1

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

Bonjour au forum,
Cela fais quelques temps que je souhaitais lire Les Misérables. C'est pourquoi je me les suis procurés. Aujourd'hui j'ai lu un peu plus de 200 pages et vraiment je m'ennuie dans ce livre ... Je trouve qu'Hugo se perd dans les digressions. Pour autant, je ne crois pas, que mon probleme soit en particulier avec cette œuvre. En effet je n'ai que moyennement apprécié Hernani , ou bien Le dernier jour d'un condamné . En fait je crois que je suis plutôt peu réceptif au style Hugolien. Et en effet j'ai beaucoup de probleme avec sa vision manichéenne du monde et son style un peu lourd.
Pour autant je reconnais le génie de ce dernier ! À cette époque dénoncer la société aussi et aussi fort est exceptionnel. Il a profondément influencé toute la littérature. Il a modernisé le théâtre, théorisé le rôle du poète prophète. Mais non Hugo ne m'a pas touché. Pour autant je ne comprends pas pourquoi. Cela m'énerve parce que ne pas apprécier à sa juste valeur un tel monuement c'est particulièrement rageant ...
Peut-être que je ne suis pas aujourd'hui réceptif à son œuvre, Mais, que dans 30 ans oui ...
Alors j'ai une question :
Comment pourrais-je essayer d'apprecier un peu plus Hugo ( je me tellement coupable de ne pas pour l'apprécier pleinement )  ou alors dois-je plutôt relire son œuvre plus tard ( dans 1 mois, 1 an, 5 ans ? ) ?

PS : A la lecture de mon post, je me dis que je passe pour un individu totalement dénué de sensibilité et de culture littéraire ainsi que  ... Pour autant j'aimerai juste ajouter que je lis des classique régulièrement voir quotidiennement, que je suis un fan incontesté de Flaubert et Stendhal, et aussi que j'écris de temps quelque vers assez médiocre ( Mais c'est déjà ça ! ). Je ne pense donc être armé pour pouvoir lire Hugo, pour autant ce ne semble ne pas être le cas ...

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

Lisez l'œuvre dans une édition abrégée, il en existe une excellente aux éditions de l'École des loisirs. Le texte n'est pas résumé, mais habilement "monté" et des chapitres sont évidemment retirés.
J'ai amené beaucoup d'élèves à apprécier le livre en leur faisant lire cette édition.

3

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

Merci beaucoup pour cette idée ! J'espère enfin pouvoir prendre un véritable plaisir à la lecture de ce monument littéraire.

4

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

Bonjour,

Ne t'empoisonne pas la vie comme ça, il n'est pas infamant de ne pas apprécier un auteur. Si tu te forces, tu vas vraiment te dégoûter.
Pour être honnête, je n'ai lu Les Misérables qu'en version abrégée, ce à quoi je remédierai un jour. 
Si tu veux aimer Hugo, commence plutôt par Notre Dame de Paris. C'est une pure merveille! Si avec ça, tu n'y arrives toujours pas, c'est qu'il y a incompatibilité d'humeur entre Victor Hugo et toi: même si c'était le cas, rien de grave, il s'en remettra et toi aussi.

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

Mon préféré reste L'homme qui rit (mais c'est aussi un pavé).

6

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

J'aime aussi beaucoup L'Homme qui rit.

En tout cas, en littérature, il faut retenir une chose: la lecture est un plaisir, pas un devoir. Ne pas aimer une oeuvre, fût-elle grandiose et reconnue comme telle, n'est pas une honte. La littérature touche vraiment intimement chacun, on ne peut pas se forcer à aimer et on n'y est pas obligé.
Enfin, c'est mon humble avis, vous avez le droit de ne pas être d'accord avec le petit éléphant!

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

Babarette, tu n'es pas plutôt une petite éléphante ? 

8

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

Non, le petit éléphant ne se trompe pas ! 
Quatre-vingt-treize et Les Travailleurs de la mer méritent aussi le détour.
Avec Hugo la difficulté est que le récit est au service d'une idéologie humaniste et d'un symbolisme poétique fascinant.
On peut être allergique à ce souffle épique manichéen.

9

Hugo, Les Misérables - Comment apprécier davantage cette œuvre ?

En effet 
La petite éléphante a prévu de lire Quatre-vingt-treize et Les Travailleurs de la mer, mais sa PAL commence à atteindre la hauteur d'un éléphanteau, alors ce n'est pas pour tout de suite 

J'apprécie aussi le théâtre hugolien: Ruy Blas, Marie Tudor, Lucrèce Borgia (surtout Ruy Blas!)!
Mais comme le bougre a beaucoup écrit, il y a forcément des choses qui sont un peu moins bonnes.