1

Différence entre l'aspect accompli et l'aspect non-sécant et entre l'aspect inaccompli et sécant

Bonjour,

Je me suis penché sur la notion d'aspect en français. Après avoir compris que la notion n'était pas clairement définie car plusieurs théories se confrontent, j'ai buté sur la différence entre l'aspect accompli et l'aspect non-sécant (global, tensif) et entre l'aspect inaccompli et sécant (ou extensif, duratif).

Ai-je bien compris si je dis que tous les temps simples ont un aspect inaccompli et que les temps composés ont un aspect accompli ?

Ai-je bien compris si je dis que tous les temps dont l'aspect est inaccompli ont un aspect sécant et vice-versa excepté pour le passé simple et l'imparfait ? (par exemple, le présent de l'indicatif : aspects toujours inaccompli et sécant ?)

Que pensez-vous de la phrase où le présent est de narration : En 1066, Guillaume le conquérant déclare la guerre à l'Angleterre.(inaccompli ? (d'ailleurs déclarer est perfectif n'est-ce pas ?) et sécant ? (cela semble non-sécant ici).

Enfin, voilà, j'ai quelques confusions alors si vous pouviez m'éclaircir sur la question, je vous en serai reconnaissant !

Bien à vous,
Romain

2 (Modifié par Roméo31 29/10/2017 à 23:10)

Différence entre l'aspect accompli et l'aspect non-sécant et entre l'aspect inaccompli et sécant

Bonsoir,

Le sujet est complexe : il existe plusieurs théories concernant l'aspect verbal (sans parler de l'aspect nominal et de l'aspect adjectival) ; il y a les aspects grammatical, lexical, sémantique ; un même terme (sécant, inaccompli, etc.) n'a pas le même sens selon les auteurs, etc.

Ta première question comporte une réponse affirmative.

Pour ma part, je me réfère aux développements consacrés à 'aspect verbal dans la grammaire (excellente) "Riegel". Si tu la possèdes, tu peux consulter les pages 517 et s. (3e éd.).

Sinon, il y a l'article "Aspect" sur Wikipédia et bien d'autres documents sur la Toile.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aspect

3

Différence entre l'aspect accompli et l'aspect non-sécant et entre l'aspect inaccompli et sécant

Merci pour ces premières réponses ! Non je ne l'ai pas, cette grammaire, mais je la consulterai (imperfectif, inaccompli et sécant (haha)) à la bibliothèque.
J'avais lu le lien wikipédia mais il ne répond pas à toutes mes questions. Le sujet est intéressant et complexe, j'espère que d'autres personnes voudront aussi participer à la discussion !

4 (Modifié par 02/11/2017 à 17:50)

Différence entre l'aspect accompli et l'aspect non-sécant et entre l'aspect inaccompli et sécant

Tant mieux que vous puissiez consulter la grammaire "Riegel" (je ne peux reproduire ici les développements abondants qu'elle consacre au sujet considéré), car déjà vous y trouverez des définitions de tous les aspects verbaux (il faut commencer par revoir celles-ci) et d'autres considérations.

ramikondii a écrit :

Bonjour,

Je me suis penché sur la notion d'aspect en français. Après avoir compris que la notion n'était pas clairement définie car plusieurs théories se confrontent, j'ai buté sur la différence entre l'aspect accompli et l'aspect non-sécant (global, tensif) et entre l'aspect inaccompli et sécant (ou extensif, duratif).

Ai-je bien compris si je dis que tous les temps simples ont un aspect inaccompli et que les temps composés ont un aspect accompli ?

[…]

Romain

1° J'ai déjà répondu à cette question. Voir toutefois 2°, a, pour davantage d'explications.

2° Différence entre les aspects verbaux accompli et non sécant

a) Aspects  accompli et inaccompli : L'aspect accompli saisit le procès (l'action, l'état, la modification) au-delà de son terme, donc comme accompli, terminé. L'aspect inaccompli le saisit en cours de déroulement (donc non achevé).
Les formes verbales simples présentent un procès en cours d'accomplissement. Ex. donnés par la Grammaire méthodique du français : "Je crois comprendre cette explication. Je souhaite qu'il vienne.Il chante/chantait merveilleusement l'air de Papageno."
Au contraire, les formes verbales composées présentent un procès entièrement terminé. Ex. :" Je crois avoir compris cette explication. Je souhaite qu'il soit venu.Il avait chanté merveilleusement l'air de Papageno. Tiens ! il a plu". (Même grammaire; p. 520).

b) Aspect sécant et non sécant   (cf. toujours la même grammaire, p. 522).
"Avec l'aspect sécant, le procès est envisagé sans limites  ; il est perçu d de l'intérieur et découpé en deux parties* : une partie réelle nette et une partie virtuelle floue, à cause de l'effacement de la limite finale. Le procès perçu suivant l'aspect non sécant est au contraire saisi globalement, de l'extérieur, et enfermé dans des limites ; en particulier, une borne finale lui est assignée."
* D'où le terme de sécant, qui vient, si je ne me trompe pas du latin "secare", qui signifie "couper". On ne connaît pas la limite de la seconde partie de l'action.
[…]
"Le passé simple manifeste l'aspect non sécant dans La marquise sortit à cinq heures, le procès est situé de façon globale par rapport au repère temporel (cinq heures) et il est enfermé dans des limites. L'imparfait de l'indicatif exprime l'aspect sécant dans Julien lisait, le procès comporte deux parties, l'une réelle, l'autre virtuelle, et il n'est pas délimité par des bornes précises"(l'action de lire a pu commencer avant le repère temporel passé et pourrait se prolonger au-delà).

c) Ne serait-ce qu'à la lecture des passages que j'ai soulignés, on voit très bien apparaître la différence entre aspect accompli et aspect non sécant : dans le premier cas, l'action est achevée ; dans le second, elle est enfermée dans des limites temporelles précises (notamment, elle comporte une borne finale).

Sans avoir des significations opposées, ces deux notions n'ont donc pas le même sens. Voir également ici :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aspect_ac … inaccompli
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aspect_s% … %C3%A9cant