Baudelaire, Le Port

J`ai aussi des problemes a definir les 2 axes pour le poeme "Le Port". J`adjoins le texte :

LE PORT

Un port est un séjour charmant pour une âme fatiguée des luttes de la vie. L’ampleur du ciel, l’architecture mobile des nuages, les colorations changeantes de la mer, le scintillement des phares, sont un prisme merveilleusement propre à amuser les yeux sans jamais les lasser. Les formes élancées des navires, au gréement compliqué, auxquels la houle imprime des oscillations harmonieuses, servent à entretenir dans l’âme le goût du rhythme et de la beauté. Et puis, surtout, il y a une sorte de plaisir mystérieux et aristocratique pour celui qui n’a plus ni curiosité ni ambition, à contempler, couché dans le belvédère ou accoudé sur le môle, tous ces mouvements de ceux qui partent et de ceux qui reviennent, de ceux qui ont encore la force de vouloir, le désir de voyager ou de s’enrichir.

je ne sais pas si je raisonne correctement, pour moi c`est un poeme qui a le double sens; a la premiere lecture le port dans le titre peut signifier un abri apres les fatigues et les luttes de la vie, mais de l`autre cote le port peut signifier aussi l`experience poetique retrouvee..
J`ai une masse des remarques dont je ne suis pas sure:
I. le port comme arret apres un longue voyage
- ame fatiguee, qui n`a plus ni curiosite ni ambition, ni force de vouloir, mais qui retrouve un certain plaisir dans l`observations de ceux qui partent- peut etre le narrateur est content d`avoir tellement vecu?
- l`image contemple peut symboliser les difficultes rencontrees au but d`un voyage
- ile narrateur est passif, accoude sur le mole ou couche dans le belvedere ( le mole- il ne veut pas perdre le contacte avec la mer?)
- les colorations changeantes de la mer= le coucher du soleil, alors le soir- le but d`un voyage?
II.Le port comme le lieu symbolisant une experience poetique acquerie
- port est un "sejour" alors poete- comme le bateau qui sejournent dans l`embarcadere; d`ailleurs Baudelaire dit que les navires antretiennent le Beu, harmonie et le rythme dans l`ame ( tous les trois les attribut d`un poete, d`un artiste) , Baudelaire imaginait souvent sa vie comme un navire..
- le port observe avec un certain habilete poetique- les couleurs, l`harmonie du paysage, ; Le poeme contient les emotions de celui qui parle( sejour charmant, merveilleusement propre)
- Il est contente d`avoir dans l`ame ce gout du beau, c`est pour lui un plaisir mysterieux et aristocratique- L`experience lui donne la noblesse? le fait qu`il se trouve dans le belvedere- il est plus haut que le reste
- Les phares, la mer etc- sont un PRISME- le gout des voyages propre a Baudelaire; cette phrase peut symboliser aussi la creation poetique ( les voyages vers l`autre monde, plus ideal; ce gout de `voyager` dans le sens figuratif doit accompagner toujours le poete et le jamais "lasser"

bon, j`attends vos opinions.. Merci

Baudelaire, Le Port

Je te réponds dès ce soir ! mais je m'axerais davantage vers le spleen que vers une parabole de la création poétique

3

Baudelaire, Le Port

Bonjour Yen,

Je ne partage pas tout à fait ton analyse.
Le port est d'abord le lieu d'une défaite, d'un élan brisé.
Si tu veux bien comprendre le projet baudelairien, il faut le placer entre spleen et idéal.
L'existence humaine est décevante, grise, elle est vécue comme une prison loin d'un Eden dont l'homme a été autrefois chassé et qu'il rêve de retrouver.
Le port justement tourne le dos à la terre (l'existence humaine) et s'ouvre vers la mer, le large, l'inconnu, une vie exaltante.
Le poète en effet aimerait partir, pourtant il a renoncé à tenter l'aventure. Il a sans doute pressenti que ce voyage lointain serait une illusion supplémentaire, le faisant revenir plus brutalement à son existence bornée et insupportable. Il a donc choisi l'évasion par le rêve tout en sachant que ce sera peut-être l'ultime imposture… La question qui reste finalement posée est de savoir si l'art peut sauver la vie, refaire la vie, se substituer à la vie...

Baudelaire, Le Port

D`ou alors le plaisir mysterieux et aristocratique que ressent le narrateur? Pourqoui le port constitue alors "un sejour charmant" pour une ame "fatiguee"?
Et pourqoui vous dites que le port tourne le dos vers la terre..

Baudelaire, Le Port

Yen
pas "vers" la terre ; mais "à" la terre
Un séjour charmant pour l'âme fatiguée, parce que le port permet de s'évader sans bouger

6

Baudelaire, Le Port

Bonsoir Yen,

En complément des remarques de Léah, note que charmant est à prendre dans son sens étymologique.
Il ne signifie pas joli et agréable comme aujourd'hui, mais envoûtant, ensorcelant, pour tout dire sous la plume ironique de Baudelaire quelque chose comme anesthésiant. Le port est l'opium du poète qui a renoncé.