1

Futur antérieur comme passé composé dans une complétive

Bonjour,

j'aimerais savoir si l'utilisation d'un futur antérieur comme passé composé hypothétique, comme p.ex. dans :

Pierre : "Pourquoi est-ce qu'ils ne sont pas encore arrivés?"
Paul : "Sans doute se seront-ils retrouvés dans un embouteillage.

peut également être utilisé à l'intérieur d'une complétive (et non en tant que proposition indépendante), comme p.ex. dans :

Paul : "Je pense qu'ils se seront retrouvés dans un embouteillage".

Futur antérieur comme passé composé dans une complétive

Bonjour.

Oui, c'est tout à fait possible.
Le futur antérieur, dans ces emplois, exprime une supposition portant sur le passé.
Comme dit la grammaire Riegel, on "projette dans l'avenir une hypothèse probable, que l'avenir devra confirmer".

3

Futur antérieur comme passé composé dans une complétive

ok merci.

Et que cela donne-t-il dans le discours indirect dans le passé ?

Paul : "Je pensais qu'ils se seraient retrouvés dans un embouteillage".

Cela est-il possible ? C'est la règle générale pour transformer un futur antérieur.
Ou faut-il impérativement mettre dans un plus-que-parfait ?

Paul : "Je pensais qu'ils s'étaient retrouvés dans un embouteillage".

4

Futur antérieur comme passé composé dans une complétive

Lorsque le verbe introducteur est au passé (n'importe lequel) et que le verbe du discours direct est au futur antérieur, cette dernière forme verbale se met au conditionnel passé lors du passage au discours indirect.

Jehan m'a dit : "J'aurai répondu avant toi."==> Jehan m'a dit qu'il aurait répondu avant moi.

C'est quand le verbe introducteur est au passé et que celui du discours direct est au passé composé ou au passé simple que ce dernier verbe se met au plus-que-parfait (de l'indicatif) en passant au style indirect.

Jehan m'a dit : "J'ai répondu avant toi". ==> Jehan m'a dit qu'il avait répondu avant moi.

Ces règles ne sont pas toujours respectées.

5

Futur antérieur comme passé composé dans une complétive

ok, par conséquent

Jehan m'a dit : "J'aurai répondu avant toi."==> Jehan m'a dit qu'il aurait répondu avant moi.

devient ambigu quant au sens ?
Soit c'est en remplacement d'une futur antérieur, soit un irréel du passé ...

6

Futur antérieur comme passé composé dans une complétive

Valeurs générales du conditionnel passé selon Le Bon usage, version électronique  2017, § 890, a (c'est moi qui ai graissé) :

Il marque un fait :

1° […] qui est à la fois futur par rapport à un moment du passé, mais antérieur à un autre fait exprimé par un conditionnel présent ou à un autre moment explicité par une indication de temps.
Il déclara qu’il partirait dès qu’on l’aurait appelé. — C’est la transposition, dans le discours indirect, du futur antérieur du discours direct : Il déclara : « Je partirai dès qu’on m’aura appelé . »
Hier à l’aube, je savais qu’à dix heures, le bateau aurait sombré.

2° imaginaire (et donc irréel) ou conjectural concernant le passé (ordinairement, un fait futur par rapport à un moment du passé).
. Le fait conjectural dépend d’une condition : Si tu avais mené la moindre enquête à Paris, tu en aurais appris de belles (Mauriac, Ce qui était perdu, iv ). — La condition peut être exprimée par des tournures diverses : Un siècle plus tôt, on l’aurait mis à la Bastille. — N’étaient ses sentiments religieux, il se serait jeté dans la Seine (Balzac, Birotteau, p. 39). — Parfois la condition n’est pas exprimée : Nos cœurs d’enfants étaient trop tendres […]. Ils se seraient brisés (M. Prévost, M lle Jaufre, II, 5).
. Autre cas : Le tremblement de terre du Pérou. La catastrophe aurait fait trente mille morts (titre, dans le Monde, 3 juin 1970). Cf. § 889, a, 2°.