1 (Modifié par Jehan 17/11/2017 à 13:30)

L'expression "Fabrice à Waterloo"

L’expression est tirée du roman de Stendhal , "la chartreuse de Parme ", et signifie avoir une vue partielle , par le petit bout de la lorgnette , des événements . Ne pas avoir une vue d’ensemble . L’expression est assez peu employée et souvent dans des domaines très éloignés des champs de bataille .

Je me demande si on ne peut pas l'employer à propos des mathématiques . Croire que l’on peut résoudre la plupart des problèmes , même
techniques , avec une vision trop mathématique , trop "rigide" semble une erreur . Elle ne permet pas d'avoir une vue d’ensemble...
Je pense par exemple à la mécanique des sols . Avant de se lancer tête baissée dans des calculs compliqués pour connaître le comportement d’un terrain,  il faut analyser la nature du terrain , l'historique des travaux fait à l’endroit...Plus généralement pour une construction ,  celle d’un pont par exemple, on peut jeter un regard admiratif sur nos ancêtres , les romains, qui construisaient déjà des ponts , connaissaient une sorte de béton , un mortier . Les bâtisseurs de cathédrales qui accomplissaient des prouesses , parfois de façon empirique après avoir pris la leçon de quelques déboires , de quelques sinistres. Étudier comment ils faisaient avec des outils mathématiques et scientifiques moins élaborés que ceux de nos jours .

2

L'expression "Fabrice à Waterloo"

Faute d'une vision d'ensemble de la bataille de Waterloo, celle-ci est complètement inintelligible pour le jeune aristocrate Fabrice. Il ne voit pas les mouvements des armées et ignore les stratégies des généraux ; il ne comprend donc rien à ce qui ce passe.

Je n'ai jamais entendu ou lu "Fabrice à Waterloo" utilisé comme une expression, seulement comme titre d'un article du Figaro,, il y a pas mal d'années.

Le mathématicien aurait une "vision trop rigide" ? Raisonner comme lui serait source d'erreurs ? Je n'en sais fichtre rien !

L'expression "Fabrice à Waterloo"

Je n'ai jamais entendu ou lu "Fabrice à Waterloo" utilisé comme une expression,

Moi non plus. Mais dans des discussions entre lettrés...

4

L'expression "Fabrice à Waterloo"

Ah ! D'accord, je comprends  pourquoi ! 

5 (Modifié par Frydman Charles 18/11/2017 à 06:56)

L'expression "Fabrice à Waterloo"

On entend l'expression "Fabrice à Waterloo" dans le film "Stavisky" (1974) d'Alain Resnay avec Jean-Paul Belmondo .Le baron  Raoul , l'ami de Stavisky, se défend d'avoir été au courant de l'ampleur des escroqueries de Stavisky et dit , 1 h 20 mn après le début du film :

"Je suis comme Fabrice à Waterloo, messieurs,  je ne connais qu'un petit morceau de ce casse tête chinois" .

L'expression est effectivement rarement employée, je l'ai trouvée sur internet à propos des soldats à la bataille de Verdun , dans un contexte donc assez proche du roman de Stendhal.

Le lien suivant d'un site économique donne des exemples d'emploi de l'expression "Fabrice à Waterloo" dans différents domaines...Sportifs , politiques...

https://labetiseeconomique.wordpress.co … -waterloo/

Comme Fabrice à Waterloo

Posted by labetiseeconomique sur juin 13, 2009


Après la Princesse de Clèves, la Chartreuse de Parme? L’expression, « Comme Fabrice à Waterloo », rarement employée, resurgit ici et là depuis quelque temps, très exagérément au détour d’un article sur le cyclisme et Laurent Fignon (Le Point, cette semaine), ou peu modestement dans un témoignage politique (Challenges, mars 2009). Elle pourrait également qualifier François Bayrou, certain qu’un destin différent, héroïque lui est réservé, mais l’homme, face à la défaite, quittant la figure de l’opposant et arbitre, a préféré se comparer à Zidane. Encore un coup de tête !Etre « comme Fabrice à Waterloo » : vivre un événement, une bataille, sans en avoir une vue d’ensemble, avec une certaine naïveté du monde, une rêverie héroïque sur les choses. « Ceci est-il une véritable bataille ?[…] cette bataille était-elle Waterloo ? » L’expression porte une part d’indulgence. A moins d’une construction épique du présent, elle nous rappelle surtout l’impossible conscience du présent historique et du moment d’Histoire.

A lire : « Waterloo et les regards croisés de l’interprétation », Philippe Mongin, Cahiers de la Recherche, IHPST / CNRS, janvier 2009.

L'expression "Fabrice à Waterloo"

Bonjour,
Je qualifierais l'utilisation de cette expression de signe de signe de reconnaissance entre gens du même monde ou du moins qui ont reçu la même éducation, ont les mêmes références et ressassent la même culture,  ou qui veulent faire genre -j'ai des-lettres-j'ai lu-La-Chartreuse- de Parme. Peut-être n'en ont-ils lu que cet extrait qui traîne dans la plupart des manuels de littérature.
Mais peu importe. On a du vernis.