1

Le travail : une contrainte ?

Bonjour au forum !
J’ai repris depuis quelques temps mes études et actuellement en CPES littéraire j’ai bien evidemment des dissertations à rendre ...
En m’occurrence, en philosophie je dois traiter (j’ai un mois pour le faire par chance) le sujet suivant :
Le travail : une contrainte ?
Bon, j’ai commencé mon travail préparatoire mais là, énorme hésitation !
En effet j’ai définit la contrainte de la manière suivante :

- une contrainte va à l’encontre de ma volonté, elle est donc une une privation de liberté. La contrainte est aussi vécu comme une perte de temps.

Ainsi, un problème se pose :
Je compte dans ma thèse défendre la position comme quoi le travail n’est pas une contrainte. Mais dois-je le démontrer en montrant que c’est un gain de liberté ou alors que le travail est une aspiration humaine ayant pour but la satisfaction de nos désirs (du genre le travail m’en permet d’accéder à une indépendance)? Ou encore est-ce que je peux réfuter le fait que m’en travail est une contrainte en montrant qu’il n’est pas vécu comme une perte de temps par l’homme ?
Aussi, le mot contrainte pourrait-il être dans mon sujet remplacé par « punition » ?
En effet, j’appréhende bien mieux la notion de punition que celle de contrainte ...

Merci d’avance si vous pouviez m’eclairer sur ces petites questions qui doivent vous paraître particulièrement basiques ...
Bonne journée à vous qui lisez ce poste !

2

Le travail : une contrainte ?

Si tu dois aborder le devoir en philosophe, tu devrais consulter quelques sites qui posent la question :
le travail : libération ou aliénation ?

3 (Modifié par Jehan 01/12/2017 à 19:51)

Le travail : une contrainte ?

Merci de cette suggestion.
Pour autant je m’y suis déjà aventuré auparavant et je dirais qu’ils ne m’ont pas particulièrement aidé à répondre à mes interrogations ...

4 (Modifié par Jean-Luc 01/12/2017 à 20:32)

Le travail : une contrainte ?

Bonjour,

Le travail est aussi une contribution à l'achèvement de la création : lui faire produire ce qu'il nous manque (ainsi l'homme est passé de la cueillette à l'agriculture...).
Le travail est aussi un achèvement personnel lorsqu'il sollicite intelligemment nos talents, il permet notamment la mise en oeuvre de nos facultés, il aide à les développer.
En fait il faut distinguer le travail subi du travail créatif et utile. En ce sens la parcellisation des tâches dans le monde industriel a conduit à une prolétarisation qui a fait suite à un exode rural.
L'artisan a gardé une fierté là où l'ouvrier se sent souvent méprisé.
"Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin", écrit Voltaire dans Candide.
Note aussi que le travail nous évite la spéculation pure en nous gardant au contact de la réalité. C'est ainsi que les moines bénédictins partagent leur temps entre travail et prière.

5 (Modifié par Jehan 01/12/2017 à 21:46)

Le travail : une contrainte ?

Merci beaucoup pour ces pistes !
En ce sens, ma première partie serait donc plus axée sur le travail comme un moyen de s’humaniser ? ( à vrai dire le sens d’humaniser est bien vaste ... )

6

Le travail : une contrainte ?

Oui, c'est une bonne piste.
Même si les animaux travaillent (castors, abeilles, fourmis), ils révèlent surtout une composante sociale du travail.
Seul l'homme est capable de dépasser cette utilité commune pour accéder à son épanouissement personnel. Par exemple il est capable d'ajouter une dimension esthétique ou morale à sa création.

7

Le travail : une contrainte ?

Merci beaucoup !
Aussi et pour finir, dans mon sujet le mot contrainte peut-il devenir « punition » ?
Sinon quelles seraient les différences ?

8 (Modifié par Jean-Luc 01/12/2017 à 23:48)

Le travail : une contrainte ?

Je ne crois pas.
La punition est la suite d'une faute, souvent infligée en vue d'une réparation. Les travaux forcés sont une punition.
La contrainte est une privation partielle de liberté dans un choix. C'est une obligation imposée de l'extérieur. L'homme doit travailler pour se nourrir et se vêtir.

9 (Modifié par Jehan 02/12/2017 à 00:35)

Le travail : une contrainte ?

Pourtant, dans la Genèse, Adam est chassé du paradis avec cette punition: "C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain".

10

Le travail : une contrainte ?

Bonsoir Perluète

Bible des peuples a écrit :

[Dieu] dit à l’homme : “Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé du fruit de l’arbre dont je t’avais interdit de manger, le sol sera maudit à cause de toi. Il t’en coûtera pour tirer du sol ta nourriture tous les jours de ta vie.  Il te donnera épines et chardons, et tu mangeras l’herbe des champs. Tu mangeras ton pain à la sueur de ton front jusqu’à ce que tu retournes à la terre, puisque c’est d’elle que tu as été tiré : tu es poussière et tu retourneras en poussière.”

La punition ne porte pas sur l'obligation du travail, mais sur sa pénibilité.