques dans le cadre d'un devoir de dissertation.

Deux romans que d'anciens professeurs avaient évoqué m'ont paru pertinents pour traiter mon sujet.
(“La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c’est la littérature”, écrit Marcel Proust dans Le Temps retrouvé (1927). D’après vos lectures, diriez-vous que le genre romanesque soit propre à confirmer cette affirmation ?)

Or, j'ai perdu leur référence.


Le premier traite d'un homme qui prend le bus dont l'histoire est racontée plusieurs fois avec différentes techniques d'écriture.

Le second était une tentative de roman visant à être le plus réaliste possible narrant tous les événements d'une journée. Il se révéla être un échec et ne fut jamais achevé, car le nombre de pages devenait bien trop important par rapport au temps qui s'écoulait.

Ce sont de vagues souvenirs mais j'espère qu'ils existent vraiment et pouvoir retrouver leur référence. Je compte sur vous, merci d'avance !

PS: Si vous pensez que d'autres œuvres peuvent être pertinentes aussi pour mon sujet je suis toute ouïe.

Références d’œuvres romanesques pour une dissertation

Le premier traite d'un homme qui prend le bus dont l'histoire est racontée plusieurs fois avec différentes techniques d'écriture.

Pour cela, voir Les exercices de style de Raymond Queneau.

Pour ton autre référence, La modification, de Michel Butor ?

3

Références d’œuvres romanesques pour une dissertation

Merci beaucoup Laoshi !
Il s'agissait bien de Raymond Queneau !
Par contre, je ne pense pas que la référence que je recherche soit La modification de Michel Butor.
Elle reste tout de même très intéressante pour le sujet et je pensais déjà l'utiliser.

Je vous remercie encore pour votre aide.

4

Références d’œuvres romanesques pour une dissertation

ThalieBrun a écrit :

Le second était une tentative de roman visant à être le plus réaliste possible narrant tous les événements d'une journée. Il se révéla être un échec et ne fut jamais achevé, car le nombre de pages devenait bien trop important par rapport au temps qui s'écoulait.

Je n'affirmerais pas que c'est la référence en question, mais ce descriptif n'est pas sans me rappeler la Tentative d'épuisement d'un lieu parisien, de Georges Perec, qui s'est installé place St-Sulpice à Paris et a essayé d'extraire de ce lieu tout ce qu'il était possible d'en tirer.

J'espère avoir pu t'aider en te redonnant cette référence ou au moins en te donnant une idée supplémentaire !
Bonne soirée